Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment assurer la ventilation naturelle dans une cave ?

4 min de lecture

La cave est la pièce de la maison par excellence sujette aux problèmes d’humidité. Mais comment assurer la ventilation naturelle dans une cave ? La solution la plus simple et la moins coûteuse s’avère être l’installation de grilles d’aération hautes et basses. Néanmoins, cela ne convient pas à toutes les caves. Découvrez si votre cave est en mesure de dépendre d’une ventilation naturelle dans cet article.

Ventilation naturelle dans une cave : la solution des grilles d’aération

La ventilation d’une cave est indispensable, aussi bien pour la bonne tenue de votre maison que pour votre santé. En effet, cela permet notamment d’éviter les problèmes les plus récurrents que l’on retrouve dans les caves humides, à savoir :

  • Des matériaux détériorés,

  • L’émanation de mauvaises odeurs,

  • L’apparition de moisissures et champignons sur toutes les surfaces,

  • Les murs qui s’effritent au sous-sol et même parfois aux pièces attenantes dans la maison,

  • Les risques sanitaires et notamment l’émergence de troubles respiratoires.

Mais alors, comment assurer la ventilation naturelle d’une cave ? La solution la plus simple est l’utilisation de grilles de ventilation.

La ventilation naturelle de la cave consiste à faire circuler de l’air frais et propre dans la cave, tout en veillant à l’évacuation de l’air vicié et humide. Il s’agit en d’autres termes d’assurer le renouvellement naturel de l'air. Pour cela, il est possible d’installer, directement dans la cave, des entrées et sorties d’air.

Parce que l’air pollué et vicié a tendance à s’accumuler au plafond, on viendra placer la sortie d’air en hauteur et l’entrée en partie basse de la cave. Ces grilles de ventilation viennent alors épouser le sens de circulation de l’air pour permettre à l’air chargé en humidité d’être évacué, et à l’air pur et sec venu de le remplacer à l’intérieur de la cave.

L’avantage principal de cette solution est sa facilité d’installation. En effet, il n’y a pas besoin d’une expertise métier ni même d’entreprendre de gros travaux pour mettre en place deux bouches d’aération. Néanmoins, si vous n’avez pas l’âme d’un bricoleur, vous pouvez tout à fait vous faire assister par un professionnel.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Ventilation naturelle de la cave : pour qui ?

Si l’installation d’une ventilation naturelle est simple, celle-ci doit être réfléchie. En effet, si ce type d’aération est un système particulièrement efficace pour une pièce qui dispose d’une fenêtre, il peut s’avérer plus compliqué de faire naturellement circuler l’air dans un espace complètement fermé. C’est pourquoi nous ne conseillons pas la ventilation naturelle dans une cave qui ne dispose d’aucune ouverture supplémentaire.

Pour une cave sans fenêtre, privilégiez la VMC et la VMI à la simple ventilation naturelle.

Pour assurer la ventilation dans une cave sans fenêtres, il peut être judicieux d’associer la ventilation naturelle à un autre type de ventilation. Dans ce cas, il est possible de se tourner vers une VMI, ou ventilation mécanique par insufflation. Le fonctionnement est simple : l’air frais de l’extérieur est aspiré vers l’intérieur grâce au ventilateur pendant que l’air humide est expulsé naturellement. Enfin, vous pouvez préférer l’option d’une VMC, ventilation mécanique contrôlée par simple flux. Contrairement à la VMI, l’air frais entre naturellement dans la cave pendant que l’air chaud et humide est expulsé à l’aide de l’appareil.

Vous l’aurez compris, la ventilation naturelle dans une case peut être assurée par le biais de grilles d’aération. Néanmoins, la ventilation de la cave n’est qu’un complément à une bonne isolation. Il est donc primordial de s’intéresser à la qualité de l’isolation dans sa cave avant d’entreprendre des travaux pour assurer la ventilation naturelle.