Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment savoir si ma maison est bien ventilée ?

5 min de lecture

C’est l’absence de désagrément qui indique qu’une maison est bien ventilée. Si elle ne présente aucune trace de moisissure, si l’air n’est pas trop humide et que les occupants ne développent aucune allergie ou problème de santé dus au développement de l’humidité, alors la ventilation du logement est correctement effectuée.

Une maison bien ventilée assure que l’air de la maison est sain et sans danger pour ses occupants. Une bonne ventilation permet à la vapeur d’eau de ne pas s’accumuler à l’intérieur du logement, ce qui provoquerait de nombreux désagréments. Mais comment s’assurer que son habitation ne présente aucun risque à ce sujet ? Retrouvez tous nos conseils en ventilation.

Quels sont les signes qui témoignent d’une bonne ventilation de mon habitation ?

Lorsqu’une maison est bien ventilée, les occupants ne se posent généralement aucune question. L’environnement et la qualité de l’air sont agréables. C’est justement l’absence de signaux qui prouve qu’une maison est bien ventilée.

Les moisissures : premier signe d’une maison mal ventilée

Pourquoi des moisissures apparaissent dans une maison qui n’est pas bien ventilée ?

Lorsqu’une maison est mal ventilée, la vapeur d’eau ne s’évacue pas correctement puisque l’air se renouvelle peu. Or, rien que le fait de respirer crée entre 1 et 5 litres de vapeur d’eau par personne et par jour, selon les activités pratiquées. Cela peut même être plus important si les occupants prennent des bains, cuisinent à la maison, si le linge sèche dans les pièces de vie, etc. Si cette production de vapeur d’eau n’est pas évacuée correctement, des dégradations apparaissent peu à peu à l’intérieur du logement.

Comment repérer les moisissures chez soi ?

Pour vérifier si d’éventuelles moisissures apparaissent, le plus efficace est de d’essayer de trouver des tâches de couleur noire, verdatres ou même rouges apparaissant à différents endroits :

  • Sur les murs, souvent derrière les meubles et au niveau des angles

  • Sur les plafonds, notamment des pièces humides comme la salle de bain (au dessus-de la douche ou de la baignoire)

  • Sur les tapis

  • Dans les garde-robes où les vêtements témoignent d’une odeur désagréable

  • Autour des fenêtres et ouvertures vitrées, les gouttes d’eau formée par la condensation glissent jusqu’au mur.

Sur les sols, les murs et les plafonds, un décollement des peintures et le gondolement des papiers-peints ou de matériaux comme le bois peuvent signaler aussi la présence d’une humidité trop importante.

Quelles sont les conséquences de la présence de moisissures dans son logement ?

Outre la dégradation des matériaux, les moisissures peuvent provoquer divers symptômes désagréables pour les occupants de la maison :

  • Une irritation constante au niveau des muqueuses (yeux, nez et gorge)

  • Une respiration difficile qui peut aggraver un asthme déjà présent

  • Une fatigue constante et des maux de tête réguliers

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

La pollution de l’air intérieur : second signe d’une maison mal ventilée

Pourquoi l’air devient-il toxique lorsqu’un logement possède une mauvaise ventilation ?

L’activité humaine produit de nombreuses odeurs et autres émanations polluantes (ménage, tabagisme, peintures, etc.). Divers produits chimiques sont aussi évacués constamment par les objets présents dans notre quotidien. Meubles, revêtements de sol, produits ménagers… tous ont été traités avec des produits qu’ils rejettent progressivement dans l’atmosphère et qu’il faut évacuer.

Quelles sont les conséquences d’un air de mauvaise qualité ?

Avec environ 14 heures par jour passées au sein de son logement, les risques pour la santé d’un logement pollué à l’intérieur sont donc réels.

Voici différents points sur lesquels porter toute son attention.

  • Le monoxyde de carbone. Ce gaz asphyxiant est rejeté par les systèmes de chauffage (bois, gaz, fioul etc.). Une mauvaise aération, surtout dans la pièce où le système est installé, peut provoquer une saturation de l’air et, dans les cas les plus graves, la mort des occupants en moins d’une heure.

  • Les produits d’hygiène et d’entretien. Les bougies parfumées, encens, produits ménagers, etc. dégagent dans l’air des substances chimiques qui provoquent des intoxications, des allergies et même des brûlures si l’air n’est pas renouvelé.

  • Le tabac. Fumer au sein de son foyer est dangereux pour l’ensemble des occupants. Le tabagisme passif est à l’origine de maladies cardio-vasculaires, de cancers, d’asthme et de diverses allergies sur le long terme.

Comment obtenir un logement bien ventilé ?

Installer un système de ventilation efficace est l’un des meilleurs moyens pour s’assurer que son logement est bien ventilé. Ventilation mécanique contrôlée (VMC), ventilation mécanique répartie (VMR) ou ventilation mécanique ponctuelle, à vous de faire votre choix parmi les solutions disponibles et la configuration de vôtre habitation.