Illustration article

Quel chauffage choisir pour une maison ancienne en rénovation ?

9 min de lecture

Si vous résidez dans un logement ancien, et que vous vous intéressez à la problématique du chauffage, vous savez qu’un nombre restreint de solutions s’offre à vous. Selon la configuration des lieux, la qualité de l'isolation, les matériaux déjà utilisés et le système de chauffage en place, il ne sera pas toujours possible de faire évoluer l’ensemble pour disposer d’un chauffage à la fois écologique et économique, à la bonne performance énergétique.

Mais alors, quel chauffage choisir pour une maison ancienne ? Sachez qu'il existe tout de même des réponses techniques intéressantes à étudier pour vos travaux de rénovation et de modernisation d’un logement ancien. Pompe à chaleur aérothermique, la chaudière THPE ou encore la chaudière à granulés semblent à ce jour être les plus plébiscitées en rénovation. Nous vous donnons tous les conseils pour se chauffer mieux et nous vous aidons à comprendre quel est le chauffage le plus économique et écologique pour une maison ancienne, à l'aide des quelques lignes suivantes.

Comment choisir le meilleur chauffage pour une maison ancienne ?

Avant de s'intéresser au chauffage et aux émetteurs de chaleur adéquats, vous devez vous intéresser à votre profil de consommation (êtes-vous souvent chez vous, quelles sont les caractéristiques de votre facture énergétique actuelle, etc.), aux raisons qui vous poussent à changer votre système de chauffage. Souhaitez-vous installer un chauffage d'appoint supplémentaire, ou au contraire passer sur un système de chauffage central ? Avez-vous la volonté de minimiser votre empreinte carbone au moyen d'un chauffage écologique adapté à votre maison ancienne ?

Vous devrez aussi concilier avec les caractéristiques structurelles de votre maison ancienne. Peut-être souhaitez-vous rénover une longère qui ne dispose d’aucun système de chauffage à l’exception d’une cheminée ? Prenons l'exemple d'une maison ancienne de plain-pied disposant déjà d'un conduit de cheminée. Voici quelques solutions qui s'offrent à vous en rénovation :

  • Utiliser un insert déjà présent pour ensuite effectuer une distribution de l’air chaud via les combles.

  • Reprendre le conduit de cheminée existant pour mettre en place un poêle à bois ou un poêle à granulés.

Si votre maison ne vous permet pas d’exploiter un ancien conduit de cheminée ou encore d’utiliser un insert, le choix de radiateurs électriques peut se justifier. Il est conseillé alors de choisir des modèles de radiateurs à accumulation, parmi les émetteurs de chaleur électriques les plus économiques qui soient. Attention : le choix de l'électrique en rénovation d'une maison ancienne est judicieux uniquement dans le cas d'une bonne isolation.

Chiffrez vos travaux de rénovation énergétique, estimez vos aides.

Choisir un chauffage renouvelable pour sa maison ancienne : le must have pour concilier écologie et économies

Nous l'avons abordé : pour savoir quel chauffage choisir pour une maison ancienne, il faut avant tout comprendre quelles sont vos options réelles. Tous les propriétaires de maisons anciennes ne sont pas en mesure d'installer une pompe à chaleur géothermique ou bien une chaudière THPE dans leurs habitations !

Quoi qu'il en soit, pour maximiser le retour sur investissement de vos travaux de rénovation, il sera toujours conseillé de miser sur des énergies renouvelables. Parmi les chauffages écologiques et économiques du moment, on retrouve notamment les pompes à chaleur.

La pompe à chaleur : l'un des meilleurs chauffages pour maison ancienne

Parmi tous les systèmes de chauffage, la pompe à chaleur est le chauffage le plus économique pour votre maison ancienne. A titre de comparaison, une PAC permet une économie d’énergie d'environ 50 % par rapport à un chauffage électrique.

Trois types de pompes à chaleur existent, chacune ayant sa spécificité.

  • La pompe à chaleur air-air. Le module externe récupère l’énergie provenant des calories dans l’air, pour le redistribuer via le module interne sous forme d’énergie thermique dans le but de chauffer le logement. Cette transformation s’effectue grâce à un ventilo-convecteur.

    Attention : ce modèle n’est pas relié au circuit d’eau. Il s'agit de la pompe à chaleur la plus accessible, facilement installable en rénovation d'une maison ancienne puisque constituée de deux unités de taille moyenne.

  • La pompe à chaleur air-eau. Le principe de fonctionnement est le même que pour le modèle air-air. La seule différence est que celui-ci est relié au circuit d’eau, permettant alors d’alimenter l’arrivée d’eau chaude sanitaire (ECS).

  • La pompe à chaleur eau/eau ou géothermique : le modèle eau-eau (ou géothermique) fonctionne en puisant l’énergie présente dans les nappes phréatiques ou bien dans le sol du terrain pour la transformer en énergie thermique.

    Attention : c'est l'une des PAC les moins faciles à installer dans une maison ancienne : il faut terrasser l'entièreté du terrain pour installer des capteurs verticaux ou horizontaux, et prévoir d'associer cette pompe à des émetteurs à chaleur douce tels qu'un plancher chauffant hydraulique. Des travaux conséquents sont à prévoir.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Le chauffage au bois : tout est au vert

Le chauffage au bois (on parle de biomasse individuelle) est une excellente option pour moderniser le mode de chauffage de votre maison ancienne. Les différents types de chauffage au bois (poêle à bois, chaudière bois, insert) sont des solutions qui proposent les meilleurs rendements. Il faut compter +80 % pour une cheminée à insert et un poêle à bois et +90 % pour une chaudière à granulés (ou pellets). Cela peut être encore plus intéressant si vous avez accès à du bois auprès de votre logement, permettant de se procurer la ressource naturelle gratuitement (notons que le prix du bois a énormément augmenté ces derniers mois, mais qu'il s'agit toujours du combustible naturel le plus abordable).

Du côté du bilan écologique, le bois est considéré comme une énergie non polluante, et fait même partie des énergies renouvelables ! L'impact environnemental lors de sa combustion est minime, et les gaz à effet de serre générés sont ceux accumulés durant le cycle de vie de l'arbre.

L'impact environnemental lors de la combustion du bois est minime, et les gaz à effet de serre générés sont ceux accumulés durant le cycle de vie de l'arbre.

Quel chauffage choisir pour une maison ancienne lors de gros travaux ?

Faire évoluer sa chaudière gaz classique vers une chaudière gaz THPE à condensation est une bonne solution pour améliorer votre confort thermique et minimiser vos factures à moindre coût... mais il s'agit aussi d'une solution de facilité, dont la pérennité laissera à désirer. N'oublions pas que les installations au gaz tendent à être de plus en plus réglementées dans le cadre de la lutte contre les passoires thermiques !

Dans le cas d’une maison ancienne avec des travaux importants à mener, comme par exemple la réfection complète du sol ou encore la création d’un plafond, pourquoi ne pas faire un choix radical : opter pour le renouvelable (pompe à chaleur géothermique ou air-eau) couplé à des émetteurs à chaleur douce comme le plancher chauffant ?

Oui, vous pouvez utiliser un système de plancher chauffant ou de chauffage au sol hydraulique. Il s’agit d’une solution de chauffage que l’on retrouve dans les maisons neuves, mais qui peut très bien s’intégrer dans un projet de rénovation. Bien sûr, avant de lancer le chantier, il sera important de mener des études approfondies. Pensez à l’extension du réseau existant, à la cohabitation de plusieurs circuits ou systèmes de chauffage. Mais le jeu en vaut la chandelle !

Les énergies à éviter pour une maison ancienne

Choisir un mauvais système de chauffage en rénovation ? Voilà qui peut avoir des conséquences particulièrement dramatiques sur votre facture d'énergie, sur votre confort ou encore sur la valorisation de votre bien immobilier ! A l'heure actuelle, nombre d'émetteurs de chaleur ne sont plus considérés comme performants et peuvent se révéler énergivores. Plus globalement, certaines énergies fossiles sont tout bonnement à éviter ! C'est le cas du fioul domestique.

Le chauffage au fioul : à éviter pour une maison ancienne

Choisir un mauvais système de chauffage en rénovation ? Voilà qui peut avoir des conséquences particulièrement dramatiques sur votre facture d'énergie, sur votre confort ou encore sur la valorisation de votre bien immobilier ! A l'heure actuelle, nombre d'émetteurs de chaleur ne sont plus considérés comme performants et peuvent se révéler énergivores. Plus globalement, certaines énergies fossiles sont tout bonnement à éviter ! C'est le cas du fioul domestique.

Chiffrez vos travaux de rénovation énergétique, estimez vos aides.

Le chauffage au gaz : économique mais polluant

Le chauffage au gaz est un système qui se veut économique. Il existe deux types de chauffages centraux au gaz. Le premier est la chaudière gaz traditionnelle, qui fonctionne grâce à une combustion du gaz. Le second est la chaudière gaz à condensation, ou chaudière THPE (lorsque son rendement est supérieur). Elle récupère la chaleur contenue dans la vapeur d’eau issue de la combustion du gaz, ce qui lui permet d’entraîner moins de pertes d’énergie que la chaudière gaz traditionnelle. Il est possible que votre logement soit relié au gaz de ville, ce qui vous permet d’éviter une installation d’une cuve pour stocker votre gaz. L’utilisation sera alors plus simple pour votre chauffage. Côté environnemental, sans surprise, le chauffage au gaz est polluant car le gaz est une énergie fossile et sa combustion génère du gaz à effet de serre.

Le chauffage électrique : une solution à étudier selon l’appareil

Le chauffage électrique représente une solution à nuancer en matière de chauffage économique pour maison ancienne. Tout dépend du type d’appareil. Il existe le convecteur, ou le radiateur à panneau rayonnant, mais ceux-ci sont moins performants que le radiateur à inertie. En effet, il se présente comme le radiateur électrique le plus économique et le plus performant. Son fonctionnement promet de restituer la chaleur dans la pièce au moment idéal. Cela assure une température stable et permet de conserver la chaleur dans la pièce. Du point de vue écologique, ce système de chauffage laisse à désirer. L’énergie produite provient d’énergie fossile, comme l’énergie nucléaire. De plus, le radiateur électrique consomme beaucoup d’énergie par rapport aux autres modes de chauffage.