Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment fonctionne le calorifugeage ?

5 min de lecture

Le calorifugeage fonctionne grâce à l'isolation des tuyaux. La plupart du temps, on utilise un isolant sous forme de tube, qui vient se poser directement sur le tuyau. En limitant les échanges thermiques entre le contenu du tuyau et l'extérieur de ce dernier, il permet de faire des économies.

Le calorifugeage peut être utilisé pour l'isolation des sols et tuyaux permettant d'acheminer l'eau chaude sanitaire. Il est aussi redoutable pour isoler un conduit de cheminée ou les tuyaux d'un système de chauffage. En réduisant considérablement les consommations d'eau ou d'énergie, il s'agit de travaux qui permettent de réaliser des économies sur le long terme.

Quel est le principe du calorifugeage ?

Sur le papier, le calorifugeage est une opération plutôt simple. Elle consiste à entourer les tuyaux d'un matériau isolant. La plupart du temps, il existe des tubes conçus spécifiquement pour isoler les tuyaux. Ils peuvent être composés de différents matériaux comme :

  • Le polystyrène

  • La mousse phénolique

  • La laine de verre

  • La mousse synthétique

Le fait de venir poser un isolant thermique sur un tuyau permet de limiter le phénomène d'échange thermique. Le froid extérieur ne viendra donc pas refroidir un liquide chaud circulant dans un tuyau. À l'inverse, la chaleur extérieure ne pourra pas venir impacter la température d'un liquide froid.

Dans le cadre d'une rénovation, les professionnels choisissent généralement de n'isoler que les parties stratégiques des tuyaux.

Comment choisir ses matériaux pour isoler un tuyau ?

Le choix de votre matériau isolant est déterminant pour obtenir les meilleures performances possibles. Traditionnellement, on choisit son matériau en fonction du type de tuyau que l'on souhaite protéger. Il sera par exemple possible de compter sur les laines minérales pour conserver la chaleur au sein d'un tuyau. Elles sont particulièrement indiquées pour leur résistance à la chaleur et au feu. On pourra même compter sur la laine de verre ou la laine de roche pour isoler les conduits d'une cheminée.

Les installations liées au froid sont généralement isolées grâce à un isolant synthétique. On peut par exemple utiliser la fameuse mousse phénolique ou encore du polystyrène. Vous pouvez aussi étudier les endroits où passent vos tuyaux pour choisir votre isolant. Lorsqu'ils sont exposés à l'extérieur, les matériaux isolants sont souvent enveloppés d'une couche imperméable pour éviter une dégradation.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Faut-il isoler tous les tuyaux pour un calorifugeage qui fonctionne ?

Si vous installez un réseau complet de tuyaux, vous avez la possibilité de choisir d'isoler la totalité des tuyaux. Cela vous permettra éventuellement de bénéficier d'un rendement optimal pour un système de chauffage, ou encore d'une meilleure conservation de la température de l'eau.

Dans le cadre d'une rénovation, les professionnels choisissent généralement de n'isoler que les parties stratégiques des tuyaux. Il est par exemple possible d’isoler les tuyaux qui passent dans une cave, en extérieur ou dans un vide sanitaire. Ils sont généralement ceux qui sont responsables du plus de déperditions thermiques.

Il faudra parfois se lancer dans des travaux complexes pour pouvoir isoler certaines parties des tuyaux. Si des conduits sont directement accessibles, d'autres nécessitent la création de tranchées dans un mur ou dans un sol. Il faudra donc souvent confier ce type d'ouvrage à des professionnels du bâtiment ou de l'isolation. Ils sont aussi les plus à même de cerner les points faibles de votre système pour l'améliorer.