Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment assurer la ventilation naturelle d’une maison bioclimatique ?

6 min de lecture

Afin d’assurer une ventilation naturelle performante au sein de votre maison bioclimatique, plusieurs aspects sont à prendre en compte. En effet, vous pouvez agir sur l’emplacement des fenêtres pour faire circuler l’air dans votre logement ainsi que la topographie du terrain pour optimiser le placement de votre maison.

Conseils pour une ventilation naturelle performante dans une maison bioclimatique

Afin d’assurer une ventilation naturelle efficace au sein d’une maison bioclimatique, plusieurs aspects sont importants à considérer.

Le placement de vos fenêtres

Dans un premier temps, l’une des techniques les plus efficaces pour permettre une bonne ventilation naturelle est d’assurer un échange d’air naturel grâce au placement stratégique de vos fenêtres de part et d’autre du bâtiment. Pour cela, il faut que les fenêtres se fassent face et détiennent entre elles une distance rapprochée pour permettre une circulation constante de l’air.

Cette technique repose sur la force du vent d’une part mais également sur les différences de température qui existent entre l’air intérieur et extérieur. En effet, l’air chaud à l’intérieur aura tendance à être chassé par l’air extérieur plus frais.

L’emplacement de votre maison

Le principe de la maison bioclimatique est d’utiliser l’ensemble des ressources naturelles à votre disposition. Parmi elles, la topographie du terrain constructible. En effet, n’hésitez pas à analyser la portée du vent pour placer votre maison en conséquence, la protéger mais également faire du vent une force motrice intéressante pour votre ventilation naturelle.

Les cheminées solaires

Les cheminées solaires sont également l’une des techniques permettant de ventiler naturellement votre intérieur. Ce type d’installation fonctionne grâce à une cheminée en haut de la toiture. L’air chaud s'échappe par cette extrémité en hauteur ce qui crée un phénomène de succion qui permet d’attirer par les fenêtres l’air frais à l’intérieur de votre logement.

La fraîcheur diffusée par la masse thermique

La masse thermique dans une maison bioclimatique permet d’accumuler l’air frais de la nuit afin de le diffuser lentement lors de journées chaudes. C’est la dernière technique d’aération naturelle qui vous permettra dans une maison bioclimatique d’assurer un renouvellement constant de l’air.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ?

Opter pour une architecture bioclimatique entre dans une démarche éco-responsable qui vise à adapter la conception de votre logement à l’environnement qui l’entoure. Il s’agit de tirer profit de manière respectueuse des différentes ressources naturelles à votre disposition telles que l’eau de pluie, le soleil ou bien le vent.

Vivre dans une maison bioclimatique doit respecter trois grands principes fondamentaux : être en harmonie avec son environnement, mettre en place des démarches de développement durable et avoir une consommation énergétique raisonnée. Il s’agit donc de respecter l’environnement d’une part mais également de protéger au maximum la santé des habitants en évitant de les exposer à des substances nocives.

Le principe de la maison bioclimatique est d’opter pour des solutions naturelles et éviter d’avoir recours à des technologies qui consomment beaucoup d’énergie.

En quoi consiste le système de ventilation naturelle ?

Le principe de la maison bioclimatique est donc d’opter pour des solutions naturelles tout en évitant d’avoir recours à des technologies qui consomment beaucoup d’énergie comme le chauffage électrique ou la climatisation par exemple.

Parmi ces solutions naturelles, la ventilation naturelle est un des trois types de ventilations très régulièrement utilisées dans ce type de structure. Le principe de ce type de ventilation est d’assurer une entrée et une extraction d’air au sein d’une pièce par la seule force du vent et le tirage thermique. Ce type de ventilation dépend donc des mouvements du vent et notamment de ses pressions pour permettre une circulation continue de l’air dans la pièce. Des grilles prévues à cet effet permettent à l’air extérieur de pénétrer dans la pièce, d’y circuler via des grilles de transfert et enfin l’air désormais vicié sera évacué dehors par des bouches d’extraction.