Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quelles aides pour les travaux en copropriété ?

8 min de lecture

Les copropriétaires et les syndicats peuvent bénéficier de différentes aides pour le financement des travaux de copropriété. Parmi les aides accordées sous conditions pour l’amélioration énergétique, on retrouve MaPrimeRénov’, le prêt travaux Action logement ou encore la réduction du taux de la TVA. Mais les aides sont nombreuses et sont bien souvent cumulables. Faisons le bilan.

Aides accordées aux copropriétaires pour leur rénovation

Emprunt collectif

Par emprunt collectif, on entend un prêt accordé par une banque à la copropriété pour financer les travaux des parties communes ou d’intérêt collectif. Pour avoir accès à cet emprunt, il est indispensable que tous les copropriétaires aient donné leur consentement lors d’une précédente AG.

MaPrimeRénov’ vert

Cette prime est également accessible aux copropriétaires depuis 2020, sous le nom de Ma Prime Rénov Vert.

Pour être éligible à la MaPrimeRénov' vert, il faut respecter trois conditions cumulatives :

  • Être constituée à 75 % de résidences principales.

  • Être enregistrée au registre national des copropriétés.

  • Planifier une rénovation globale permettant un gain énergétique d’au moins 35 %.

Ainsi, cette aide permet de financer des travaux d’isolation, de chauffage, de ventilation, ou encore d’audit énergétique dans une habitation. Le montant de la prime dépend de chacune des situations, mais il faut savoir que l’aide est plafonnée à hauteur de 25 % du montant des travaux, qui est lui-même plafonné à 15 000 € par logement.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Prêts divers pour la rénovation d’une copropriété

Prêt travaux Action Logement

Action Logement propose aux propriétaires un prêt à taux préférentiel de 1 % pour financer les travaux d’économie d’énergie de leur résidence principale dans la limite de 10 000 €. Pour en bénéficier, il faut être salarié d’une entreprise du secteur privé non agricole d’au moins 10 salariés, être propriétaire du logement que vous occupez ou louez à un tiers, et apporter certaines justifications vis-à-vis des travaux engagés dans le cadre de l’amélioration de la performance énergétique et de vos ressources. La demande s’effectue en ligne, directement sur le site d’Action Logement.

Prêt amélioration de l’habitat CAF

Destiné à financer les travaux de réparation, d’amélioration, d’assainissement ou d’isolation thermique à votre domicile, le montant du prêt à l’amélioration de l’habitat de la CAF peut couvrir jusqu’à 80 % des dépenses prévues, dans la limite de 1 067,14 €. Ce prêt est remboursable par fractionnement en 36 mensualités maximum, avec un taux d’intérêt est de 1 %. Vous pouvez bénéficier de cette aide à condition d’être allocataire, d’avoir au moins un enfant à charge et de recevoir une prestation familiale. La demande peut se faire directement en ligne sur le site officiel de la CAF.

Ce prêt est remboursable par fractionnement en 36 mensualités maximum, avec un taux d’intérêt est de 1 %.

Prêt conventionné

Le Prêt conventionné (PC) est destiné aux acquéreurs de résidence principale ou aux propriétaires qui réalisent des travaux d'amélioration ou d'agrandissement de leur logement. Le prêt peut concerner l’acquisition d’un bien neuf ou ancien, avec ou sans travaux. Dans le cas du financement des travaux d’agrandissement ou d’amélioration de l’habitat, le montant de ceux-ci doit être supérieur à 4 000 €. Le taux d'intérêt du prêt varie selon les établissements de crédit dans la limite d'un maximum réglementé.

Prêt épargne logement

Un prêt épargne logement peut servir à financer l'achat ou la construction d'un logement, ou encore la réalisation de travaux dans un logement. Pour en bénéficier, il faut avant tout avoir un plan d’épargne logement (PEL). À savoir que celui-ci ne donne droit qu’à un seul prêt. Le montant maximal du prêt s’élève à 92 000 € et dépend du montant des intérêts obtenus sur le PEL. La durée du prêt peut être de 2 à 15 ans.

Aides accordées aux deux parties

Éco-prêt à taux zéro

L'éco-prêt à taux zéro soutient le financement des travaux de rénovation énergétique des habitations (isolation, installation d’équipements, amélioration du niveau de performance énergétique globale, assainissement). Le montant maximal de cette aide se situe entre 7 000 € et 50 000 € selon les travaux financés.

TVA à taux réduit

Le taux de TVA à 5,5 % est applicable aux travaux d’amélioration de la qualité énergétique des logements achevés depuis plus de deux ans. L’aide est réservée aux travaux portant sur des logements d’habitation uniquement.

Chiffrez vos travaux de rénovation, estimez vos aides.

Aides des collectivités locales

Certaines collectivités locales peuvent également être en mesure d’octroyer des aides pour le financement de vos travaux ou de votre diagnostic énergétique. Pour se renseigner, rapprochez-vous de votre conseil régional, conseil départemental ou encore de votre intercommunalité.

Fonds de travaux

Les copropriétés doivent mettre en place un fonds de travaux pour anticiper et financer les dépenses de travaux à venir, sauf quelques exceptions. Ce fonds est alimenté annuellement par une cotisation obligatoire de + 5 % du budget prévisionnel versée par les copropriétaires. Ce montant est décidé lors d’une AG et l’utilisation des fonds doit être validée par la majorité des copropriétaires. Il n’est pas possible de récupérer ces fonds en cas de vente d’un lot.

N’hésitez pas à vérifier votre éligibilité auprès de chacun de ces organismes. Aucune aide n’est à négliger.