Hauts-de-Seine
Hauts-de-Seine

La rénovation énergétique dans les Hauts-de-Seine (92) : les chiffres clés heero

Les Hauts-de-Seine (92) font partie de la région Île-de-France et se situent à l'ouest de la métropole parisienne dont ils font partie. La préfecture du département est la ville de Nanterre (36 municipalités font partie du territoire départemental). C'est un département "ville" avec très peu d'espaces naturels en dehors des parcs et bois municipaux.

Logements économes

25 %

Passoires énergétiques

11 %

Sociétés du bâtiment

2 %

Prime CEE (2015-2019)

Dans le secteur résidentiel

118M €

01

La prime énergie est l’un des dispositifs indemnisant les travaux d’économie d’énergie dans le secteur du bâtiment.

Le dispositif des CEE dans les Hauts-de-Seine

Le dispositif des CEE (certificats d'économie d'énergie) a été initié dans le but de massifier la rénovation énergétique et donc de moderniser le parc immobilier existant, avec à la clé une empreinte carbone réduite au minimum. En échange de travaux d'efficacité énergétique performants, les acteurs de l'énergie ont l'obligation de vous verser une prime CEE, dont le montant varie en fonction des travaux réalisés. Résidentiel, tertiaire, industrie, réseaux ou transports, tous ces secteurs sont concernés par cette subvention, partout en France. Tous secteurs confondus, les primes CEE délivrées dans le département ont atteint un volume de près de 27,4 Tw entre 2015 et 2019. Cela équivaut à 153 millions d'euros.

Le département des Hauts-de-Seine se distingue en matière de volume de primes CEE versées. Rien que dans le secteur résidentiel (soit 77 % du volume total), 118 millions d'euros d'aides ont déjà été accordés. De ce fait, le département se classe 9ème de France. En 2019, c'était 28 millions d'euros qui ont été donnés dans le département ! 48 % de l'ensemble des CEE délivrés l'ont été pour des ménages précaires, c'est-à-dire détenant un assez bas niveau de revenus (au sens des plafonds définis par l'Anah).

Pour information, la France est découpée en trois zones climatiques distinctes qui permettent d'évaluer la consommation moyenne d’un bâtiment en énergie. Le département des Hauts-de-Seine se situe par exemple dans la zone H1, considérée comme la plus froide en hiver et donc la plus coûteuse en énergie. Pour cette raison, les primes énergie sont plus conséquentes si vous habitez dans ce département.

The chart has not been created yet.

Voici les types de travaux ayant accumulés en volume le plus de primes CEE en 2019 dans le secteur résidentiel

Isolation d'un réseau hydraulique de chauffage ou d'eau chaude sanitaire

48 %

Isolation d'un plancher

18 %

Chaudière collective à haute performance énergétique

9 %

Localisation des espaces France Rénov

France Rénov' a été mis en place par l'Etat au 1er janvier 2022 pour faciliter la rénovation énergétique des professionnels et particuliers. Grâce à ce nouveau service public, les propriétaires qui le désirent peuvent se rendre dans l'un des plus de 300 guichets uniques de France pour parler à un conseiller et être accompagné dans le financement, le chiffrage ou encore la réalisation de leurs travaux de rénovation énergétique. Dans le département des Hauts-de-Seine, un seul espace France Rénov' est pour l'instant disponible.

The chart has not been created yet.

02

Dans le département des Hauts-de-Seine, sociétés et artisans RGE vous accompagnent pour réaliser des travaux d’efficacité énergétique. A la clé, plus d’économies d’énergie et un confort thermique décuplé.

Les entreprises certifiées RGE dans les Hauts-de-Seine

Vous souhaitez faire une rénovation énergétique dans les Hauts-de-Seine ? Il convient de faire appel à l'une des 382 entreprises certifiées RGE (reconnues garantes de l’environnement) comptant parmi les 23 872 sociétés du bâtiment du département. Pour réaliser des travaux de rénovation énergétique conséquents, vous pourrez faire appel à l'une des 89 entreprises RGE polyvalentes, spécialistes d'au moins quatre métiers de rénovation de bâtiments.

The chart has not been created yet.

The chart has not been created yet.

03

Les logements dans les Hauts-de-Seine

Dans les Hauts-de-Seine, 87 % des 801 737 logements sont des appartements. Ce département compte en effet des zones urbaines denses. 90 % des logements sont des résidences principales et 43 % de ces dernières sont occupées par leur propriétaire. Les logements dans les Hauts-de-Seine sont ainsi à 38 % des résidences principales occupées par leur propriétaire. Les logements ayant été construits entre 1946 et 1970 sont en plus grand nombre et représentent 29 % du parc immobilier.

Evolution du nombre de maisons et d'appartements entre 2012 et 2018

The chart has not been created yet.

Maisons

-2,5 %
Entre 2012 et 2018

Appartements

+6,0 %
Entre 2012 et 2018

Les diagnostics énergétiques dans les Hauts-de-Seine

Entre le 1er janvier 2006 et le 1er juillet 2021, près de 153 944 diagnostics de performance énergétique (DPE) ont été réalisés sur des logements du département. Cela représente environ 19 % des habitations. 20 198 DPE ont été réalisés en 2020. Il existe plusieurs types de DPE dont le DPE location, le DPE vente et le DPE neuf. La part de DPE vente se porte d'ailleurs à 53 % dans les Hauts-de-Seine. Ils sont réalisés en plus grand nombre sur les appartements, ce à 90 %, ce qui est en accord avec la part importante de ce type d'habitat dans le département.

The chart has not been created yet.

The chart has not been created yet.

Le nombre de passoires énergétiques de ce département est proche de la moyenne française. En effet, il correspond à 11,2 % des logements. Pour information, 2,8 % des logements actuels ne seront plus louables en 2025. Ces logements, dont l'étiquette est égale à G, ont des besoins énergétiques particulièrement élevés. Au sein de ce département, on peut noter de grandes disparités communales. Par exemple, la commune de Malakoff compte un nombre importants de passoires énergétiques avec près de 20,5 % de ces logements. Toutefois, certains territoires détiennent un parc immobilier beaucoup moins énergivore. C'est le cas du Plessis-Robinson, affichant uniquement 5,2 % de passoires.

The chart has not been created yet.

The chart has not been created yet.

The chart has not been created yet.

The chart has not been created yet.

Le marché immobilier dans les Hauts-de-Seine

Ce sont plus de 12 880 ventes immobilières qui ont eu lieu dans le département 92 au cours de l'année 2021. Ces ventes concernent à la fois des maisons, appartements ou terrains. 85 % des biens vendus dans le département sont des appartements Dans les Hauts-de-Seine, les appartements attirent particulièrement les acheteurs. Ce type de bien a pris de la valeur ces dernières années : on constate 30,5 % en sept ans !

The chart has not been created yet.

The chart has not been created yet.

En 2021, les prix de vente au m² étaient :

Maisons

8 636 €/m²
Soit +5,0 % entre 2019 et 2021

Appartements

7 214 €/m²
Soit +9,3 % entre 2019 et 2021

Terrains

1 998 €/m²
Soit -12,4 % entre 2019 et 2021

04

Nombre d'habitants dans les Hauts-de-Seine

Le département des Hauts-de-Seine est l'un des plus peuplés de France (le 6èmeexactement) : 1 619 120 habitants ont été recensés en 2018 amenant la densité de population à 9 200 hab/km². 57 % de la population de ce département habitent dans une des douze grandes villes (plus de 50 000 habitants), ce qui confirme sa forte urbanisation. D'ailleurs, on compte douze grandes villes ici. Nous pouvons examiner l'âge de la population au sein de quatre grandes villes. On note que plus de quatre habitants sur dix ont moins de 30 ans dans celle de Nanterre. Egalement, celle d'Antony concentre la plus grande part retraités (plus de 60 ans) : 23 % de sa population.

The chart has not been created yet.

The chart has not been created yet.

Ce territoire est très actif. Les cadres et professions intellectuelles supérieures représentent la CSP la plus représentée avec près de 30 % ! En moyenne, un habitant des Hauts-de-Seine touche un salaire net mensuel de 3 690 € environ (2019). 6,4 %, c'est le taux de chômage en 2020 dans ce département. On observe cependant une valeur plus élevée chez les jeunes.

The chart has not been created yet.

The chart has not been created yet.

Le territoire des Hauts-de-Seine est en croissance démographique. Son évolution se porte à +5 % depuis 2009. Cette croissance est notamment dûe à l'accroissement naturel mais également au solde migratoire. Si on s'intéresse à la dynamique de l'habitat dans ce département, on peut voir que 11 % des ménages y sont installés depuis moins de deux ans contre 44 % depuis plus d'une décennie.

Chiffres clés dans les communes
dans les Hauts-de-Seine

Chiffres clés dans les autres départements
de l'Île-de-France

Vous habitez une des 4,8 millions de passoires énergétiques en France ?

Estimez vos primes énergies

Vous souhaitez rejoindre les logements économes des Hauts-de-Seine ?

Estimez vos travaux