Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment assurer la ventilation naturelle des combles ?

5 min de lecture

La bonne isolation de vos combles est indispensable pour votre confort thermique. Mais pour cela, il est aussi question de garantir un bon renouvellement de l’air à l’intérieur des combles. Alors, comment assurer la ventilation naturelle des combles ? Plusieurs procédés s’offrent à vous : l’ajout de tuiles chatières sur votre toiture, l’installation d’un closoir de faîtage entre vos tuiles faîtières et la ligne de faîtage, ou plus simplement la pose de grilles de ventilation hautes et basses.

Comment assurer la ventilation naturelle des combles ? Grâce aux chatières !

La chatière de toit est un indispensable pour la plupart des toitures anciennes ou rénovées. Lorsqu’on parle de chatière de ventilation, on fait en fait référence à un type de tuile conçue spécifiquement pour assurer la ventilation naturelle d’une toiture. En outre, cette chatière de ventilation permet de :

  • Faire circuler l’air en sous-toiture et assurer une bonne ventilation naturelle du toit.

  • Éviter la production de condensation et ainsi protéger votre toiture des problèmes d’humidité et de moisissures.

Comme pour la pose des grilles de ventilation dans une habitation, il est indispensable de respecter quelques règles en ce qui concerne l’installation des tuiles chatières. Notamment, pour qu’elles fonctionnent parfaitement, il faut les disposer en quinconce : une fois en haut des rampants, une fois en bas des rampants. Cet alignement permet alors de créer une ventilation naturelle, qui suit parfaitement le sens de circulation de l’air dans les combles : l’air propre est apporté grâce aux chatières basses, tandis que les tuiles chatières hautes assurent l’évacuation de l’air pollué.

Mieux ventiler les combles en installant un closoir de faîtage

Installé entre les tuiles faîtières et la ligne de faîtage, le closoir de toiture prend habituellement la forme d’un long rouleau comprenant des bavettes latérales recouvrant les tuiles. Le closoir de faîtage est un second choix en termes de ventilation naturelle des combles.

En effet, celui s’installe aux endroits sensibles de la toiture et assure :

  • L’isolation du toit contre les infiltrations d’eau.

  • La ventilation haute du toit entre le faîtage et la gouttière.

  • Une protection supplémentaire contre les poussières, les nuisibles et les pollens.

Véritable allié de la ventilation des combles, le closoir de faîtage est particulièrement recommandé pour les toits à double pente ou plus. Parce que la couverture seule ne suffit pas à protéger la charpente contre les intempéries, la pose de closoir de faîtage est même obligatoire en rénovation.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Ventilation naturelle des combles : le choix des grilles de ventilation

La ventilation naturelle des combles peut aussi s’effectuer naturellement en procédant à des ouvertures sur la toiture. C’est le principe de la pose des grilles de ventilation. Installée au pied d’une toiture et en hauteur, la grille de ventilation permet d’assurer une entrée d’air viable et une sortie haute de l’air pollué afin de renforcer l’isolation et la ventilation des combles perdus.

Il est également possible de confier la tâche à ses fenêtres de toit. Bien souvent, les fenêtres de toit intègrent une ventilation dans la poignée, offrant alors une position de fermeture qui laisse passer un courant d’air.

Si vous envisagez d’améliorer votre isolation, n’oubliez pas que de nombreuses aides financières et foncières existent ! Renseignez-vous quant à votre éligibilité.