Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quels avantages et inconvénients de la ventilation naturelle ?

5 min de lecture

Vous avez commencé des travaux de rénovation énergétique et vous vous demandez quels sont les avantages et inconvénients de la ventilation naturelle ? Pour ce qui est des avantages, sachez que la ventilation naturelle est un système d’aération particulièrement économique. En plus d’être abordable, elle utilise le vent, une énergie propre et renouvelable, pour fonctionner. Cependant, cet avantage qui la rend économique est aussi un inconvénient qui la rend instable : la ventilation naturelle dépend des conditions météorologiques pour fonctionner. Découvrez tous ses avantages et inconvénients.

Les nombreux avantages de la ventilation naturelle

Opter pour une bonne ventilation est indispensable, à la fois pour assurer une bonne qualité d’air et préserver la santé des habitants du logement, mais aussi pour protéger ce dernier de l’humidité qui pourrait entraîner moisissures et autres détériorations. Pour certains, la solution d’aération qui s’impose est la ventilation naturelle.

Pour rappel, la ventilation naturelle se sert des différences de pression provoquées par le vent afin de renouveler l’air intérieur d’une habitation. L’air chaud, humide et vicié a tendance à monter et à s'accumuler au plafond : c’est pourquoi on aura tendance à placer les bouches de sortie en hauteur, et des grilles d’arrivée d’air en partie basse du logement.

La ventilation naturelle est un très bon choix de ventilation. En effet, elle offre des avantages indéniables :

  • La ventilation naturelle n’a pas besoin d’électricité pour fonctionner : elle est économique et n’engendre pas de nuisance sonore.

  • La ventilation naturelle se sert d’une énergie verte et renouvelable : le vent. En ce sens, il s’agit d’un très bon choix pour réduire l’impact écologique de sa maison.

  • Il n’y a presque pas d’entretien à prévoir, mis à part le dépoussiérage des grilles de ventilation.

  • Son coût est abordable : moins de 1 000 € pour une maison de 100 m², contre 7 000 € pour une VMC double-flux.

En revanche, si les avantages sont pourtant nombreux, il est primordial de s’intéresser aussi aux inconvénients. Ces derniers doivent également influencer votre choix de ventilation.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Ventilation naturelle : quels sont les inconvénients ?

La ventilation naturelle n’offre pas que des avantages et ses inconvénients ne sont pas des moindres. On vous les détaille :

  • Fonctionnant grâce au vent, le bon fonctionnement de la ventilation naturelle dépend des conditions météorologiques.

  • Si vous optez pour un tirage thermique, c’est la fluctuation de température qui vous causera des problèmes. Pour un tirage optimal, la température extérieure doit être supérieure à celle intérieure. C’est rarement le cas en été par exemple. Pourtant, votre logement a besoin d’être aéré toute l’année.

  • En toute logique, l’isolation des bâtiments neufs est plus performante que celle des anciens logements. Pour ces habitations neuves, la ventilation naturelle n’est pas conseillée. Elle risque d’engendrer des déperditions de chaleur en hiver et de la condensation en été.

  • Les grilles ouvertures peuvent être à l’origine de courants d’air froid, notamment en hiver. Cela nuit à votre confort thermique.

  • Dans un environnement urbain, la qualité de l’air ne peut être garantie par une simple grille de ventilation. En effet, le sens du vent peut compromettre le bon renouvellement de l’air et laisser entrer la pollution extérieure. Il est donc indispensable d’opter pour un traitement spécifique des grilles, ce qui engendre un coût supplémentaire.