Quelle aide pour l’achat d’une chaudière à condensation ?

Vous envisagez d’installer une chaudière à condensation dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction ? Vous vous inscrivez ainsi dans l’effort global pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et avez droit à de nombreuses aides pour vous encourager. En exploitant l’énergie contenue dans les fumées issues de la combustion, cette technologie haute performance peut atteindre 109 % de rendement ! Mais elle a aussi un coût. Ma Prime Rénov', programme Habiter Mieux, la prime énergie pour l'installation d'une chaudière à condensation, essayons d’y voir plus clair.

Financez votre chaudière à condensation avec la prime énergie

Moins consommatrice et moins polluante, la chaudière à condensation est un équipement à hautes performances énergétiques éligible à la prime CEE et MaPrimeRénov’.

  • Jusqu’à 30 % d’économies sur votre facture de chauffage

  • Votre chaudière à condensation HPE indemnisée jusqu’à 2 500 €

  • Une rentabilité assurée après 5 à 6 ans seulement

Instantané, gratuit et sans engagement.

Comprendre les nombreuses aides pour

financer sa chaudière à condensation

Rénovation ou construction, primes cumulables ou pas cumulables, calculées sur les revenus fiscaux du foyer ou pas, nationales ou locales… Quand on ajoute à cette liste l’évolution de la législation en vigueur, on peut se sentir perdu. La nature et le montant de la rénovation sont également un critère à prendre en compte. Veillez à bien présenter votre projet pour bénéficier de celle qui est la plus adaptée à l’installation de votre chaudière à condensation.

Les offres spécifiques à une chaudière à condensation concernent la rénovation. Si vous avez pour projet de construire un logement neuf, le bâtiment doit respecter la norme RT2012. Il présente donc une isolation de qualité et une consommation d’énergie plus faible que les habitations dont l’impact environnemental doit être corrigé en urgence. Vous bénéficiez bien sûr de multiples aides intéressantes comme le Passeport Accession, ou le Prêt à Taux Zéro, mais elles ne sont pas spécifiques à la seule installation d’un système de chauffage performant comme une chaudière à condensation.

Cap sur MaPrimeRénov’ et « Habiter Mieux »

Le dispositif MaPrimeRénov’

Simplifié depuis 2021, c’est l’aide la plus complète au financement d’une rénovation ponctuelle ou « geste par geste ». Elle peut atteindre jusqu’à 20 000 euros sur 5 ans. MaPrimeRénov’ porte sur des travaux de rénovation tels que le changement d’un système de chauffage, l’isolation des murs et la ventilation. Elle est accessible à l’ensemble des Français, y compris les bailleurs et les copropriétés.

Pour déposer votre demande et évaluer le montant de vos droits, tout passe par Internet. Des conseillers sont là pour vous accompagner tout au long de vos démarches, mais vous devez les effectuer en ligne.

La subvention MaPrimeRénov’ est calculée selon le montant des revenus fiscaux du foyer et l’économie d’énergie visée par la rénovation. Vous devez fournir le devis réalisé par l’artisan RGE.

Elle vise essentiellement les ménages aux revenus moyens à supérieurs et depuis 2021, porte sur des travaux plus globaux.

  • Elle est cumulable avec la plupart des aides existantes : l’éco-prêt à taux zéro, les certificats d’économies d’énergie, la TVA à 5,5 %, et plusieurs aides locales.

  • Elle ne concerne que les logements de plus de deux ans.

« Habiter Mieux sérénité »

Essentiellement pour les rénovations dites globales, ce programme porte sur des chantiers plus gros que ceux concernés par MaPrimeRénov’. Ces chantiers doivent améliorer de 35 % au moins des performances énergétiques du logement. Il est surtout adapté aux foyers avec des revenus modestes à très modestes. Ainsi, vous pouvez obtenir jusqu’à 50 % de prise en charge du montant total de votre facture dans la limite de 15 000 euros.

  • Elle n’est pas cumulable avec MaPrimeRénov’ ou les CEE classiques

  • Elle concerne uniquement les logements de plus de 15 ans.

Les autres aides nationales et locales pour subventionner une chaudière à condensation

Les Certificats d’Économie d’Énergie ou CEE

Les acteurs du secteur privé, comme les fournisseurs d’énergie ou de grandes enseignes de distribution, délivrent les CEE car ils sont tenus de s’inscrire dans une démarche d’économie d’énergie. Vous devez les démarcher personnellement dès que vous avez votre devis afin de savoir le montant proposé pour ce type de chaudière. Les Certificats d’Économie d’Énergie se présentent sous la forme de chèques ou de bons d’achat. Par contre, vous ne pouvez pas cumuler les CEE ! La moyenne du montant d’un CEE est 1300 euros.

Chiffrez votre chaudière à condensation, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

L’Éco-prêt à taux zéro

Vous pouvez bénéficier d’un prêt pour un montant maximum de 30 000 euros pour l’installation de votre chaudière à condensation. Vous pouvez en faire la demande pour votre chaudière à granulés à condensation par exemple, car ce prêt comprend l’installation d’un système de chauffage fonctionnant avec une énergie renouvelable. Votre logement doit avoir plus de deux ans et être votre domicile principal.

La TVA à taux réduit

Normalement de 10 % pour le bâtiment, la TVA passe à 5,5 % pour les travaux visant à améliorer les performances énergétiques. Vous bénéficiez automatiquement de cette aide directement répercutée sur votre facture par l’entreprise.

Le chèque énergie

En fonction de vos ressources, vous pouvez l’utiliser pour aider au règlement de travaux pris en charge par MaPrimeRénov'. Votre chaudière à condensation rentre parfaitement dans ce cadre.

Les aides locales

Pensez à contacter la mairie de votre commune ou directement votre préfecture. Les régions proposent des subventions adaptées à leurs besoins énergétiques spécifiques qui sont souvent cumulables avec les aides gouvernementales.

Un panel d’aides bien concret

pour financer votre chaudière à condensation

Prenons l’exemple d’un couple avec deux enfants, propriétaire d’une maison « passoire thermique » et qui souhaite quitter le fioul pour une chaudière à granulés à condensation. Après estimation de l’économie énergétique prévue, prise en compte de la surface du logement et des revenus fiscaux, on peut atteindre près de 16 000 euros sur une facture de 18 000 euros, soit 89 % du montant total ! Dans ce cas précis, les aides sont réparties entre MaPrimeRénov » pour 10 000 euros, 4400 euros de CEE, et 1500 euros de bonus sortie de passoire.

Pour le même type de travaux, un couple sans enfant avec des revenus plus confortables peut prétendre à près de 7700 euros d’aide, soit 43 % du montant total de la facture !

Votre chaudière à condensation vous donne droit à de nombreuses aides, ne passez pas à côté ! Prenez le temps d’estimer leur montant et vérifiez bien qu’elles soient cumulables.

Poursuivez votre lecture