Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quelle épaisseur pour un chauffage au sol ?

5 min de lecture

En faisant le choix d’un plancher chauffant pour diffuser la chaleur dans votre logement, vous allez devoir ajouter une épaisseur à l’existant. Cette épaisseur dépend du système choisi et surtout de l’isolant. C’est lui qui guide l’épaisseur finale du plancher chauffant. Elle oscille généralement de 12 à 120 mm selon la résistance thermique voulue. L’épaisseur finale d’un plancher chauffant peut facilement atteindre entre 10 et 15 centimètres car il faut ajouter à l’isolant et au système chauffant le revêtement du sol et très souvent un isolant thermique, parfois doublé d’une plaque isophonique.

quelle épaisseur pour un chauffage au sol

L’épaisseur du plancher chauffant selon son type

Deux grands types de planchers chauffants existent : le plancher chauffant électrique et le plancher chauffant hydraulique.

Le premier nommé est un circuit composé d’un câble chauffant (avec des résistances électriques). Très simple à installer tant dans un logement neuf qu’en rénovation, il permet une diffusion de chaleur douce avec un coût maîtrisé.

Le plancher chauffant hydraulique est composé lui d’un système de tuyaux alimentés avec de l’eau via un système de production d’eau chaude. Le plancher chauffant hydraulique est parfois difficile à installer en rénovation, nécessitant des travaux plus conséquents qu’un système électrique. Surtout, il est important de disposer d’une superficie au sol cohérente pour déployer ce mode de chauffage. Les petites pièces ne sont ainsi pas adaptées, et à équiper plutôt avec un plancher chauffant électrique.

Epaisseur du plancher chauffant : la résistance thermique et son influence sur l’épaisseur d’isolant

C’est en fonction de la résistance thermique (R) visée que l’on va obtenir une épaisseur d’isolant nécessaire pour chaque type de plancher chauffant.

Prenons plusieurs exemples. Pour atteindre un niveau de résistance thermique de 3, il peut être nécessaire d’installer 100 mm avec un isolant XPS (polystyrène extrudé). Avec un isolant TMS - isolant en mousse rigide de polyuréthane destiné à l'isolation sous chape flottante ou dallage – l’épaisseur pourra grimper à 120 mm en associant par exemple deux plaques de 60 mm. Enfin, si vous choisissez un isolant en fibres de bois, il faudra une épaisseur encore plus importante.

C’est en fonction de la résistance thermique (R) visée que l’on va obtenir une épaisseur d’isolant nécessaire pour chaque type de plancher chauffant.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Voici les épaisseurs que l’on constate généralement pour un chauffage au sol selon la technologie retenue :

  • Plancher rayonnant électrique : de 13 mm (isolant à face alu réfléchissante) à 55 mm (isolant standard)

  • Plancher chauffant hydraulique : de 7 mm (isolant à face alu réfléchissante) à 45 mm (isolant standard)

Exemple avec un plancher rayonnant à accumulation. Il s’agit d’un système qui stocke l’énergie et la restitue ensuite au travers d’une dalle en béton. Un plancher rayonnant à accumulation (PRÉ) situé en rez-de-chaussée pourra avoir une épaisseur de 9 cm (dalle armée incluant le câble chauffant) sur laquelle on retrouvera ensuite la chape et le revêtement de sol. En étage intermédiaire, on retrouvera la même épaisseur mais il faudra prévoir un enduit en dessous à la place du plancher porteur ou du sol présent au rez-de-chaussée.