Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment ventiler sa maison sans VMC ?

5 min de lecture

La ventilation d’un logement est désormais obligatoire. Néanmoins, vous avez le choix quant à l’installation que vous désirez mettre en place. Vous pourrez légitimement vous demander comment ventiler sa maison sans VMC ? Pour ventiler sans VMC, l'alternative la plus courante est l’installation d’une ventilation naturelle. Économique, écologique, et peu coûteuse, la ventilation naturelle est particulièrement recommandée pour les nouvelles constructions, et parfois même en rénovation. Mais elle doit s’accompagner de gestes simples et efficaces pour améliorer la qualité de l’air de votre logement.

Ventiler sans VMC : le choix de la ventilation naturelle

Outre son aspect obligatoire, ventiler sa maison ou son appartement est une nécessité pour préserver la santé des membres de votre foyer. En effet, l’installation d’une ventilation vous offre la possibilité d’éliminer les moisissures, les mauvaises odeurs et l’humidité. Des problématiques qui provoquent bien souvent une accumulation de particules nocives à l’être humain. D’où le besoin de limiter au maximum leur apparition grâce à la mise en place d’une ventilation à l’intérieur du logement. Il existe différentes solutions, mais si vous ne souhaitez pas installer une VMC chez vous, nous vous recommandons la ventilation naturelle.

En plaçant les entrées et sorties d’air aux bons endroits, vous créez un chemin naturel pour le renouvellement de l’air. Ainsi, l’air humide et chaud est évacué par la bouche d’aération haute, tandis que le vent pousse l’air frais et neuf par la bouche d’aération basse.

Ce système a de nombreux avantages : il ne nécessite pas d’apport en électricité pour fonctionner, n’engendre pas de nuisance sonore, n’a pas besoin d’un entretien particulier si ce n’est le nettoyage des bouches d’aération. De plus, il s’agit d’un système écologique, qui se sert d’une énergie verte et renouvelable : le vent.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Des gestes simples pour ventiler sa maison sans VMC

Pour compléter la ventilation naturelle et mieux ventiler votre intérieur, il sera peut-être nécessaire de changer ou d'améliorer votre routine pour y inclure quelques gestes simples.

Premièrement, nous vous recommandons d’aérer votre logement au minimum 5 à 10 minutes par jour. Cela permettra à l’air vicié de s’échapper et facilitera le travail de votre ventilation. De la même manière, il est recommandé d’aérer manuellement votre chambre après chaque période de sommeil dans le but de la purger des différents polluants, ainsi que la salle de bains après chaque utilisation de la douche ou de la baignoire pour éviter que l’eau et la condensation stagnent.*

Pour les pièces les plus humides de votre logement, laissez les portes ouvertes afin de ne pas créer un environnement propice aux moisissures. De la même façon, évitez d’utiliser ces pièces pour faire sécher votre linge. Enfin, vous avez la possibilité d’installer un déshumidificateur pour réduire l’humidité et faciliter la circulation de l’air entre cette pièce chargée en humidité et celle qui se trouve derrière la porte.

Ces autres conseils sont tout autant valables :

  • Ne fumez pas à l’intérieur de votre habitation

  • Entretenez régulièrement vos appareils de chauffage pour réduire la pollution de l’air

  • Créez des courants d’air régulièrement

Cette liste est exhaustive : il existe de très nombreux moyens de ventiler votre habitation sans VMC. Néanmoins, ne prenez pas à la légère ces conseils : ils feront la différence si vous optez pour une ventilation naturelle.