Tous nos conseils sur les prêts travaux

Les prêts travaux sont légion chez les acteurs bancaires français, et permettent d'indemniser une partie voire la totalité des travaux de rénovation. Mais quelle offre de prêt choisir pour son financement travaux ? Taux d'intérêts, durée, montant des mensualités, parcourez nos articles pour en savoir plus.

pret pour travaux

Nos rubriques thématiques sur les prêts travaux

types de prêts travaux

Types de prêts travaux

Prêt travaux standard, adressé aux ménages précaires mais également prêts travaux proposés par des établissements publics tels que la CAF… vers qui se tourner pour indemniser ses travaux dans les meilleures conditions ? Consultez notre rubrique.

Types de prêts travaux

choisir son pret travaux

Choisir son prêt travaux

Choisir son prêt travaux n'est pas une mince affaire. Il faut comparer les acteurs bancaires, le montant des mensualités ainsi que les conditions de remboursement, entre autres. Obtenez les meilleurs conseils pour choisir votre prêt travaux dans cette rubrique.

Choisir son prêt travaux

comparatif de prêts immobilier travaux

Comparatif de prêts travaux

Prêt travaux du Crédit Mutuel, de la Banque Populaire ou prêt travaux Axa, à quelle banque se fier pour financer ses travaux ? Dans cette rubrique, consultez notre comparatif de prêts travaux, reprenant l'ensemble des conditions proposées par les acteurs bancaires.

Comparatif de prêts travaux

Chiffrez vos travaux de rénovation, estimez vos aides.

Instantané, gratuit et sans engagement.

Prêt travaux : financer votre rénovation énergétique

Lorsqu’il est question de réaliser des économies et d'améliorer votre confort thermique, il existe plusieurs sources de financement travaux pour vos rénovations énergétiques. En fonction de la nature de vos aménagements et de vos ressources, vous pouvez prétendre à un prêt travaux pour sécuriser le bon déroulement des travaux. Découvrez tous nos conseils dans ce guide prêt travaux.

Un prêt travaux : qu’est-ce que c’est ?

La rénovation énergétique d’une maison ou d’un appartement a un coût non négligeable. Mais bien souvent, ces travaux sont indispensables pour améliorer le confort de l’habitat. De plus, que ce soit par conscience écologique ou pour s’aligner sur les normes imposées, certaines de ces améliorations énergétiques doivent être réalisées le plus tôt possible. C’est là qu’entre en jeu le prêt travaux.

Le prêt travaux, c’est un emprunt bancaire destiné à financer des travaux de rénovation, et notamment ceux énergétiques. Il est accessible aussi bien aux propriétaires qu’aux locataires, avec des conditions de réalisation qui varient en fonction du prêt. Effectivement, il existe en réalité trois types de prêts travaux.

Financement de travaux énergétiques : les types de prêts travaux

La notion de prêt travaux peut induire en erreur, car elle regroupe en vérité plusieurs types de prêts permettant le financement des travaux. On en retrouve trois :

  • Le prêt affecté travaux

  • Le prêt personnel non affecté

  • Le prêt aidé

Le prêt affecté est la solution la plus courante lorsqu’il s’agit de financer des travaux dans votre logement. Ce type de prêt travaux fonctionne comme un prêt à la consommation : le montant doit obligatoirement être attribué à la réalisation des travaux. La banque s’assure alors de la bonne tenue de cette condition en demandant des devis et des factures à l’entreprise à laquelle vous faites appel. Bien souvent, l’argent est directement versé à l’entreprise plutôt qu’à vous.

Pour ce qui est du prêt personnel non affecté, les conditions sont plus souples. En effet, le bénéficiaire du prêt reçoit le montant du prêt et peut le dépenser comme il lui semble bon de le faire. La banque ne s’intéresse plus à l’entreprise à laquelle l’argent est destiné. Cette solution est donc avantageuse si vous réalisez les travaux vous-même par exemple.

Enfin, abordons le prêt aidé. Il s’agit du prêt recommandé dans le cas d’une rénovation énergétique (isolation thermique, remplacement des appareils de chauffage, installation de vitrages performants…). Nous allons le découvrir plus en détails.

Éco prêt à taux zéro : focus sur le prêt aidé

L’éco prêt à taux zéro, aussi appelé éco-PTZ, permet de financer des travaux de rénovation énergétique dans une habitation. Il a vocation à soutenir l’amélioration du diagnostic de performance énergétique des logements sur le territoire français. Il s’agit d’un prêt à taux zéro, sans intérêt, d’un montant maximal de 50 000 €.

Pour l’obtenir, trois conditions seulement :

  • Être propriétaire occupant ou bailleur d’une maison ou d’un appartement construit depuis plus de deux ans,

  • Logement situé en métropole ou en France d’Outre-mer,

  • Travaux réalisés impérativement par une entreprise RGE (reconnue garante de l’environnement).

  • D’ici fin 2022, les banques pourront proposer un nouvel éco-prêt à taux zéro afin de financer le reste à charge des travaux éligibles à MaPrimeRénov’. Vous pouvez retrouver toutes les informations de cette aide supplémentaire dans le décret n° 2022-454 du 30 mars 2022.

La rénovation énergétique est un élément clé du plan de transition écologique proposé par l’État. Elle est au cœur même des logements de demain. C’est pourquoi ce prêt est attribué sans condition de ressources, ce qui permet à toutes les typologies de foyers d’en bénéficier.

Quels sont les travaux concernés par l’éco-PTZ ?

L’éco prêt à taux zéro s’adresse à trois grandes catégories de travaux :

  • Les travaux de rénovation ponctuelle : pour améliorer la performance énergétique du logement. Il peut s’agir par exemple de l’installation d’un meilleur système de chauffage ou du remplacement du vitrage de vos fenêtres. L’éco prêt est entre 7 000 € (remplacement de parois vitrées) et 30 000 € (lot de 3 travaux ou plus : isolation, système de chauffage, équipement de production d’eau chaude par exemple).

  • Les travaux de rénovation globale : le but est d’atteindre une performance énergétique minimale. Ici, on vise de plus grands travaux comme l’isolation des combles ou des murs par exemple. Le montant du prêt peut atteindre 50 000 €.

  • Les travaux de réhabilitation de l’installation d’assainissement non collectif : il s’agit d’améliorer le système d’évacuation et de traitement des eaux usées. L’ancien dispositif peut être remplacé par un plus récent ne consommant par d’énergie. Pour cette catégorie de travaux, le montant maximal de l’éco prêt est de 10 000 €.

Pour définir efficacement et en détail les travaux utiles et rentables pour votre maison ou appartement, vous pouvez vous adresser à un conseiller spécialisé en rénovation de l’habitat.

Comment choisir son prêt travaux ?

Que ce soit pour embellir votre logement, valoriser son prix ou encore réaliser des économies d’énergie, toutes les raisons sont bonnes pour se lancer dans des travaux énergétiques. Mais alors, comment choisir son prêt travaux ?

Pour la réalisation des travaux, vous pouvez envisager de les faire concrétiser par un professionnel ou bien de les faire vous-même. Dans le premier cas, nous vous recommandons d’opter pour un prêt affecté. En effet, ce prêt s’adresse particulièrement aux travaux pour lesquels vous pouvez justifier les frais auprès de votre banque. Si ce prêt est souvent plus cher, c’est parce qu’il offre une garantie supplémentaire : en cas d’annulation des travaux, le crédit peut être résilié.

Si en revanche, vous décidez de réaliser les travaux par vous-même, le prêt personnel correspond mieux à vos besoins. Avec ce type de prêt, vous pourrez dépenser l’argent comme bon vous semble, sans avoir à justifier vos achats auprès de la banque. Néanmoins, sachez que si vous ne faites pas appel à un professionnel, vous ne pouvez cumuler les aides à la transition écologique proposées par l’État. Conséquentes, ce serait dommage de se passer d’elles.

Dans tous les cas, avant de contacter votre banque ou tout autre organisme prêteur, il est indispensable de mettre en évidence les avantages et inconvénients de chaque option. L’offre et les conditions varient d’un organisme à l’autre, d’une typologie de travaux à une autre. Le recours à un comparatif prêt travaux en ligne est recommandé. En un coup d’œil, vous trouverez réponse à toutes vos interrogations : montant, taux, durée de remboursement, fiabilité…

Quelles sont les modalités d’un crédit travaux ?

Le prêt travaux dépend du même fonctionnement que n’importe quel autre type de crédit : la banque ou l’organisme met à disposition de l’argent à l’emprunteur pour réaliser ses travaux de différentes natures. L’emprunteur est alors tenu de rembourser le montant prêté au travers de mensualités (petites échéances étalées sur plusieurs mois ou années). Les mensualités sont composées à la fois d’une partie du capital à rembourser (le montant total emprunté) et d’un certain taux d’intérêt (frais supplémentaires couvrant le prêt).

Les modalités varient en fonction du prêt travaux et de vos capacités de remboursement. Généralement, vous retrouverez ces caractéristiques :

  • Un montant emprunté allant jusqu’à 75 000 €

  • Une durée de remboursement allant de 3 à 120 mois

  • Des taux d’intérêt variables et imposés par la banque ou l’organisme.

À savoir que les conditions d’emprunt et la durée d’un prêt travaux dépendent de la disposition de l’emprunteur à rembourser sa dette. Si vous avez d’ores et déjà un prêt en cours, la banque peut être réticente à vous offrir un nouveau prêt. Dans ce cas, il est conseillé de renégocier votre propre prêt afin d’inclure le montant de vos travaux dedans et décider de nouvelles mensualités.

Retrouvez nos autres rubriques sur le financement des travaux