Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment ventiler sa maison ?

5 min de lecture

Bien ventiler sa maison, voila un conseil en ventilation, qui ne consiste pas simplement à ouvrir les fenêtres. Dans ce cas, on parle uniquement d’aération. Afin de bien ventiler son logement, il faut des équipements adaptés et notamment un système de ventilation mécanique contrôlée (VMC). À défaut, une ventilation naturelle est possible.

Ventiler sa maison de manière naturelle

Avant de nous intéresser en détail aux solutions mécaniques qui permettent d’automatiser la ventilation d’un logement, évoquons le cas de la ventilation naturelle. En effet, bien que les ventilations mécaniques contrôlées (VMC) soient désormais de plus en plus répandues, il existe encore des solutions de ventilation naturelle dans des logements plus anciens.

Comment fonctionne la ventilation naturelle ? Elle repose sur le principe de la convection de l’air et de son déplacement.

Lorsqu’il est chaud, l’air monte et génère une dépression permettant à de l’air plus froid de le remplacer. Ce phénomène de convection peut être utilisé pour ventiler naturellement un logement lorsqu’il est combiné avec un léger phénomène de vent qui va accélérer la circulation de l’air.

La ventilation naturelle ne demande pas d’effort particulier et est totalement gratuite. Mais son efficacité reste limitée et a un impact sur la consommation du logement. Vous ne pouvez pas mesurer de manière précise la perte de chaleur générée par la ventilation naturelle et la modification du confort thermique.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Ventiler sa maison de manière mécanique

La meilleure solution pour bien ventiler sa maison est de faire confiance à une ventilation mécanique. Elle peut être ponctuelle, avec des équipements disposés pièce par pièce. Il s’agit de petits ventilateurs qui créent une dépression et permettent l’évacuation de l’air vicié au profit de l’air neuf insufflé par des grilles situées en partie basse (dans un mur ou une porte par exemple).

La ventilation mécanique ponctuelle (VMP) est idéale en rénovation car elle n’impose pas l’installation d’un système complet comme une ventilation mécanique contrôlée (VMC). Mais le renouvellement de l’air est moins bien assuré. La solution à privilégier reste la VMC.

La ventilation mécanique ponctuelle (VMP) est idéale en rénovation car elle n’impose pas l’installation d’un système complet comme une ventilation mécanique contrôlée (VMC).

Le principe d’une VMC est proche de celui d’une VMP mais on dispose cette fois d’une centralisation qui permet de renouveler l’air de manière automatisée dans tout le logement. Il existe des VMC à simple ou double flux, ou encore des systèmes de ventilation mécanique par insufflation (VMI).

Le système double flux offre une ventilation de l’air et un renouvellement automatique et économique en énergie. En effet, tous les éléments sont reliés à un échangeur qui récupère la chaleur de l’air extrait pour la transférer à l’air soufflé. Aucun mélange d’air n’est réalisé, simplement un échange de chaleur. Le tout est générateur d’économies dans le temps, en réduisant la consommation de chauffage. L’air qui entre est plus chaud et nécessite un recours au chauffage moins important.

Que vous vous lanciez dans un projet de rénovation d’un logement ancien ou que vous projetiez de construire une maison neuve, ne négligez pas le sujet de la ventilation.