Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quel est le coût d'un insert ?

6 min de lecture

Le coût d’un insert, soit l’achat du matériel pose comprise, débute à un peu plus de 1 000 € environ et peut monter jusqu’à plus de 10 000 € en fonction de divers critères. Le budget moyen consacré par les Français à l’achat et la pose d’un insert est de 2 500 € en moyenne.

Composé de fonte ou d’acier, un insert s’installe au sein d’une cheminée déjà installée. Il permet de fermer le foyer et de baisser ainsi sa consommation de combustible de 3 à 6 fois tout en gagnant en rendement par rapport à une cheminée à foyer ouvert. Qui plus est, il permet de conserver l’esthétique chaleureuse d’une cheminée tout en boostant sa puissance de chauffage. Que d’avantages donc à doter son système de chauffage au bois d’un insert. Quel budget faut-il donc prévoir pour cette opération ?

Quel est le prix d’un insert, achat et pose comprise ?

Quel est le prix d’un insert à l’achat ?

Au global, le prix d’achat d’un insert de cheminée peut varier de 700 € à plus de 8 000 €

Il existe deux types de fonctionnement d’inserts : l’un fonctionne aux bûches de bois, l’autre aux granulés. Ainsi, le coût d’achat d’un insert varie en fonction du modèle et d’autres critères comme :

  • La convection : naturelle ou turbo ?

  • La puissance de chauffe.

  • Sa matière : acier ou fonte ?

  • Ses dimensions.

  • Son autonomie.

  • Les options de confort dont il dispose : télécommande, système anti-salissure, vitre froide ou encore feu continu.

  • Son design.

Combien coûte la pose de l’insert par un professionnel ?

Côté installation, l’artisan fixe son tarif en fonction de la procédure d’installation nécessaire, de la qualité du matériel utilisé et l’expérience dont il dispose. La variable essentielle de cette opération est la nécessité de tuber si le conduit de la cheminée ne peut pas se raccorder directement à l’insert. Avec cette obligation, la pose de l’insert peut aller de 500 € pour la plus simple à plus de 4 000 € avec le tubage du conduit.

L’ensemble de ces caractéristiques fait varier le coût de l’insert, pose comprise, de 1 000 à 10 000 €.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Quelles aides sont disponibles pour doter sa cheminée d’un insert ?

Afin de faire baisser le coût d’un insert de cheminée, il est possible de solliciter des aides pour financer l’installation d’un insert. La cheminée dotée de ce système est un moyen de chauffage économique et écologique plébiscité par le gouvernement. Ainsi, les dispositifs dédiés à la rénovation énergétique sont disponibles pour ce type de travaux qui améliore la performance des logements.

MaPrimeRénov’

Ce dispositif créé en 2020 se destine à l’ensemble des propriétaires qui envisagent de rénover leur logement à l’aide d’une meilleure isolation et d’un système de chauffage plus performant. Pour l’installation d’un insert, les ménages aux revenus précaires à intermédiaires peuvent bénéficier de l’aide, selon un montant dépendant de leurs revenus.

La Prime CEE (Certificat d’Économie d’Énergie)

Complémentaire à MaPrimeRénov’, cette aide est proposée par les fournisseurs d’électricité, de gaz, de fioul domestique et de carburants pour automobiles. Elle a pour mission de subventionner des travaux de rénovation énergétique afin de réduire de moitié la consommation énergétique en France d’ici 2050. Selon l’entreprise, la prime CEE peut prendre la forme d’un chèque, de cartes cadeaux ou encore de bons de réduction.

La réduction de la TVA à 5,5 % pour l’installation d’un insert

La TVA affiche un taux normal fixé à 20 %. Toutefois, il peut être abaissé à 5,5 % dans le cas de réalisation de travaux de rénovation énergétique. La prestation d’installation ainsi que le prix d’achat de l’insert peuvent donc être diminués grâce à cette réduction. Il faut pour cela que l’équipement soit acheté et posé par un artisan reconnu garant de l’environnement, soit certifié RGE.

L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Ce prêt d’un montant maximum de 50 000 € est accordé par certaines banques aux propriétaires réalisant des travaux de rénovation énergétique. Il est dénué de tout intérêt et peut être demandé pour une installation d’un chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable comme le bois. C’est le cas de l’insert d’une cheminée.