Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment mesurer l'efficacité d'un isolant ?

6 min de lecture

La plupart du temps pour mesurer l'efficacité d'un isolant, on se base sur sa résistance thermique. Il s'agit d'une donnée qui représente la capacité d'un matériau à résister à différentes températures. Utilisation d'une caméra thermique, réalisation d'un DPE, il existe aussi des méthodes pour tester l'efficacité d'un isolant déjà en place dans une habitation.

Que vous souhaitiez connaître l'efficacité d'un matériau avant de l'utiliser pour isoler votre maison ou sonder ceux qui sont utilisés chez vous, il existe de nombreuses solutions. Dans cet article, nous proposons les meilleures alternatives pour mieux choisir son isolant.

Calculer la résistance thermique d’un isolant

La résistance thermique, notée R, semble être reine lorsqu'il s'agit de l'efficacité des matériaux isolants. Exprimée en m².K/W (Kelvin par Watt), elle indique la résistance d'un matériau en fonction de ses caractéristiques, de son épaisseur et de sa conductivité thermique.

La conductivité thermique, notée λ est également une donnée au cœur de l'appréciation de l'efficacité d'un isolant. Il s'agit d'évaluer la capacité d'un matériau à conduire la chaleur sur une seconde pour un mètre d'épaisseur et une surface d'un mètre carré, quand la différence entre l'un et l'autre des côtés est de 1 degré. Plus la conductivité thermique est faible, plus la capacité d’isolation sera élevée. La formule pour obtenir la résistance thermique est : épaisseur / λ.

Les isolants les plus efficaces

En tant que particulier, vous n'aurez pas à évaluer vous-même la résistance thermique ou encore la conductivité thermique d'un matériau. Il existe des listes simples et efficaces pour vous permettre de dénicher l’isolant le plus efficace en fonction de vos besoins. Nous vous proposons ici une liste de 10 matériaux isolants classés par ordre d’efficacité :

  • La mousse polyuréthane rigide : 0.025 λ

  • La laine de verre : 0.03 λ

  • La laine de roche : 0.033 λ

  • Le polystyrène expansé : 0.036 λ

  • La fibre de bois : 0.038 λ

  • La ouate de cellulose : 0.041 λ

  • Le polyester : 0.042 λ

  • Le liège : 0.043 λ

  • La laine animale : 0.05 λ

  • Le carton : 0.11 λ

Comment optimiser l’efficacité d’un isolant ?

En tant que particulier, vous choisirez peut-être un nouveau matériau isolant en fonction de ce type de données. Il n'en reste pas moins que la façon dont il sera posé chez vous joue un rôle clé dans son efficacité réelle. Pour vous donner un exemple simple, la pose de panneaux de ouate de cellulose pour isoler un toit devra être faite dans les règles de l'art. Pour cela, les panneaux devront être juxtaposés les uns à côté des autres, en ne laissant pas d'espace. Vous l'aurez compris, la pause par un professionnel peut donc être de mise pour profiter d'une efficacité optimale.

Par ailleurs, il est important de souligner que le choix du matériau ne se fait pas exclusivement en se basant sur ce type de données. Le type d'habitation dont vous disposez, ainsi que sa situation géographique peuvent aussi influencer la sélection de votre produit.

Une maison en Bretagne aura par exemple un fort besoin d'isolation contre l'humidité. Il conviendra donc de choisir un isolant permettant d'assurer l'étanchéité des murs. Même s'il ne s'agit pas du matériau disposant de la meilleure résistance thermique, la pondération de l'ensemble des critères de choix du matériau permettra de trouver la meilleure alternative.

Le type d'habitation dont vous disposez, ainsi que sa situation géographique peuvent influencer la sélection de votre isolant.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Comment savoir si un isolant déjà posé est efficace ?

Si vous souhaitez mesurer l'efficacité de l'isolant utilisé chez vous, il existe différentes méthodes. Vous pouvez tout d'abord vous fier à vos observations. D'une manière générale, si votre maison est humide, ou a tendance à nécessiter une consommation plus importante de chauffage que des logements équivalents, il s'agit de premiers indicateurs de l'inefficacité de l'isolant.

Des mesures plus factuelles peuvent aussi être prises. L'utilisation d'une caméra thermique peut par exemple permettre de déceler des zones de déperdition de chaleur. Un diagnostic de performance énergétique reste le meilleur outil pour sonder l'efficacité des matériaux isolants de votre habitation. Il permettra de faire ressortir les points forts et les points faibles de cette dernière. Étanchéité des menuiseries, imperméabilité des murs ou encore faiblesse de protection contre les températures extérieures, vous obtiendrez une analyse complète.