Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Où placer des grilles d'aération chez soi ?

5 min de lecture

Que ce soit pour le confort thermique ou la prévention de la santé, la circulation de l’air et son renouvellement sont indispensables et même obligatoires pour les nouvelles constructions. Mais où placer des grilles d’aération chez soi ? En règle générale, on place les grilles d’aération en partie basse du mur quand elles apportent de l’air et en partie haute pour faire sortir l’air pollué, de façon à suivre la ventilation naturelle. Mais en fonction de votre ventilation, il peut être nécessaire de placer d’autres grilles d’aération. Découvrez les meilleurs placements.

Où placer des grilles d'aération chez soi en fonction de sa ventilation ?

Les grilles d’aération sont indispensables à certaines configurations de ventilation. En règle générale et pour une installation classique, on préconise l’installation d’une grille d’aération en partie basse quand elle apporte de l’air, et en partie haute pour que l’air intérieur puisse sortir. Cela permet de suivre la circulation naturelle de l’air : en effet, l’air chaud et humide a tendance à s’accumuler au plafond de votre logement. Ainsi, placer la bouche de sortie d’air en hauteur évite la surconsommation et permet un renouvellement de l’air plus efficace.

En revanche, certains systèmes de ventilation nécessitent plus de grilles d’aération que d’autres : c’est le cas par exemple de la VMC simple flux. Pour savoir combien et où placer ses grilles d’aération chez soi, il est donc impératif de connaître le système de ventilation en place.

Voici les spécificités par type de VMC :

  • Grilles d’aération pour une VMC simple flux : il s’agit des VMC les plus présentes dans les foyers français. Pour que cette VMC fonctionne, il est nécessaire d’installer des bouches d’aération dans les pièces humides. En ce sens, ces dernières sont d’ores et déjà ventilées. En revanche, il faut prévoir des grilles d’aération sur les fenêtres et portes des pièces non équipées (chambre, salle à manger, salon, bureau…).

  • Grilles d’aération pour une VMC double flux : si vous possédez une VMC double flux, il n’est pas nécessaire d’installer des réglettes d’entrées d’air puisque l’air est extrait directement depuis le toit de la maison. Néanmoins, assurez-vous d’avoir assez d’espace sous vos portes pour que l’air puisse naturellement circuler et se renouveler. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez alors prévoir l’installation de grilles d’aérations dans les pièces de vie (salon, chambre, etc.).

  • Grilles d’aération pour une VMC hygroréglable : la bouche VMC hygroréglable permet de réguler le niveau d'extraction d'air vicié en fonction de l'humidité. Pour fonctionner au meilleur de leur forme, les grilles d’aération doivent être placées dans les pièces humides (salle de bains, cuisine, WC).

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Grille de ventilation : quelle réglementation ?

La ventilation d’un logement neuf est obligatoire depuis 1958. Ainsi, le plus simple pour être en règle est de s’assurer que toutes les pièces de son logement neuf sont correctement ventilées.

Habituellement, les foyers français s’équipent avec une ventilation mécanique contrôlée (VMC), ou une ventilation mécanique répartie (VMR) et adoptent donc l’aération en fonction du matériel choisi :

  • La VMC présente l’avantage d’avoir un débit indépendant des conditions météorologiques.

  • La VMR offre quant à elle une ventilation spécifique pour chaque pièce humide où elle est installée (cuisine, salle de bains, WC, etc.).

L’arrêté du 22 octobre 1969 a fixé l’obligation d’une ventilation générale et permanente dans tous les logements construits à partir de cette date, à usage individuel ou collectif.

Enfin, l’arrêté du 22 octobre 1969 a quant à lui fixé l’obligation d’une ventilation générale et permanente dans tous les logements construits à partir de cette date, à usage individuel ou collectif. Il est décidé que les pièces principales doivent disposer d’entrées d’air et que l’évacuation de l’air est impérative dans les pièces de service que sont la cuisine, les toilettes et la salle de bain.

En résumé, adopter une bonne ventilation chez soi est essentiel pour la santé et le confort thermique de chacun. Pour obtenir les meilleurs résultats, il est indispensable de les placer correctement et de s’assurer de couvrir toutes les zones qui en montrent le besoin.