Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment calculer sa consommation d'eau chaude sanitaire ?

5 min de lecture

Il existe des valeurs moyennes permettant d’estimer la consommation d’eau chaude sanitaire (ECS) d’un logement selon le nombre d’occupants. Des données intéressantes pour mieux se projeter et réduire sa consommation énergétique et d'eau sur la durée.

Les formules de calcul pour estimer sa consommation d’eau chaude sanitaire

Il existe des valeurs repères qui permettent d’estimer la consommation d’eau chaude sanitaire pour la toilette et la cuisine. Ces chiffres sont donnés à titre indicatif.

Un adulte consomme de 50 à 80 litres. Un enfant consomme quant à lui environ 25 litres. Selon la composition de votre foyer, vous pouvez estimer vos besoins journaliers.

  • Un adulte avec un enfant auront des consommations comprises entre 75 et 105 litres ;

  • Un couple avec deux enfants consomme entre 150 et 210 litres.

Ces chiffres sont largement variables selon les habitudes. Un bain nécessite plus de 100 litres d’eau alors qu’une douche peut n’en demander que 30 à 50. De même, effectuer la vaisselle manuellement consomme régulièrement plus de 20 litres, un volume important au regard de l’eau utilisée par un lave-vaisselle (qui se charge lui-même de la montée en température de l’eau).

Un bain nécessite plus de 100 litres d’eau alors qu’une douche peut n’en demander que 30 à 50.

Choisir son ballon d’eau chaude selon la consommation estimée du foyer

Avant de vous lancer dans la construction d’une maison ou pour un chantier en rénovation, estimer sa consommation d’eau chaude sanitaire est une excellente idée. Vous pourrez alors mieux dimensionner la taille du ballon d’eau chaude à implanter. Trop petit, il risque de ne pas suffire et il faudra réaliser certaines douches ou vaisselle à l’eau froide. S’il est surdimensionné, il amènera à une consommation électrique inutile pour maintenir l’eau à température.

Sachez qu’un chauffe-eau peut fournir plus d’eau chaude que ce que sa capacité indique. La donnée importante à prendre en compte est la quantité d’eau chaude disponible à 40° C. Il s’agit du coefficient ou indice V40.

Exemple : dans un logement occupé par trois adultes qui utilisent beaucoup d’eau (80 litres chacun), nul besoin de vous équiper avec un ballon de 240 litres (80 x 3). En effet, l’eau contenue dans le système est chauffée à 65° C pour éviter le développement de bactéries puis mélangée avec de l’eau froide avant d’être distribuée à 40° C (le chauffe-eau est mitigé au niveau du point de puisage). Un chauffe-eau de 150 litres possédant un V40 de 1,75 est capable de produire au minimum 1,75 fois son volume d'eau chaude à 40°C, soit 262,5 litres. Largement suffisant pour notre exemple.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Pourquoi calculer sa consommation d’eau chaude sanitaire est-il utile ?

Se livrer à un calcul estimatif de sa consommation d’eau chaude (sur une base mensuelle ou annuelle) est utile pour identifier les sources d’économies possibles. Avant d’entrer dans un logement que vous venez d’acheter ou que vous allez occuper en location, vous pouvez estimer votre consommation future. Vous disposerez d’un aperçu du budget que vous devrez consacrer chaque mois à l’eau chaude sanitaire.

Ce calcul de la consommation prévue est important pour faire preuve d’anticipation et pour bien gérer son budget. Il est également utile pour comprendre ses habitudes et les faire évoluer, voire même agir en renouvelant certains équipements de production d’eau chaude sanitaire.

Car au-delà de la consommation (exprimée en litres ou en mètres cubes), l’ECS a un coût. En plus de l’eau froide, directement délivrée par le réseau auquel le logement est raccordé, l’eau chaude est dépendante des équipements présents pour sa montée en température. Vous pouvez avoir recours à un système de chauffage collectif ou à un chauffage de l’eau individuelle (chaudière avec pompe à chaleur, chaudière au fioul ou au gaz, etc.).

Les appareils dont le coût de fonctionnement est le plus faible pour effectuer la montée en température de l’eau seront ceux qui vous apporteront le plus d’économies.

Les pompes à chaleur air-eau (aérothermiques) ou eau-eau (géothermiques) sont souvent recommandées pour la production d’ECS. Il s’agit de systèmes polyvalents qui réalisent à la fois la production de chauffage (au travers d’un plancher chauffant ou de radiateurs) et d’ECS.