Illustration article

Baisser de 1 degré le chauffage : quel impact sur la consommation ?

5 min de lecture

Et si le fait de baisser la consigne de votre système de chauffage d’un seul degré avait un impact significatif sur l’environnement ? Vous en doutez ? Pourtant, de nombreuses études prouvent que ce geste simple – qui consiste à avoir une utilisation raisonnée de votre chauffage en essayant de limiter la consommation d’énergie – permet des résultats significatifs. Selon l'ADEME, baisser de 1 degré le chauffage permet d'économiser 7 % sur sa facture énergétique globale pendant les périodes de chauffe. Le chiffre exact dépend bien sûr de la typologie du foyer, le ou les types d'énergies utilisé et de l'état de l'isolation du logement, notamment. Quoi qu'il en soit, chauffage et impact environnemental sont deux sujets intimement liés. Alors, si vous vous posez la question de savoir si de baisser de 1 degré le chauffage peut vous faire gagner, voici quelques réponses concrètes.

Pourquoi baisser de 1 degré (1° C) son chauffage ?

Une grande partie de la facture énergétique des ménages en matière de chauffage est liée à la surconsommation énergétique. Laisser tourner ses radiateurs continuellement, programmer une température de consigne équivalente dans toutes les pièces de la maison et trop élevée par rapport à vos besoins réels... Voici qui peut devenir réellement incomodant en matière de finances. Chaque degré de chauffage en plus en hiver coûte plus cher que le degré de consigne précédent. Logique, car il faut plus d’énergie et plus d’efforts à tout le système de chauffage pour réchauffer l’air ambiant jour après jour, quelle que soit la source d'énergie utilisée. Baisser de 1°C le chauffage de votre habitation peut pourtant permettre de réduire de 7 % votre facture énergétique en hiver !

Malheureusement, la température moyenne des bâtiments et logements français n'a cessé d'augmenter entre 1986 et 2003, passant de 19°C à 21 °C. C'est pourquoi l'ADEME préconise désormais une valeur de température de consigne propre à chaque pièce de l'habitation, permettant à chacun de bénéficier du juste confort thermique sans surconsommer :

  • 19 °C dans les pièces à vivre

  • 17°C dans les pièces inoccupées

  • 16°C à 17°C dans les chambres (contrairement aux idées reçues, les températures inférieures aident l'organisme à trouver plus facilement le sommeil. A contrario, une chambre trop chaude retarde le processus de rafraîchissement naturel opéré par le corps pour entrer dans le sommeil).

Vous l'aurez compris : baisser de 1 degré le chauffage ne devrait pas relever de la contrainte mais plutôt être perçu comme un changement générateur d'économies et d'une meilleure qualité de vie. C'est facile, et ça permet de ne pas passer par une phase de rénovation conséquente.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Comment faire pour baisser de 1 degré sa température de consigne ?

Chez vous, dans votre maison ou votre appartement, mais également dans les lieux publics ou encore les différentes boutiques et bureaux, nous avons recours au chauffage. Quel que soit le système en place, il est possible de réguler sa consommation au moyen d’outils de gestion. Les systèmes les plus complets en matière de chauffage disposent de régulateurs et de thermostats fins, que l'on pourrait qualifier d'intelligents.

Il est possible de ce fait de programmer une température de consigne extrêmement précise pour chaque pièce de l'habitation et selon des modes de consommation pré-enregistrés. En installant un thermostat programmable et en baissant de 1 degré le chauffage, on estime qu'il est généralement possible de réaliser jusqu'à 15 % d'économies d'énergie ! Pour une maison chauffée au gaz, le montant des économies pourrait s'élever à 210 €/an, contre 270 €/an pour l'énergie électrique. Ces économies sont donc facilement accessibles à tout un chacun via l'installation d'un thermostat pour un prix autour de 300 à 500 € main d'oeuvre comprise.

Notons que vous pouvez également renforcer les économies liées à la baisse de la température de consigne en installant des émetteurs équipés de récepteurs individuels ou faire évoluer votre système de chauffage vers un système fonctionnant aux énergies renouvelables.

Quoi qu'il en soit, il sera toujours préférable de réduire son chauffage de 1°C de façon continue, plutôt que d'éteindre et de rallumer vos radiateurs quotidiennement : l'énergie nécessaire à ces allumages à répétition est bien plus importante que celle optimisée au quotidien à l'aide d'une bonne régulation.