Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Comment estimer le coût de ses travaux de rénovation énergétique ?

8 min de lecture

Le coût d’une rénovation énergétique dans votre logement peut varier de 100 à plus de 400 €/m2. Cet écart s’explique par les nombreux paramètres à prendre en compte : la qualité du bâti existant et les contraintes techniques influent directement sur le budget travaux. Selon l’étiquette énergie (échelle de A à G) du logement et le niveau visé, le budget global pourra être de quelques milliers d’euros ou atteindre au contraire plusieurs dizaines de milliers d’euros. Comment réaliser une bonne estimation de travaux ?

Les éléments à connaître pour l’estimation du coût de travaux de rénovation énergétique

Pour estimer le coût de travaux (dans un premier temps de manière grossière puis ensuite de manière plus fine), il faut prendre en compte plusieurs grands critères.

Les performances énergétiques de départ (avant rénovation), nécessaires à l’estimation des travaux

10 000 € peuvent suffire dans un logement qui possède déjà une bonne base, mais dont les déperditions thermiques sont encore trop importantes ou dont le mode de chauffage est inadapté. En revanche, il n’est pas rare de devoir investir 40 000 voire 50 000 € et plus pour une rénovation énergétique complète.

La superficie du logement, critère important pour estimer ses travaux

Plus une maison ou un appartement est vaste et plus le coût de la rénovation énergétique sera élevé. Cela s’explique car le volume à isoler comme à chauffer sera plus grand. Mais le prix n’est pas toujours proportionnel à la surface. Il existe des frais fixes, qu’il faut intégrer au budget, peu importe la surface : la coût de la pose d’un système de chauffage par exemple ne diffère pas trop entre un logement de 50 ou 100 m². La différence concerne la puissance de l’appareil et le réseau à déployer. La main-d'œuvre sera ainsi assez similaire car l’installation de la chaudière ou pompe à chaleur demandera le même temps.

La superficie du logement influe par les travaux d'isolation. Pour l'installation d'un système de chauffage, la puissance et le réseau à déployer affecte le prix.

Estimation travaux : quel est le coût des équipements ?

Comme dans tous les domaines, vous pouvez vous orienter vers des équipements d’entrée de gamme, choisir un chauffage ou des isolants au bon rapport prix/qualité/efficacité, voire carrément passer sur du haut de gamme. Entre une pompe à chaleur aérothermique (air-air ou air-eau) classique et un modèle complet avec relève de chaudière, le prix peut varier du simple au double. Il en va de même pour l’isolation. Certains matériaux naturels, très performants, ont un coût 4 à 5 fois plus élevé au mètre carré que des isolants de base.

Le choix du professionnel

Enfin, que vous choisissiez un professionnel pour tout ou partie de vos travaux, l’estimation travaux reposera sur ses compétences… et ses qualifications ! En passant par un professionnel certifié RGE (reconnu garant de l’environnement), vous pouvez accéder à des aides financières et fiscales. Crédit d’impôt, aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) ou encore aides des collectivités locales, tous ces dispositifs peuvent réduire l’enveloppe totale. Sans cette qualification, les travaux d’un professionnel ne vous donneront pas droit aux aides précitées. Votre budget travaux se trouvera sensiblement plus élevé.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Le choix du professionnel

Enfin, que vous choisissiez un professionnel pour tout ou partie de vos travaux, l’estimation travaux reposera sur ses compétences… et ses qualifications ! En passant par un professionnel certifié RGE (reconnu garant de l’environnement), vous pouvez accéder à des aides financières et fiscales. Crédit d’impôt, aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) ou encore aides des collectivités locales, tous ces dispositifs peuvent réduire l’enveloppe totale. Sans cette qualification, les travaux d’un professionnel ne vous donneront pas droit aux aides précitées. Votre budget travaux se trouvera sensiblement plus élevé.

Estimation des travaux de rénovation énergétique : les prix par geste

Selon la superficie de votre logement, son efficacité énergétique avant travaux, les performances que vous souhaitez atteindre et le type de pose que vous envisagez, vous avez déterminé un « bouquet » de travaux ? Vient maintenant le moment de mettre en face de chaque geste un prix.

Pour cela, nous vous proposons de vous référer aux données communiquées par l’ADEME dans son étude sur les prix de la rénovation énergétique des logements, publiée en 2019. Voici des données chiffrées, qui vous permettent d’avoir une première vision du coût à attendre. Nous avons fait le choix de vous proposer dans les tableaux suivants les prix bas et prix hauts constatés. Mais il est possible de trouver des prix encore plus bas ou à l’inverse des tarifs parfois plus forts. Pour accéder à l’ensemble des données, consultez l’étude complète, qui présente notamment la médiane pour chaque geste.

Estimation des travaux de chauffage

  • Installation d’une chaudière à bois performante : de 6 000 à 20 000 €

  • Installation d’une chaudière à granulés automatique : 7 000 à 18 000 €

  • Installation d’une pompe à chaleur aérothermique : 10 000 à 15 000 €

  • Installation d’une pompe à chaleur géothermique : 13 000 à 20 000 €

  • Pose d’un poêle à bois ou à granulés : 3 700 à 5 900 €

  • Pose d’un insert : 3 800 à 5 000 €

Estimation des travaux de menuiserie

  • Changement d’une fenêtre : 380 à 850 €

  • Remplacement d’une fenêtre de toit : 830 à 1130 €

  • Remplacement d’une porte-fenêtre : 710 à 1520 €

  • Changement de porte : 1440 à 2360 €

Estimation des travaux d’isolation

  • Plancher bas : 40 à 60 €/m²

  • Combles perdus : 26 à 57 €/m²

  • Rampants : 48 à 89 €/m²

  • ITE : 111 à 189 €/m²

  • ITI : 42 à 71 €/m²

Estimation des travaux de ventilation

  • VMC simple flux : 650 à 1 200 €

  • VMC simple flux hygroréglable type A : 850 à 1 450 €

  • VMC simple flux hygroréglable type B : 800 à 1 300 €

  • VMC double flux : 3 500 à 5 500 €

Estimation des travaux de changement de système d’ECS

  • Chauffe-eau thermodynamique individuel (CETI) : 2 500 à 3 500 €

  • Chauffe-eau solaire individuel (CESI) : 6 000 à 8 500 €

  • Système solaire combiné (SSC) : 12 500 à 20 000 €

Chiffrez vos travaux de rénovation énérgetique, estimez vos aides.