Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quel est le meilleur isolant pour les toitures ?

6 min de lecture

Le meilleur isolant pour les toitures est la laine de roche placée directement dans les combles. Son installation est par ailleurs rapide, puisqu'il suffit de la projeter à l'aide d'un appareil ou de poser des panneaux pour profiter immédiatement de ses performances.

En 2019, il y avait encore plus de 5 millions de passoires thermiques en France. Grâce aux initiatives gouvernementales, de plus en plus de particuliers choisissent d'effectuer des travaux d'amélioration des performances énergétiques. L'isolation des combles et toitures est généralement incontournable pour profiter d'une meilleure isolation thermique. Dans cet article, vous découvrirez comment et avec quel matériau isoler votre toit.

Les meilleurs matériaux isolants pour les toitures

Pour simplifier votre recherche, nous avons choisi de vous proposer un classement des cinq meilleurs isolants pour les toitures.

  • La ouate de cellulose

  • La laine de roche et la laine de verre dont les performances sont assez similaires

  • Les panneaux en polyuréthane

  • La mousse polyuréthane

  • La laine de mouton, qui pourra convaincre les plus écolos d'entre vous

Avec quels matériaux isoler un toit ?

Les isolants en vrac

Les isolants en vrac permettent d'effectuer une isolation sur-mesure grâce à un système de projection. Il sera notamment possible de venir remplir les combles de ouate de cellulose ou de laine de verre projetée.

Ces deux matériaux ont pour avantage de protéger contre l'humidité. La ouate de cellulose assure aussi une certaine isolation phonique appréciable. On lui attribue un pouvoir isolant de 0,038 à 0,042 W/m.K, qui compte parmi les plus performants du marché.

En effectuant des recherches sur le sujet, vous avez peut-être déjà vu la fameuse mousse polyuréthane. Projetée directement sur les murs ou encore sur le plafond, elle s’étale pour proposer une isolation homogène et efficace. Elle s'adapte donc tout particulièrement aux toitures et aux murs creux.

Les panneaux isolants pour la toiture

Du côté des isolants synthétiques, il sera possible de compter sur les panneaux de polyuréthane ou les panneaux en polystyrène extrudé. Certains professionnels de l'isolation de toiture proposent également la pose de panneaux en polyisocyanurate. Il suffira de les poser grâce à la création d'une structure ou encore grâce à un système de chevrons. Leur pouvoir isolant est de 0,022 à 0,028 W/m.K.

Ce type de solution permet des performances d'isolation élevées et une pose facile. Ils sont également les alliés des petits espaces, grâce à une épaisseur moindre, comparée à d'autres types d'isolants. Leur prix est néanmoins parfois un frein pour les particuliers.

La laine pour isoler les toitures

La laine de verre, la laine de roche ou encore la laine de mouton sont fréquemment utilisées pour isoler les toitures. L'isolation se fait grâce à la pose de blocs de laine minérale ou animale. Il sera possible de les intercaler directement au niveau de la charpente. Dans le cadre de certaines d'isolation des combles, il est possible de les disposer directement sur le plancher des combles. Il s'agit d'une méthode simple, qui reste généralement bon marché.

A titre comparatif, la laine de roche dispose d’un pouvoir isolant de 0,033 à 0,044 W/m.K contre 0,035 à 0,045 W/m.K pour la laine de mouton. Cette alternative plus verte n’a donc rien à envier à son équivalent minéral.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Comment savoir si un toit a besoin d’être isolé ?

La plupart du temps, les particuliers cherchent à isoler leur toit quand ils constatent une déperdition de chaleur à ce niveau. Consommation anormale de chauffage, courant d'air froid ou encore difficulté à conserver une température intérieure stable, les signes peuvent être divers. Pour vous assurer que le problème provient du toit, il est possible d'utiliser une caméra thermique. Elle permettra de cerner les zones chaudes et les zones froides des murs et des plafonds de l'habitation.

Si vous ne disposez pas de ce type d'équipement qui peut être coûteux, vous pouvez faire appel à un professionnel. Les diagnostiqueurs peuvent notamment vous proposer un diagnostic de performance énergétique. Ce document, que l'on appelle aussi le DPE, vous permettra de cerner les points forts et les points faibles de votre habitation. Si cette évaluation était autrefois basée entre autres sur les factures, le document n'est désormais produit que sur la base d’une véritable investigation au sein du logement.

Pour vous assurer que le problème provient du toit, il est possible d'utiliser une caméra thermique.