Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment isoler ses combles perdus ?

5 min de lecture

La plupart du temps, les combles perdus sont isolés à l'aide de rouleaux de laine de verre, disposés selon deux couches. Dans les combles les plus inaccessibles, il est aussi possible de projeter un isolant en vrac comme la ouate de cellulose. L'isolation au niveau de la toiture reste assez rare, lorsqu’on ne souhaite pas aménager les combles.

Dans les logements considérés comme des passoires thermiques, une mauvaise isolation des combles et toitures peut être responsable de 30 % de la totalité des déperditions de chaleur. Il s'agit donc généralement des premiers travaux que l'on peut effectuer pour améliorer le confort d'une habitation de ce type. L'utilisation des bonnes méthodes et des bons matériaux isolants reste incontournable, pour bénéficier des effets escomptés.

Choisir sa méthode d’isolation des combles perdus

Les isolants en rouleau

La première méthode pour isoler des combles perdus consiste à dérouler des rouleaux d'isolant au niveau du plancher des combles. Il est fréquent qu'au-dessus du faux plafond, des solives soient placées. Il s'agit de pièces de bois, qui forment un quadrillage. Il faudra effectuer une première couche en déroulant les rouleaux entre les solives. Une seconde couche d'isolant viendra ensuite les couvrir pour éviter la création de ponts thermiques.

L'avantage de cette méthode, c'est qu'elle est assez simple à mettre en place, et qu'elle ne nécessite pas d'équipement spécifique. Elle est aussi rapide, puisqu’aucun dispositif de fixation n’est nécessaire. Vous pouvez lui associer un pare-vapeur. Il s'agit d'une couche d'isolant, qui vous permettra de vous protéger face au phénomène d'humidité.

Les isolants en vrac pour l'isolation des combles perdus

L’isolant en vrac est généralement directement posé sur le plancher des combles perdus. L'avantage de cette méthode, c'est qu'elle pourra correspondre à des combles difficilement accessibles. Il suffit effectivement de projeter et de répartir l'isolant sur la surface du plancher. Plus rapide à mettre en place que la première méthode, elle offre des performances thermiques équivalentes.

Le sarking et l’isolation sous rampants sont-ils adaptés aux combles perdus ?

L'isolation sous rampants consiste à placer des plaques d'isolant entre les chevrons. Il sera ensuite possible d'effectuer un habillage avec du placo. Le sarking est une méthode qui consiste quant à elle a déposer l’habillage de la toiture afin d'isoler le toit par l'extérieur.

La plupart du temps, ces deux méthodes sont utilisées lorsque le particulier souhaite aménager ses combles. Plus coûteuses à cause d'une main d'œuvre plus importante, elles ne sont pas forcément les plus adaptées pour ceux qui souhaitent isoler des combles perdus.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Le choix des matériaux pour isoler ses combles perdus

Pour isoler des combles perdus, les matériaux suivants sont les plus utilisés :

  • La laine de verre et la laine de roche, qui permettent d'atteindre une résistance thermique comprise entre 7 et 10 m².k/w avec une épaisseur de 30 à 40 cm.

  • Le polyuréthane extrudé, facile à poser, qui permet d'atteindre les mêmes performances avec une épaisseur de 20 cm.

  • La ouate de cellulose ou encore la laine de bois, qui sont des isolants biosourcés offrant également du confort l'été, en protégeant des chaleurs extérieures.

Pourquoi faire appel à un professionnel pour isoler ses combles perdus ?

Un professionnel de l'isolation des combles perdus peut mettre à votre disposition des équipements de pointe pour des travaux rapides. Il vous aidera également à choisir les matériaux les plus adaptés à la région dans laquelle vous habitez ou encore aux spécificités de votre logement.

Par ailleurs, l'appel à un professionnel certifié RGE vous permettra éventuellement de bénéficier de certaines aides. Si vous souhaitez notamment bénéficier de la prime CEE, il s'agit d'un critère essentiel. Vous devrez également trouver la résistance thermique atteinte grâce aux travaux d'isolation. Il faudra bénéficier d'un R au moins équivalent à 7 m².k/w.