Prime énergie radiateur électrique : le CEE pour financer votre nouveau radiateur

L’arrêté du gouvernement du 17 juillet 2019 publié au journal officiel élargit les équipements éligibles à la prime énergie chauffage. Le chauffage électrique entre désormais dans le spectre des appareils éligibles. Mais les radiateurs électriques en font-ils partie, et sous quelles conditions ? Le point sur la prime énergie radiateur électrique.

Financez votre radiateur avec la prime énergie

Installer un radiateur performant en remplacement d’un ancien convecteur vous donne droit à une éco-prime. Radiateur à inertie, rayonnant... consommez mieux à moindre coût.

  • Jusqu’à 35 % d’économies sur votre facture de chauffage

  • Jusqu’à 110 € de prime par radiateur installé

  • Une qualité de chauffe optimale partout dans la maison

Instantané, gratuit et sans engagement.

Prime remplacement radiateur électrique : qu’est-ce que c’est ?

La prime énergie radiateur électrique est attribuée dans le cadre du dispositif des CEE (Certificats Economie d’Energie) mis en place par le gouvernement en 2005.

Ce dispositif permet d’assurer la transition énergétique du secteur résidentiel en permettant à l’ensemble des ménages d’absorber plus facilement le montant de leurs travaux de rénovation énergétique. Les acteurs de l’énergie sont quant à eux chargés de verser la prime Coup de Pouce Chauffage aux particuliers.

Quels appareils sont éligibles à la prime remplacement radiateur électrique ?

La prime Coup de Pouce chauffage concerne les travaux de rénovation énergétique. Elle est donc attribuée lors du remplacement de radiateurs électriques fixes à régulation électromécanique et à sortie d’air par des radiateurs électriques intelligents. Mais qu’entend-on par intelligent ?

Les nouveaux appareils éligibles doivent être des émetteurs à régulation électronique et à fonctions avancées ou des radiateurs de type rayonnant. Si le matériel de chauffage éligible ne dispose pas des fonctions avancées requises, il doit en revanche être labellisé NF électricité performance 3* œil ou détenir des performances équivalentes comme indiqué dans la fiche d’opération standardisée BAR-TH-158, spécifique à cette opération de prime CEE.

Sous quelles autres conditions est accordée la prime énergie radiateur électrique ?

Les critères de performance du radiateur électrique sont déterminants mais ils ne constituent pas les seuls pour l’attribution d’une prime remplacement radiateur électrique. Voici les autres :

  • Vous êtes le propriétaire ou le locataire du logement sur lequel portent les travaux,

  • Votre résidence est située en France métropolitaine,

  • La signature du contrat de prime énergie doit intervenir avant signature du devis avec un chauffagiste,

  • Le recours à un professionnel Reconnu Garant de l’Environnement en matière de pose et de dépose d’appareils de chauffage fonctionnant à l’électricité est obligatoire,

  • Les travaux portent sur un bâtiment résidentiel (logement) de plus de 2 ans,

  • Le dossier de prime énergie radiateur électrique comprend les devis et factures détaillées faisant apparaître les caractéristiques de l’appareil et ses fonctions (amplitude et dérive de la régulation, mode hors-gel…).

Comment est calculée la prime énergie radiateur électrique ?

Plusieurs critères définis par le gouvernement entrent dans le calcul de la prime remplacement radiateur électrique : le nombre d’émetteurs électriques intelligents installés, la zone climatique d’habitation et le type de logement (appartement, maison) notamment. Ces éléments permettent de déterminer un montant de certificats d’économie d’énergie (CEE), autrement dit le montant de kWh cumac que votre nouvelle installation vous permettra d’économiser. Plus ce montant est élevé, plus votre prime énergie le sera également.

Ci-dessous, le tableau récapitulatif des CEE potentiels en fonction de la zone climatique et du type de logement, comme décrit dans la fiche BAR-TH-158.

Ainsi, pour la dépose de vos anciens émetteurs électriques et l’installation de 6 radiateurs intelligents dans votre maison à Lille (zone H1), vous êtes susceptible d’économiser jusqu’à 13 200  kwH cumac (2200 x 6).

Le montant définitif de la prime énergie chauffage électrique est ensuite calculé de façon indépendante par les différents acteurs de l’énergie signataires de la Charte Coup de Pouce Chauffage. Pour EDF par exemple, le montant de la prime énergie radiateur électrique est généralement de 50 € / émetteur pour les ménages traditionnels et de 100 € / émetteur pour les revenus modestes*.

Chaque acteur de l’énergie met généralement à votre disposition un simulateur en ligne vous permettant d’estimer avec précision le montant de la prime énergie dont vous pourrez profiter. Il est d'ailleurs recommandé d’effectuer plusieurs simulations en ligne avant de vous lancer. En pratique pour la prime énergie radiateur électrique, le montant de cette prime sera relativement stable.

Le prix d’un émetteur électrique intelligent oscille généralement autour de 400 € TTC, cette aide permet donc de financer jusqu’à 25 % du montant des travaux !

Chiffrez vos radiateurs, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

En quoi la zone climatique est-elle déterminante pour la prime remplacement radiateur électrique ?

Si votre système de chauffage électrique vous fait actuellement défaut, vous perdrez plus d’énergie à vous chauffer dans le Nord de la France que dans le Sud, les besoins en chauffage y étant naturellement plus importants. A l’inverse, installer un émetteur performant dans le Nord vous permettra d’économiser davantage en zone froide qu’en zone plus tempérée. C’est ainsi que le montant de CEE attribué sera toujours plus important en zone H1 (la plus froide en France, comprenant le Nord-Est du pays).

Prime énergie radiateur électrique : qui a droit au bonus ?

Le dispositif de la prime énergie radiateur électrique est valable pour tous les ménages français. Toutefois à travaux identiques, certains ménages en situation de précarité sont éligibles à une aide d’un montant supplémentaire, ceci pour leur permettre de sortir de leur situation de précarité énergétique. Les revenus fiscaux de référence des foyers éligibles sont déterminés par l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat), des plafonds qui sont d’ailleurs identiques pour l’ensemble des aides attribuées par l’Agence. Voici quelques exemples en fonction de votre situation :

Poursuivez votre lecture