Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quel chauffage aux énergies renouvelables choisir ?

8 min de lecture

L'impact environnemental du chauffage n'est aujourd'hui plus à prouver. Chauffage au gaz, chauffage électrique, chauffage au bois (bûches, pellets), chauffage et énergies renouvelables : tous ces types d'énergie n'induisent pas les mêmes rejets de particules nocives et la même empreinte carbone, ni les mêmes coûts d'usage. Comment faire des économies de chauffage tout en protégeant l'environnement ? Vers quel système de chauffage innovant à énergie renouvelable se tourner pour limiter l’impact de votre logement sur l’environnement en rénovation ? Zoom sur les principales solutions de chauffage durable.

Préserver l'environnement avec un chauffage à énergie renouvelable : un impératif ?

Comment bien se chauffer sans que cela ne vienne nuire à la planète ou à vos économies ? A cette question, il existe une multitude de réponses qui vont varier selon la nature de votre logement, sa surface ou encore son niveau d’isolation. Logique, on ne chauffe pas de la même manière un appartement neuf de petite taille, un appartement ancien sous les toits ou encore une villa dans le sud de la France. L’important pour choisir le bon système de chauffage est bien d’avoir cette approche personnalisée et adaptée à votre projet. Mais il existe de grands principes à connaître qui s’appliquent de façon globale.

Le chauffage à énergie renouvelable puise dans une ressource naturelle, gratuite et inépuisable afin de réchauffer l'habitation. Aérothermie et géothermie à travers les pompes à chaleur, biomasse via l'installation d'un poêle ou d'une chaudière à granulés, solaire via l'utilisation d'un système solaire combiné ou chaudière hybride... Tous ces systèmes coûteux de prime abord disposent d'un fonctionnement leur permettant de rejeter jusqu'à 75 % de particules nocives en moins et d'économiser près de 50 % sur la facture énergétique.

Outre ces avantages, notons que le chauffage renouvelable a tendance à devenir la norme dans les logements français. D'ici à 2028, tous les habitats dont l'étiquette énergie est F ou G seront interdits à la location sauf en cas de rénovation énergétique ambitieuse. Or, parmi les travaux à réaliser en priorité afin d'améliorer le classement énergétique d'un logement, on retrouve l'installation d'un chauffage à énergies renouvelables.

Dans le neuf également, du fait de la dernière réglementation thermique, l'Etat ambitionne de réduire drastiquement les consommations énergétiques annuelles des bâtiments sortant de terre. L'utilisation du gaz, du fioul ou de l'électricité ne sera bientôt plus d'actualité, ces énergies étant dénigrées au profit du renouvelable pour atteindre les exigences des bâtiments BBC voire BEPOS.

S'il n'existe pas vraiment d'obligation du renouvelable à l'heure actuelle, installer un chauffage durable relève de plus en plus de l'impératif.

Chauffage durable : le bois est-il une énergie renouvelable au bilan carbone neutre ?

Si le chauffage au bois a attiré de nombreuses critiques il y a encore quelques années, le domaine a nettement progressé et permet aujourd’hui de disposer d’équipements performants et peu polluants. Les poêles à bois et poêles à granulés, ou encore les systèmes de chaudière à bois n’émettent que très peu de particules dans l’atmosphère, sont totalement sécurisés pour les utilisateurs. De plus, la biomasse individuelle est à ce jour considérée comme une énergie renouvelable, au même titre que le solaire ou l'éolien !

On dit effectivement que le bois est une énergie durable affichant un bilan écologique positif : la captation de CO2 par l'arbre serait équivalente au rejet de CO2 provenant de la combustion du bois de chauffage. Bien entendu, il convient de nuancer : le bois doit provenir d'une forêt gérée durablement (engagée dans la replantation) et l'arbre tout juste planté ne capte pas autant de CO2 qu'un arbre adulte. Toutefois, poêles et granulés de bois constituent aujourd'hui l'une des meilleures alternatives écologiques s'offrant aux particuliers souhaitant réduire leurs coûts et leur empreinte énergétique.

En plus de s’inscrire dans une logique d’écologie, le chauffage au bois apporte un vrai confort. C’est le cas notamment avec les granulés de bois, qui peuvent être utilisés dans des appareils à programmation. Avec un excellent rendement énergétique, ils permettent de chauffer intégralement une maison avec un coût plus modeste que celui des autres énergies (bien que la crise énergétique actuelle ait décuplé rapidement le prix des pellets). Issus de résidus de scieries, les granulés permettent en plus de limiter les déchets du bois. Un chauffage éco responsable et durable.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

L’énergie solaire, chauffage renouvelable le plus propre ?

Comme son nom l’indique, un système de chauffage solaire fonctionne grâce à la captation des calories provenant des rayons du soleil, une énergie totalement renouvelable ! Cette source d’énergie gratuite ne nécessite aucun transport (contrairement à l’électricité ou au gaz) et ne génère aucune production de gaz à effet de serre (en dehors des polluants générés pour produire les panneaux solaires). Cela signifie qu’à l’usage, le chauffage solaire ne génère pas de polluants à cause de la combustion comme c’est le cas par exemple avec d’autres énergies.

Le chauffage solaire peut être utilisé comme chauffage principal ou en complément d’un autre système de chauffage central. Les équipements ont largement progressé depuis des années, et le solaire permet désormais au-delà de la production d’eau chaude sanitaire, de couvrir une grande partie des besoins en matière de chauffage. Combiner un système solaire avec un autre système de chauffage par exemple, est une piste de développement durable à explorer.

Favoriser le renouvelable via la pompe à chaleur aérothermique ou géothermique

Dans le marché de la construction neuve comme de la rénovation, on voit fleurir depuis le tournant des années 2000 des installations avec des pompes à chaleur. Cet équipement de chauffage utilise l’air, l’eau ou encore la chaleur du sol pour produire de la chaleur et la restituer au réseau de l'habitation.

Un fluide frigorigène présent à l’intérieur de la pompe à chaleur permet la production de chaleur (ou de froid pour les systèmes réversibles). Ce fluide lui aussi évolue et devient de plus en plus propre. Si bien qu’aujourd’hui, une pompe à chaleur installée dans une maison bien isolée peut suffire comme système de chauffage central. Le rendement permis par les machines modernes, couplé à une bonne isolation, fait de ce chauffage écologique et durable la solution pour de nombreux ménages : une technique de chauffage intelligente.

C’est le cas par exemple pour les PAC géothermiques qui captent l’énergie présente dans le sol. Les PAC aérothermiques, elles, utilisent l’air extérieur. Les premières nommées sont les plus coûteuses mais également les plus complexes et parfois impossibles à installer (forage profond sur le terrain). Il est effectivement nécessaire que le sol du terrain concerné possède des caractéristiques précises pour pouvoir doter l'installation d'une énergie suffisante. À l’inverse, en utilisant l’aérothermie, les contraintes techniques sont moindres. Il est possible d’installer une pompe à chaleur dans tout logement ou presque.

Chauffage et énergies renouvelable : zoom sur les émetteurs de chaleur

Au-delà de la question de la source d’énergie pour générer le chauffage (solaire, éolien, aérothermie, biomasse individuelle, etc.) il est également important de s’intéresser aux émetteurs de chaleur. Selon la technique de chauffage, les émetteurs ne sont pas les mêmes. Il est possible de disposer de buses de soufflage d’air, d’un plancher chauffant ou encore de radiateurs classiques. En s’intéressant aux équipements et en faisant l’effort de choisir des produits techniques et complets, de réelles économies d'énergie sont possibles. Les émetteurs de chaleur dits "basse température" sont essentiels pour optimiser la consommation d'un chauffage à énergie renouvelable et permet de vraiment s’inscrire dans une démarche de développement durable.

Chiffrez vos travaux de rénovation énergétique, estimez vos aides.

Solutions de chauffage traditionnelles et développement durable : gaz, fioul, ces énergies fossiles sont-elles à bannir ?

L’énergie utilisée détermine majoritairement l’impact final de votre chauffage et induit un ou plusieurs types de pollution (dioxyde de carbone, benzène, particules fines, etc.). Le fioul est désormais interdit à l'installation dans tous les logements français. Quant au gaz, il s'agit encore de la seconde énergie la plus consommée en France après l'électricité. Elle tend toutefois à diminuer au profit du chauffage renouvelable, beaucoup moins énergivore. Le gouvernement appuye d'autant plus cette transition que l'aide financière au remplacement des chaudières THPE sera supprimée d'ici à 2023 (MaPrimeRénov'). Vous l'avez compris : malgré un raccordement au gaz de ville ou une cuve à fioul présente à votre domicile, misez avant tout sur le chauffage à énergie renouvelable.

Choisir son chauffage renouvelable : un résumé

La réponse idéale pour un chauffage écologique n’a pas forcément à être unique. Vous n’avez pas forcément à choisir entre solaire, bois ou encore système de pompe à chaleur. La réponse qui correspond le mieux à votre situation est peut-être un mix de solutions et de techniques pour vous inscrire dans une vraie démarche de développement durable et de transition énergétique ! Oui : vous avez la liberté de combiner un poêle à granulés avec un système de pompe à chaleur, par exemple ! Vous pouvez également vous équiper avec des panneaux solaires et conserver en parallèle une chaudière au gaz naturel en relève.

Enfin, avant de choisir une technologie de chauffage renouvelable plutôt qu'une autre, il est important de réaliser un bilan énergétique complet de votre habitation. Faites le travail de disposer d’une étude personnalisée afin de ne pas avancer à tâtons. De nombreux professionnels peuvent vous guider dans le choix de votre chauffage écologique.

Une étude thermique et/ou un DPE révélera que des économies d’énergie sont possibles en modernisant votre logement et ses équipements.