Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Prêt travaux Crédit Agricole : financez les travaux de rénovation et d'économies d'énergie

8 min de lecture

En complément des différentes aides financières de l’État et des communes, votre établissement bancaire Crédit Agricole peut également vous accompagner dans la réalisation de vos travaux par le biais de solutions de financements. Prêt travaux classique, éco-prêt à taux zéro et prêt économie d’énergie : nous vous proposons dans cet article un comparatif prêt travaux Crédit Agricole pour découvrir ces trois options.

Crédit Agricole : brève histoire du groupe

Dans la France du 19e siècle, il était impossible pour un agriculteur d’obtenir un crédit en banque. Pourtant, la pratique se développe petit à petit en Allemagne grâce à un modèle innovant : les sociétés coopératives, contrôlées par les paysans eux-mêmes.

En 1885, la première caisse locale voit le jour dans le Jura, avec pour but d’aider les agriculteurs à emprunter les fonds nécessaires au développement de leur activité. Dix ans plus tard, une loi autorise la constitution de Caisses locales et leur donne le statut de société coopérative. C’est la naissance de l’une des plus grandes banques de France : le Crédit Agricole. Une centaine d’années plus tard, le Crédit Agricole élargit son champ de compétence pour offrir une offre plus universelle.

Aujourd’hui, le Crédit Agricole, c'est plus qu’un service bancaire. En effet, ce sont aussi des solutions d’épargne (bourse, contrats de capitalisation, assurance vie), des solutions d’assurance (auto, 2 roues, habitation, complémentaire santé), mais aussi des solutions de crédits (prêt auto, immobilier, à consommer). Dans cet article, nous allons nous intéresser aux solutions de financement de vos travaux au travers de 3 prêts proposés au Crédit Agricole :

  • Le prêt travaux aménagement

  • L’éco-prêt à taux zéro

  • Le prêt d’économie d’énergie

Projets de rénovation : tout savoir du prêt travaux Crédit Agricole

Le prêt travaux classique du Crédit Agricole s’adresse à toutes personnes souhaitant réaliser des travaux de rénovation globale, d’aménagement d’une cuisine, d’assainissement ou même encore des travaux liés à l’installation ou au remplacement d’équipement (nouvelle fenêtre par exemple). Ce prêt peut également financer des travaux d’amélioration de la performance énergétique, bien que d’autres prêts à des taux plus intéressants existent.

Au Crédit Agricole, il existe deux types de prêts :

  • Le crédit affecté : les dépenses doivent être liées aux travaux et justifiées.

  • Le crédit non affecté : les dépenses n’ont pas besoin d’être justifiées.

Ce type de crédit permet d’emprunter jusqu’à 75 000 €, sur une période de 10 ans maximum. Dans le premier cas, le taux d’intérêt est plus avantageux que le second. Cela s’explique par le fait qu’il y a moins de souplesse avec le crédit affecté lors de l’achat des matériaux et le paiement des artisans, tandis que le crédit non affecté offre la liberté d’emploi des fonds.

Quelle que soit l’option choisie, les avantages de ce crédit sont les suivants :

  • Modulation des mensualités : l’emprunteur peut revoir à la hausse ou à la baisse le montant des mensualités. Il est également possible pour lui de sauter gratuitement une mensualité s’il rencontre des difficultés financières à l’approche d’un remboursement.

  • Remboursement anticipé : le Crédit Agricole offre la possibilité de rembourser le prêt par anticipation sans frais additionnels.

  • Assurance emprunteur : l’assurance est facultative, mais vivement recommandée pour protéger la famille en cas de décès, de perte d’autonomie ou encore d’incapacité temporaire ou permanente. Le taux proposé par cette banque est d’environ 1.2 %.

  • Première échéance reportée : il est possible de demander un report de la première échéance de 30 ou 60 jours.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

L’éco-prêt à taux zéro : pour des travaux d’économie d’énergie sans frais

L’éco-prêt à taux zéro est disponible dans de diverses banques partenaires des solutions liées à la transition écologique et à la construction de l’habitat de demain. Ce prêt permet de financer certains travaux d’économie d’énergie dans un logement, et cela, sans frais supplémentaires. En effet, ce prêt a la singularité d’être à taux zéro, puisque les intérêts sont pris en charge par l’État.

Les travaux concernés par l’éco-prêt à taux zéro vont de l’isolation performante de la toiture, des murs ou encore des combles, à l’installation d’un appareil de production d’eau chaude sanitaire. En passant par le remplacement du vitrage des fenêtres, le remplacement du système de chauffage ou encore l’amélioration des performances énergétiques globales.

L’éco-prêt à taux zéro s’adresse à tous les propriétaires d’une habitation déclarée comme résidence principale. Cette dernière doit au moins avoir deux ans au moment du début des travaux de rénovation énergétique.

En fonction des travaux que vous réalisez, le montant de l’éco-prêt varie de 10 000 € à 50 000 €. Le remboursement peut s’étendre sur 20 ans. À noter que seules les banques ayant signé une convention avec l'État peuvent commercialiser l'éco-PTZ.

Pour que votre dossier soit considéré, il est nécessaire que les travaux d’aménagement et de rénovation soient réalisés par une société reconnue RGE.

Le prêt économie d’énergie : financer vos travaux éligibles au CITE

Si vous avez pour objectif de réduire les dépenses énergétiques de votre maison grâce à des travaux de rénovation énergétique, le prêt économie d’énergie répond à votre requête. À condition bien sûr de respecter les conditions d’obtention. La liste des dépenses éligibles au CITE est consultable en ligne, sur le site du gouvernement. Elle se décompose en deux parties :

  • Les travaux relatifs aux logements individuels : il peut s’agir de matériaux d’isolation thermique, d’équipements de chauffage, de système de charge pour véhicule électrique d’équipements de protection des parois vitrées ou encore d’un équipement de ventilation à double flux.

  • Les travaux relatifs aux parties communes de l’immeuble : matériaux d’isolation thermique, pompes à chaleur, raccordement à un réseau de chaleur et/ou de froid, système de charge pour véhicule électrique, audit énergétique ou encore VMC double flux.

Ainsi, vous l’aurez compris : ce prêt s’adresse aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires d’une résidence principale ou secondaire. Il est accessible au taux fixe de 3.75 % pour un montant maximum de 10 000 €. La durée de remboursement est de 60 mois maximum, soit 5 ans. Les montants annoncés sont susceptibles de varier : pour plus de précision, il faut bien évidemment vous renseigner auprès de votre caisse locale.

Enfin, il existe quelques points d’attention : pour que votre demande soit acceptée, le logement dans lequel les travaux sont à effectuer doit avoir au moins 2 ans. Ces travaux doivent être réalisés par un professionnel et doivent faire l’objet d’une attestation qualitative délivrée par celui-ci. Pour finir, les travaux éligibles doivent respecter les critères définis par la réglementation. Par exemple, s’il est question d’installer une nouvelle pompe à chaleur, cette dernière ne peut être de technologie air-air puisque ce modèle est exclu de la prise en charge CITE.

Chiffrez vos travaux de rénovation énergétique, estimez vos aides.