Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quelle est la différence entre un insert et un foyer fermé ?

5 min de lecture

La plupart du temps, l’insert est utilisé pour fermer une cheminée ouverte. Le foyer fermé est quant à lui installé en guise de nouvelle cheminée. De façon très concrète, l’un sert à la rénovation d'une cheminée existante, tandis que l'autre est utilisé dans le cadre d'une construction.

Les performances offertes par chacun de ces deux systèmes sont très similaires. On observe notamment un rendement généralement compris entre 70 et 85 %. Les deux peuvent aussi utiliser des matériaux permettant de conserver la chaleur sur le long terme, comme la fonte ou encore la céramique.

Différences entre insert et foyer fermé : quel équipement choisir ?

De façon très concrète, l’insert est une solution économique et facile à mettre en place si vous avez déjà une cheminée ouverte. La cheminée fermée est à privilégier si vous n'avez aucune cheminée chez vous. Il arrive que certains particuliers disposant d'une cheminée ouverte choisissent néanmoins la cheminée fermée pour des raisons esthétiques. En effet, il sera possible de créer un encadrement en fonction de votre goût.

L’insert : la solution pour fermer une cheminée ouverte

En quoi l’insert est-il différent du foyer fermé ?

L’insert se présente généralement comme un cube ou un rectangle métallique. Il peut se composer de fonte, ou encore d'alliages de diverses matières. Il s'installe directement au sein d'une cheminée avec foyer ouvert. Cela permet tout simplement de pouvoir fermer une cheminée ouverte, pour profiter des bénéfices d'une cheminée fermée.

En passant d'une cheminée avec un foyer ouvert à un insert, il est possible de passer de 10 % de rendement à plus de 75 %. Cet argument peut à lui seul convaincre ceux qui souhaitent faire des économies de combustible, ou bénéficier d'un chauffage plus efficace. Pour cela, la chambre de combustion est fermée. Il existe simplement des ouvertures permettant de faire rentrer la juste quantité d'air, pour alimenter les flammes.

En passant d'une cheminée avec un foyer ouvert à un insert, il est possible de passer de 10 % de rendement à plus de 75 %.

L’installation de l’insert, différente par rapport au foyer fermé

L'installation d'un insert est souvent très simple. Il s'agit d'isoler le conduit d'évacuation de la cheminée existante. L'opération s'appelle un tubage, et nécessite l'utilisation d'un tube en acier inoxydable. Il suffit ensuite de disposer l'insert directement dans l'âtre de la cheminée. Le raccord entre le tubage et l’insert est assez simple, avec une sorte de collier de serrage métallique.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

La cheminée à foyer fermé pour les constructions

Différence entre foyer fermé et insert

La cheminée à foyer fermé permet d'obtenir un rendement similaire à celui de l'insert.

La cheminée fermée est souvent celle que l'on choisit d'installer, dans le cadre d'une construction. Il est aussi possible qu'une maison sans cheminée soit équipée d'une nouvelle cheminée de ce type. Il s'agit donc d'une cheminée, directement fermée au niveau de la construction, et non pas d'une adaptation de cheminée ouverte.

Ici aussi, on retrouve un système de petite ouverture, pour alimenter le feu en oxygène. Une vitre sépare la pièce du foyer de combustion.

L’installation d’une cheminée fermée, plus contraignante que celle d’un insert

L'installation d'une cheminée fermée prend beaucoup plus de temps que la pose d'un simple insert. Lorsqu’aucune cheminée n’est présente, il faudra notamment créer le conduit d'évacuation et le bâti de la cheminée. Même lorsqu'il existe une cheminée ouverte, qui a vocation à être remplacée par une cheminée fermée, les travaux sont plus complexes. Il faut notamment écrouler la partie visible de la cheminée, pour la remplacer par une cheminée fermée.

Il est parfaitement possible d'utiliser un conduit d'évacuation existant. Il faudra néanmoins ici aussi prévoir une isolation grâce à un travail de tubage. Cela permet d'obtenir un système de chauffage sécurisé, qui résiste aux hautes températures. Pour rappel, la cheminée avec un foyer ouvert est loin d'atteindre les températures d'une cheminée avec un foyer fermé.