Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment assurer la ventilation naturelle dans un garage ?

5 min de lecture

Dans une habitation, la ventilation assure le bon renouvellement de l’air. C’est pourquoi elle est à ce jour obligatoire et à inclure dans toute rénovation énergétique. Mais alors, comment assurer la ventilation naturelle dans un garage ? Pour que votre installation soit efficace, il suffit de placer une grille d’entrée en partie haute, près du plafond et une grille de sortie en partie basse, au plus près du sol. Cela permet à l’air de circuler naturellement et de s’assainir. Explications.

Ventilation naturelle dans un garage : comment l’assurer ?

La ventilation des garages est une question de la plus haute importance en termes de santé des habitants et de sécurité du bien. En raison des fumées dangereuses émises par les moteurs, un garage doit être particulièrement bien aéré. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle de nombreux pays réglementent les conditions techniques et l’emplacement d’un garage dans un bâtiment.

Dans un garage, la densité de l’air est plus faible que celle de l’air extérieur, ce qui permet à l’air vicié de circuler vers le haut et venir s’agglutiner au plafond. D’où l’importance d’installer votre ventilation naturelle comme suit :

  • Une grille d’entrée de l’air en partie basse de votre garage

  • Une grille de sortie de l’air en partie haute de votre garage

Idéalement, l’emplacement de ces grilles doit être pensé en fonction du sens de circulation du vent autour de votre habitation. Cela permet à votre ventilation naturelle d’avoir une efficacité optimale.

Sachez néanmoins que la ventilation naturelle est conseillée aux intérieurs non chauffés. Parce que l’installation de bouches d’aération crée des ouvertures, cela serait préjudiciable pour votre confort thermique de choisir ce système dans un environnement chauffé. Ainsi, pour un garage chauffé, on privilégie la ventilation mécanique.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Les objectifs de la ventilation naturelle dans un garage

Le garage peut vite devenir un espace humide et pollué s’il n’est pas correctement ventilé. Souvent en communication avec l’habitat, une mauvaise ventilation peut engendrer un lourd impact sur votre logement.

Dans un garage, les sources de pollution sont nombreuses :

  • Monoxyde de carbone (véhicule essence)

  • Dioxyde d’azote (véhicule diesel)

  • Poussières qui s’accumulent

  • Produits toxiques stockés avec plus ou moins de précautions

Cette ventilation naturelle aura alors pour but d’éviter la stagnation de ces polluants et gaz nocifs. Grâce au renouvellement de l’air, vous profiterez d’un environnement plus sain et moins pollué. Mais son rôle ne s'arrête pas à cela.

En cas d’incendie par exemple, votre ventilation naturelle aura un rôle important à jouer : elle doit permettre le désenfumage, sans accroître le phénomène de flammes. Pour cela, il est indispensable de respecter les normes de ventilation naturelle qui sont de 6 dm²/véhicule en présence d’extinction automatique du type sprinklers et de 9 dm²/véhicule sans système d’extinction automatique.

La ventilation naturelle a également pour rôle d’éviter la stagnation des polluants et gaz nocifs.