Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment aérer en hiver ?

5 min de lecture

Aérer votre logement – ou même idéalement utiliser le principe de la ventilation naturelle ou mécanique - cela demande quelques bons réflexes et l’application de gestes précis. Notre conseil en ventilation ? Privilégiez des séquences courtes de 5 à 10 minutes, le matin ou le soir, ciblez les pièces d’eau et les chambres et pensez à couper le chauffage.

Bien aérer son logement en hiver

Pour un bon renouvellement de l’air intérieur de votre logement qui limite l’accumulation de poussière, d’humidité et de polluants, il est important d’aérer chaque jour. Si cette opération semble plus simple en été, il ne faut pas la négliger non plus en hiver.

Même avec une température extérieure fraîche, ne faites pas l’impasse sur l’aération de votre logement. En calfeutrant celui-ci et en réduisant les échanges avec l’extérieur, vous risquez d’accroître le risque d’apparition d’acariens, de moisissures et vous exposer à des problèmes de santé et notamment des troubles respiratoires.

Voici nos cinq conseils pratiques pour bien aérer en hiver.

Aérez avec des séquences courtes, de 5 à 10 minutes au maximum

Pour une meilleure efficacité, vous pouvez renouveler cette opération plusieurs fois dans la journée, au minimum une fois le matin et une fois le soir. Ne pas laisser la fenêtre ouverte trop longtemps réduit les déperditions de chaleur, ce qui ne sollicitera pas votre système de chauffage de manière excessive pour compenser les degrés perdus.

Choisissez des heures adaptées pour bien aérer

Selon la localisation de votre logement, essayez d’identifier le créneau horaire idéal pour réduire les nuisances sonores mais aussi l’apport de pollution et d’éléments extérieurs. En agglomération, il est préférable d’aérer tôt le matin et tard le soir, lorsque la circulation est plus réduite. En zone rurale, les contraintes sont moins nombreuses. Vous pouvez ouvrir une dizaine de minutes entre 12 heures et 14 heures pour profiter d’un air moins froid.

Aérez en priorité les pièces d’eau et les chambres

Si vous ne disposez que de peu de temps pour réaliser l’aération de votre logement, focalisez-vous sur deux types de pièces : les pièces d’eau et les chambres. Pour les premières nommées, il est évident que l’aération va réduire la présence d’humidité et éviter la formation de moisissures. Pour les chambres, ce sont les mauvaises odeurs qui seront chassées et un air plus sain qui sera présent pour le soir.

Pensez à couper le chauffage

Est-il indispensable de couper le chauffage si vous n’aérez que quelques minutes ? Vous pouvez suspendre la production de chaleur si le thermostat qui gère la température de consigne se trouve dans un courant d’air et est exposé au froid de manière intensive. Pour les équipements individuels, et notamment les radiateurs électriques, il existe aujourd’hui des sécurités qui détectent les fenêtres ouvertes et mettent l’appareil en veille. Lorsque vous allez aérer, la production de chaleur sera stoppée.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Vérifiez le fonctionnement de votre VMC

En complément de l’aération par ouverture des fenêtres, c’est aussi la ventilation mécanique contrôlée (VMC) présente dans votre logement qui peut vous aider à renouveler l’air. Vérifiez son bon état de fonctionnement en testant les éléments d’extraction. Dans le cas d’une solution de ventilation mécanique contrôlée à double flux, pensez à régulièrement vérifier que tout le système fonctionne et notamment la partie échangeur qui permet de récupérer les calories de l’air intérieur prélevé pour réchauffer l’air extérieur avant qu’il ne soit soufflé. Une VMC en bon état de fonctionnement est indispensable pour accompagner l’ouverture des fenêtres au quotidien.