Tout savoir sur les bâtiments photovoltaïques

Installer des panneaux solaires photovoltaïques en toiture ou au sol de bâtiments est l'un des axes clés pour produire son énergie en faisant des économies et en réduisant son impact carbone. Apprenez-en plus sur la production solaire à travers notre guide dédié.

bâtiment photovoltaique

Caractéristiques des bâtiments photovoltaïques

Sur une maison, un immeuble, un bâtiment industriel ou agricole, l'implémentation de panneaux solaires répond à des normes différentes. Tout le détail dans nos articles.

Chiffrez vos travaux de rénovation énergétique, estimez vos aides.

Instantané, gratuit et sans engagement.

Tout savoir sur le bâtiment photovoltaïque

La production d’énergie solaire connaît une forte progression en France. Qu’il s’agisse d’une dizaine de panneaux solaires chez un particulier, ou d’une véritable installation de modules photovoltaïques sur les toits d’un hangar agricole ou d’une industrie, faire le choix d’une énergie propre, renouvelable et inépuisable est une excellente alternative écologique et économique face aux énergies fossiles. Mais qui est concerné par cette innovation ? Et comment rentabiliser son bâtiment photovoltaïque ? On vous explique.

Production d’énergie solaire : comment ça marche ?

Le principe même du photovoltaïque est de transformer la lumière du soleil en électricité. Pour cela, on vient installer des panneaux photovoltaïques sur le toit des maisons et des bâtiments professionnels de façon à valoriser ces grands espaces perdus et profiter d’un meilleur rendement.

Les panneaux solaires sont composés d’un ensemble de cellules qui captent la lumière du jour. Cette première étape génère du courant continu qui est ensuite transformé à l’aide d’un onduleur en courant alternatif. Dans le cas où cette énergie solaire nouvellement produite est destinée à alimenter votre propre consommation, une batterie stocke votre production. Si toutefois il reste un surplus d’électricité verte, celui-ci peut être réinjecté dans le réseau public de façon à alimenter les autres bâtiments aux alentours. Cela génère alors un revenu supplémentaire vous permettant de plus rapidement rentabiliser votre installation photovoltaïque.

Un bâtiment photovoltaïque, pour qui ?

Le photovoltaïque ne cesse de gagner du terrain. Entre la hausse des prix de l’électricité et l’engagement des nouvelles générations pour valoriser les alternatives écologiques et économiques, y compris dans le secteur de la construction, les bâtiments photovoltaïques ont de l’avenir. Depuis les petites structures jusqu’aux très grandes infrastructures, tous les bâtiments peuvent être équipés de panneaux photovoltaïques :

  • Maison photovoltaïque : pour les particuliers,

  • Immeuble photovoltaïque : pour les collectivités,

  • Bâtiment agricole photovoltaïque : pour les agriculteurs,

  • Bâtiment industriel photovoltaïque : pour les industries.

Quelle que soit votre situation particulière, les panneaux solaires vous permettent de générer un revenu durable, de consommer votre propre électricité de façon à faire de grandes économies, de financer la rénovation de votre toiture tout en revalorisant votre patrimoine immobilier et enfin de remplacer petit à petit les énergies fossiles par une énergie renouvelable et inépuisable.

Quels bâtiments sont compatibles avec le photovoltaïque ?

Le photovoltaïque fonctionne à l’énergie solaire. Cela signifie que pour bénéficier d’une installation efficace, il est nécessaire de profiter d’une bonne exposition. Le plus souvent, on valorise les toitures qui donnent au sud, d’un seul tenant et dégagées. Néanmoins, il est aussi possible d’intégrer des panneaux solaires sur un système de montage différent, notamment pour les toitures plates ou avec des différences notables en termes de couverture (tuiles, ardoises, etc.). En outre, la pose des panneaux solaires dépend de la toiture, de son orientation et de l’inclinaison du toit. Mais il faut garder à l’esprit que les spécificités ne sont pas un frein à la transition écologique et que des solutions existent pour de nombreuses particularités.

Seules quelques caractéristiques peuvent impacter de façon non négligeable la viabilité de votre projet. Parmi les cas courants, on retrouve :

  • Les couvertures en fibrociment,

  • L’impossibilité pour la chape de supporter le poids de l’installation solaire,

  • L’orientation défavorable de la toiture,

  • Les réglementations et le PLU applicables au bâtiment.

Si votre bâtiment photovoltaïque se trouve dans l’une de ces situations, il est préférable de faire estimer la viabilité et la rentabilité de votre projet auprès d’un professionnel. Ce dernier pourra vous apporter son expertise de manière à trouver une alternative personnalisée (photovoltaïque au sol, photovoltaïque en ombrière…).

Production d’énergie solaire : autoconsommer ou vendre en totalité ?

L’autoconsommation : pour les particuliers et petites entreprises

L’autoconsommation totale est un choix intéressant si votre consommation électrique est stable et prévisible. C’est souvent le cas des particuliers. Pour ce qui est des entreprises et des professionnels, c’est un peu plus complexe. Si vos employés sont au même nombre toute l’année, et que les mêmes pièces sont exploitées au quotidien dans le bâtiment, vous pouvez opter pour l’autoconsommation, car il est facile de connaître vos dépenses d’énergie annuelles.

En faisant ce choix, vous bénéficiez de la prime à l’investissement. Celle-ci est plafonnée à 160 € par kWc pour une puissance intérieure à 36 kWc (environ 102 panneaux solaires) et à 80 € pour une puissance inférieure à 100 kWc (environ 280 panneaux solaires).

La vente totale ou partielle : pour les agriculteurs et les industriels

En revanche, si vous avez une industrie dans laquelle des périodes de surproduction vous obligent à faire des embauches sur de courtes périodes, modifiant par la même occasion l’effectif de l’entreprise, il est plus difficile d’estimer votre consommation. Il en est de même pour les agriculteurs qui, bien souvent, sont soumis aux aléas de la vie et ne comptent pas les heures passées dans les hangars ou sur l’exploitation.

Dans ce cas, il existe deux solutions : l’autoconsommation partielle et la vente totale. L’autoconsommation partielle s’adresse aux moyennes structures ou éventuellement aux exploitations agricoles qui ne demandent pas de grosses sources d’énergie. Avec cette solution, vos panneaux solaires couvrent la totalité de vos besoins, et même plus encore. Lorsqu’il y a un surplus, celui-ci est réinjecté pour être revendu à tarif préférentiel à un fournisseur d’électricité. De quoi faire de grandes économies en participant à la production d’énergie verte à grande échelle.

Pour les grosses structures de type industriel, il est possible de passer un contrat avec EDF en « obligation d’achat » de façon à vendre la totalité de votre production à un tarif réglementé par l’État. Dans ce cas, vous ne pouvez consommer votre propre production d’électricité, mais vous rentabilisez votre installation grâce à ce partenariat. À titre d’exemple, le prix du kWc au 3e trimestre 2022 (jusqu’au 31 décembre 2022) s’élève à 0,0947 € par kWh vendu pour une installation inférieure ou égale à 100 kWc.

Retrouvez nos autres rubriques sur la production solaire