Quelle prime pour le remplacement d’une chaudière à gaz ?

Afin de respecter les accords internationaux visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et de freiner le réchauffement climatique global, l’État français propose des subventions pour faciliter l’accès aux technologies les plus propres et les plus efficaces. Ces aides publiques comme la prime installation chaudière existent notamment dans le secteur résidentiel, pour inciter à rénover l’isolation de sa maison ou les équipements liés au chauffage. Par exemple l'installation de radiateurs et l'installation d'une chaudière. Vous souhaitez connaitre les subventions dont vous pouvez profiter lors du remplacement de votre chaudière à gaz ? Découvrez ci-dessous les primes à la rénovation actuelles. 

Financez votre chaudière avec la prime énergie

Les chaudières les plus performantes vous permettent de bénéficier d’éco-primes de plusieurs milliers d’euros. Chauffez-vous plus efficacement en déboursant le prix juste.

  • Jusqu’à 55 % d’économies sur votre facture de chauffage

  • Votre chaudière indemnisée jusqu’à 12 000 €

  • Un équipement moins énergivore et moins polluant qu’un modèle au gaz

Instantané, gratuit et sans engagement.

Le dispositif MaPrimeRénov' pour le remplacement de votre chaudière

MaPrimeRénov’ est un dispositif en évolution : il était auparavant réservé à certains ménages, mais il a été étendu depuis début 2021 à tous les propriétaires, quels que soient leurs revenus et leur statut (occupant ou bailleur). L’ancien crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) et l’aide de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) ont été fusionnés pour devenir MaPrimeRénov’. Vous pouvez présenter un dossier à cet organisme pour obtenir une aide au financement de certains travaux dans votre logement : isolation, ventilation, installation d’une pompe à chaleur, d’une chaudière biomasse ou d’une chaudière à gaz très haute performance. 

Quels sont les critères à respecter pour bénéficier d’une aide grâce à MaPrimeRénov’ ?

 Vous pouvez utiliser l’outil Simul’Aid€s du site maprimerenov.gouv.fr pour identifier simplement les dispositifs d’aides existants en fonction de vos travaux et les organismes à solliciter. Elle est destinée aux propriétaires de logements construits depuis plus de 2 ans et réalisés par des entreprises labellisées RGE (Reconnues Garantes de l’Environnement). 

MaPrimeRénov’ est dédiée spécifiquement aux travaux visant à réaliser des économies d’énergie.

Comment MaPrimeRénov’ subventionne le remplacement d’une chaudière à gaz ?

MaPrimeRénov’ n’indemnise pas de la même manière deux acheteurs d’une même chaudière : le calcul du montant de l’aide dépend du revenu fiscal du foyer, du nombre de personnes qui le compose et de la situation géographique du bâtiment : le barème est différent, que le logement soit situé dans la région Île-de-France ou ailleurs.  

En remplaçant une ancienne chaudière par un modèle à gaz à très haute performance (pour atteindre le rendement fixé, il s’agit nécessairement d’une chaudière à condensation), MaPrimeRénov’ peut verser une aide pouvant atteindre 1200 €, pour les ménages les plus modestes. 

L’obtention d’une subvention de la part de MaPrimeRénov’ permet de bénéficier d’un taux de TVA réduit à 5,5 % sur les travaux liés à l’installation de la nouvelle chaudière et reste compatible avec d’autres aides comme les Certificats d’économies d’énergie, la prime « Coup de pouce », les aides d’Action logement les celles des collectivités locales

La prime « Coup de pouce »

La prime « Coup de pouce » est liée au dispositif des Certificats d’économies d’énergie, elle a pour objectif de faciliter la transition énergétique en aidant les foyers français à réduire leur consommation énergétique, en particulier en combustibles issus du pétrole. Elle offre une subvention lors du remplacement d’une chaudière à fioul ou à gaz (non équipée d’un dispositif de condensation) par un modèle à très haute performance énergétique (rendement supérieur à 92 %). Son montant est de 600 €, mais il peut atteindre jusqu’à 1400 € pour les ménages les plus modestes.  

L’éco prêt à taux zéro (Eco PTZ)

L’éco prêt à taux zéro a pour objectif de faciliter le financement de projets de rénovation énergétique de l’habitat. Il est octroyé sans condition de ressources à tous les propriétaires de logements construits depuis au moins deux ans et est compatible avec le remplacement d’une ancienne chaudière par un modèle gaz à condensation. Il permet d’étaler le paiement des travaux sur un délai de 15 ans, avec un taux d’intérêt nul.  

Selon le nombre de travaux de rénovation prévus et leur nature, le montant de l’éco-PTZ varie de 7 000 € à 30 000 €. Pour demander un éco-PTZ, vous devez remplir les formulaires Emprunteur et Entreprise accessibles à l’adresse https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F19905 et les transmettre à la banque de votre choix. 

L'éco-PTZ n’est accessible que lorsque l’installation de la chaudière gaz à condensation est réalisée par une entreprise bénéficiant du label RGE.  

Les aides des collectivités locales

En complément des dispositifs mis en place par l’État français pour financer les travaux de rénovation du logement liés au chauffage et à la consommation énergétique, il arrive que certaines collectivités locales proposent également une participation financière.  

Lorsque vous prévoyez de réaliser le remplacement de votre chaudière gaz par un modèle à condensation offrant un très haut rendement, n’hésitez pas à démarcher les collectivités locales dont vous dépendez (commune, département, région) pour vérifier si elles prévoient d’aider les personnes qui prévoient de moderniser leurs équipements de chauffage individuel.  

Calculez le montant de votre prime

Gratuit et sans engagement

Le chèque énergie

Adopté au niveau national depuis le 1er janvier 2018, le chèque énergie est un dispositif visant à subventionner l’énergie des ménages les plus modestes, qu’ils soient locataires ou propriétaires. Son montant est compris entre 48 € et 277 €

Les conditions d’éligibilité au chèque énergie dépendent des ressources du foyer et du nombre de personnes qui y habitent. Le revenu fiscal maximal est fixé à : 

  • 10 700 € pour une personne 

  • 16 050 € pour un couple sans enfant 

  • 19 260 € pour un couple avec un enfant 

Puis 3210 € supplémentaires pour chaque enfant additionnel hébergé au sein du logement.  

La déclaration des revenus est la seule chose à faire pour bénéficier du chèque énergie ! Il est automatiquement attribué, une fois par an, aux ménages qui répondent aux critères d’éligibilité indiqués ci-dessus. Il peut être utilisé pour financer des travaux de remplacement d’une chaudière, mais aussi pour régler les factures de chauffage ou d’électricité. 

Poursuivez votre lecture