Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Pourquoi les foyers ouverts sont-ils interdits ?

6 min de lecture

La cheminée à foyer ouvert est interdite pour la pollution qu'elle génère. En effet, on estime que l'utilisation d'un foyer ouvert pendant 45 mn pollue autant qu'une voiture diesel qui parcourt 500 km. La loi ne mentionne pas de problématique de sécurité, mais ce facteur peut convaincre les particuliers de passer au foyer fermé.

Pour remplacer une cheminée avec un foyer ouvert, on peut utiliser un insert. On peut aussi choisir d'installer un poêle à bois, dont l'évacuation se fera par le même conduit que la cheminée. Certains travaux de rénovation sont néanmoins à prévoir.

Est-il strictement interdit d’utiliser une cheminée avec foyer ouvert ?

Avant toute chose, un petit point sur la loi actuellement en vigueur est nécessaire. Les foyers ouverts sont interdits en région parisienne et dans plus de 400 villes d’Île-de-France. Ils ne sont néanmoins pas interdits sur la totalité du territoire français. Vous avez donc tout intérêt à vous renseigner au niveau local, pour savoir si vous avez le droit d'utiliser un foyer ouvert.

Certaines cheminées à foyers ouverts échappent à cette législation, comme :

  • La cheminée foyer ouvert fonctionnant au gaz

  • La cheminée foyer ouvert au bioéthanol

  • La cheminée foyer ouvert à vapeur

Pour continuer à profiter du cachet du chauffage à bois, il est aussi possible d'installer un insert, même en région parisienne. Le poêle à bois représente aussi une excellente alternative.

La pollution des foyers ouverts, expliquant leur interdiction

L’utilisation d'une cheminée avec un foyer ouvert entraîne de fortes émanations de dioxyde de carbone. À titre comparatif, on estime qu'une cheminée à foyer ouvert émet jusqu'à deux fois plus de particules qu'une cheminée à foyer fermé. Elle peut aussi rejeter jusqu'à 20 fois plus de particules que lorsque les particuliers utilisent une chaudière à bois récente.

La problématique de la pollution entraînée par les foyers ouverts ne concerne pas seulement l'environnement. Les particules se diffusent aussi à l'intérieur de l'habitation, pouvant causer une sensation d'inconfort respiratoire pour les habitants. La pollution est la principale raison mise en avant pour interdire les cheminées de ce type.

Interdiction des foyers fermés et surconsommation énergétique

La surconsommation de bois est aussi pointée du doigt. Une cheminée avec un foyer fermé peut atteindre un rendement supérieur à 70 %. Pour une cheminée à foyer ouvert, le rendement peine souvent à atteindre 15 %. Concrètement, cela signifie que pour obtenir une même température, il faudra utiliser beaucoup plus de bois dans une cheminée à foyer ouvert. Ce phénomène provient du fait qu'avec un foyer ouvert, les particuliers ne peuvent pas réguler les flammes, et la quantité d'oxygène qui vient les nourrir.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

La dangerosité des cheminées à foyer ouvert

La dangerosité des foyers ouverts peut parfois être mise en cause dans certaines décisions locales. En région parisienne, cet argument pour mettre un terme à l'utilisation des foyers ouverts n'est pas avancé. Il est néanmoins possible que votre commune décide d'interdire l'utilisation des cheminées à foyer ouvert, pour limiter les départs d'incendie. La cheminée à foyer ouvert peut aussi être responsable d'accidents domestiques dramatiques.

Quelques aides pour respecter l’interdiction des foyers ouverts

Pour aider les Français à réduire l'impact environnemental de leur chauffage, mais aussi à suivre cette fameuse interdiction, il existe des alternatives. Il est notamment possible de bénéficier de MaPrimeRénov’, pour pouvoir changer son système de chauffage, si vous êtes équipés d'un foyer ouvert. Il faudra néanmoins respecter des conditions de revenu, et choisir un chauffage éligible à ce dispositif. Il peut s'agir d'un poêle à bois, d'une pompe à chaleur ou encore d'un chauffage grâce à l'énergie solaire.

Vous pouvez aussi compter l’éco-PTZ ou encore sur la TVA à taux réduit. Pour calculer l'amortissement de votre projet, vous pouvez aussi prendre en compte les économies de combustible, qui sont généralement non-négligeables.