Illustration article

Le chauffage au bois est-il écologique et durable en rénovation ?

9 min de lecture

Se chauffer au bois, est-ce une solution écologique ? D’un point de vue environnemental, les mérites de ce mode de chauffage sont souvent vantés, que la biomasse soit utilisée en chauffage d'appoint ou central. Contrairement au convecteur électrique, à la chaudière à gaz ou encore à un appareil de chauffage fioul, les émetteurs de chauffage au bois disposent d'une performance énergétique et d'un rendement qui les rendent particulièrement économes.

Oui, le chauffage au bois est écologique ! Selon l'appareil utilisé, cette énergie de chauffage rejette environ 26 à 30 gCO2eq/kWh contre 224g pour le gaz naturel : un taux d'émission dans l'air très réduit ! Il convient toutefois de ne pas négliger les défauts du bois qui, lorsqu'il est mal utilisé (mauvaise essence de bois, appareil à foyer ouvert, etc.) peuvent conduire au rejet de particules nocives pour l'environnement. Abordons les spécificités du chauffage écologique au bois et les atouts de la biomasse individuelle en rénovation.

Les avantages d'un chauffage au bois écologique et neutre en carbone

Dès l'allumage, les rejets de CO2 générés par le bois brûlé sont bien inférieurs à ceux qui nécessaires à la production la même quantité d’énergie sur la base de l’électricité, du gaz ou encore du fioul. Aussi, partons du principe que le bois utilisé dans le cadre d’un chauffage pour votre logement est issu d’une gestion durable des forêts (un arbre planté pour un arbre coupé) et qu'il provient de forêts françaises (transport en circuit court) : le caractère écologique du bois est induit ! Cette énergie est d'autant plus écologique que le gaz ou l'électricité, qu'elle n'implique pas - du moins en France à ce jour - de réduction de la superficie forestière, laquelle a même progressé de façon constante sur les dernières décennies.

Pour plus d'information sur la pollution du chauffage au bois, nous vous invitons à consulter nos contenus dédiés.

Le chauffage au bois : écologique mais générateur de particules

Le bilan carbone du bois est bien meilleur que les autres sources d'énergie en France, notamment du fait de l'absorption de CO2 par le bois en croissance. En brûlant, bûches et pellets rejettent une quantité égale de CO2 : leur bilan carbone est finalement presque neutre.

Toutefois, il ne faut pas occulter le problème du dégagement de particules fines. Historiquement, le bois de chauffage est responsable d’une partie importante de la pollution atmosphérique. Lorsque ce combustible entre en combustion - et ce peu importe la qualité du bois - il entraîne la libération de nombreux polluants : oxydes d’azote, monoxyde de carbone, composés organiques volatils, particules et hydrocarbures aromatiques polycycliques.

Cette pollution due au bois est toutefois à nuancer, car elle concerne principalement les appareils vétustes et énergivores de chauffage au bois (foyer ouvert, cuisinière à bois notamment). Les appareils préalablement cités, de dernière génération, sont quant à eux bien plus respectueux de l'environnement que la traditionnelle chaudière gaz, par exemple.

Chiffrez vos travaux de chauffage écologique, estimez vos aides.

Choisir le bon appareil de chauffage au bois écologique

Dépendamment du fabricant et de la gamme d'appareils de chauffage qui vous fait de l'œil, le rendement calorifique et l'efficacité de votre chauffage au bois ne sera pas similaire. Il en va de même pour son bilan environnemental !

Ci-dessous, voici une liste des appareils les moins économes et les plus écologiques.

  • La chaudière à pellets (granulé de bois déchiqueté et recyclé), fonctionnant le plus souvent à l'aide d'une alimentation automatique. Le pellet étant l'un des combustibles les plus efficaces, la chaudière à granulés couvre l'intégralité des besoins en chauffage et eau chaude sanitaire d'une habitation tout en détenant un bilan écologique moindre.

  • La chaudière à bûches, à alimentation manuelle ou automatique. Utilisée en chauffage central et donc en énergie principale, la biomasse est l'un des modes de chauffage les plus écologiques derrière les autres énergies renouvelables (aérothermie, solaire, géothermie). L'alimentation à base de bûches et bûchettes de bois est quelque peu moins efficace que les pellets mais permet l'atteinte d'un très bon rendement, autour de 90 %.

  • Le poêle à pellets ou à bûches (chauffage d'appoint majoritairement). Celui-ci tend à se démocratiser pour son excellent rapport qualité prix et son bilan écologique idéal. Il est également facile à raccorder en rénovation de maison individuelle.

  • La cheminée à foyer fermé (ou insert), un appareil plus traditionnel au rendement plutôt correct.

  • La cheminée à foyer ouvert, le moins écologique des chauffages au bois. Pourquoi ? Parce qu'au-delà du confort visuel apporté par la vue du feu de bois, cet appareil est à l'origine de plus de 70 % de gaspillage énergétique. Autrement dit, vous consommez 70 % de bois supplémentaire pour atteindre la température de consigne souhaitée... un bilan environnemental et une qualité qui laissent donc à désirer !

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Quel chauffage au bois est le plus écologique ?

Pour bien comprendre quel chauffage au bois est écologique ou non, il faut s'intéresser à son rendement, donc à son efficacité. Plus un chauffage est efficace, moins il demandera de combustible pour fournir un bon confort thermique. En utilisant moins de bois, vous limitez l'impact carbone de votre appareil. L'un des indicateurs du caractère écologique d'un chauffage au bois, ce sont les aides financières auxquelles leur installation vous donne droit en rénovation. Plus un appareil est écologique, mieux il est indemnisé, notamment via MaPrimeRénov' en France. Dans le tableau ci-après, on constate rapidement que les chaudières à bois sont les plus valorisées du fait d'un bilan environnemental minime.

Une bonne utilisation est garante d'un chauffage au bois écologique

Un autre critère est essentiel pour conserver un chauffage au bois écologique : l'entretien de son appareil, quel qu'il soit. Entretien et maintenance préventive permettent d'assurer le rendement constant de votre chauffage au bois sur les années, donc de maîtriser votre facture énergétique et la consommation de combustible. Nous vous recommandons de souscrire un contrat d'entretien dès l'achat de votre appareil, auprès du spécialiste responsable de la pose.

Pour que le chauffage au bois écologique soit une réalité, il est important de bien s’équiper avec des produits performants. Ne choisissez pas une cheminée avec un foyer ouvert, un insert ou encore un poêle à bois peu performant. Au contraire, faites l’effort d’investir dans un équipement performant qui va optimiser la combustion et donc la production d’énergie, tout en limitant le rejet de polluants.

En cas de doute sur le caractère écologique de votre chauffage au bois, nous vous recommandons de vous fier à sa fiche technique avant achat. Observez son rendement et son efficacité énergétique saisonnière ETAS (qui doivent être les plus élevés possible), ainsi que sa classe énergétique. Un professionnel chauffagiste saura vous conseiller.