Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quel radiateur choisir pour un chauffage solaire ?

6 min de lecture

Pour un système de chauffage solaire, il faut privilégier les radiateurs à eau et à chaleur douce. L’eau est chauffée entre 45 et 50°, ce qui réduit la consommation d’énergie tout en optimisant les performances du chauffage solaire.

Passer au chauffage solaire implique d’installer des émetteurs de chaleur qui diffuseront une température agréable dans toute la maison. Il existe deux types d’émetteurs possibles tout aussi efficaces et rentables : le plancher chauffant et le radiateur à eau. Vous vous intéressez à la seconde solution ? Voici toutes les informations pour bien choisir le radiateur lié à son chauffage solaire.

Pourquoi choisir un radiateur à chaleur douce pour son chauffage solaire ?

Le radiateur, un élément central du chauffage solaire

Un système de chauffage solaire est performant si l’ensemble de ses composants sont bien choisis : le radiateur en fait partie puisqu’il arrive en bout de chaîne. Les capteurs solaires thermiques sont installés généralement sur le toit d’une maison et affichent une inclinaison de 45° à 60°C. Ils captent les rayons du soleil, ce qui chauffe un fluide caloporteur qui est ensuite transporté à l’aide d’une pompe vers le ballon solaire. Ce fluide caloporteur transmet alors sa chaleur à l’eau contenue dans le ballon grâce à l’action d’un échangeur thermique. L’eau circule dans le système de chauffage installé, soit les radiateurs à eau. Ce sont eux qui assurent au logement une température agréable en continu.

Pourquoi choisir un radiateur à eau basse température pour son chauffage solaire ?

Les radiateurs classiques fonctionnent avec une eau atteignant les 70°C, voire les 90°C. L'eau qui circule dans les radiateurs dits à température douce avoisine quant à elle au maximum les 50°C. La surface d’échange thermique de ces derniers est plus conséquente que pour les radiateurs classiques, ce qui les rend autant voire plus performants, même en fonctionnant avec une eau à plus basse température. De plus, la diffusion de la chaleur est améliorée : elle se ressent de manière homogène dans l’ensemble de l’espace, quelle que soit la surface à chauffer.

En quel matériau choisir son radiateur pour chauffage solaire ?

Les radiateurs à chaleur douce peuvent être conçus de trois matériaux différents :

  • L’acier

  • La fonte

  • L’aluminium

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Les avantages et inconvénients d’un radiateur en acier pour le chauffage solaire

Si la priorité de votre rénovation est l’esthétique, le radiateur en acier comblera toutes vos envies ! Il se décline en une multitude de coloris et de designs. Cependant, côté performances, le bât blesse. Son manque d’inertie fait qu’il restitue mal la chaleur sur le long terme. Il se refroidit presque instantanément lorsque le soleil disparaît et que le ballon cesse d'émettre de l’eau chaude.

Les avantages et inconvénients d’un radiateur en fonte pour le chauffage solaire

Le principal avantage du radiateur en fonte est sans doute son inertie. En effet, il possède une excellente capacité à accumuler et à restituer la chaleur. C’est donc le matériau idéal pour réaliser des économies d’énergie. Il continue d’ailleurs à diffuser la chaleur qu’il a absorbée quelque temps encore même si l’eau chaude ne circule plus. Aussi, son entretien reste très simple et il est très résistant dans le temps. Que des bons points donc concernant ses performances. Il faut toutefois noter que l’investissement à l’achat peut être assez élevé et qu’il est plus imposant que d’autres modèles.

Les avantages et inconvénients d’un radiateur en aluminium pour le chauffage solaire

Côté inertie, le radiateur à basse température en aluminium n’a rien à envier au radiateur en fonte. Lui aussi accumule la chaleur et la restitue lentement, ce qui en fait un allié de taille pour une consommation d’énergie maîtrisée et une température agréable en continu. Il est par ailleurs plus léger que le radiateur à chaleur douce en fonte, ce qui le rend plus pratique à manipuler. Il est aussi plus design, affichant une gamme de modèles très variés. Ses inconvénients principaux sont son prix qui peut être élevé en fonction du design choisi et une durée de vie peu élevée à cause d’un risque de corrosion au fil des années.