Ma Prime Renov rose, l'aide pour les ménages plus aisés

Ma Prime Renov rose correspond au barème de couleur des ménages aux “revenus aisés”, au sens de l’Anah. A chaque barème est associé des montants forfaitaires de prime, par typologie de travaux. Les ménages Ma Prime Renov rose sont à ce jour indemnisés sur des opérations stratégiques en matière d’isolation. Découvrons les montants de primes Ma Prime Renov Rose pour chaque opération.

Financez votre rénovation énergétique avec MaPrimeRénov’

Dépensez moins, consommez mieux ! Tous vos travaux de rénovation énergétique peuvent vous faire bénéficier d’une prime énergie comme MaPrimeRénov’.

  • Jusqu’à 70 % d’économies sur votre facture d’énergie

  • Vos travaux de rénovation énergétique financés jusqu’à 90 %

  • Une meilleure efficacité énergétique pour votre logement

Instantané, gratuit et sans engagement.

Les plafonds de ressources Ma Prime Renov rose

À chaque catégorie de revenus est associée une couleur. La catégorie « rose » désigne le plus haut niveau de revenus. Elle est précédée des catégories violet, jaune et enfin bleu, cette dernière s’adressant aux personnes avec les revenus les plus modestes.

Les plafonds de revenus de Ma Prime Renov sont fixés chaque année par l’Agence Nationale de l’Habitat et diffèrent en fonction de la localisation géographique et donc du pouvoir d’achat des Français : Ile-de-France ou hors Ile-de-France.

Ci-dessous, retrouvez les revenus fiscaux de référence au-dessus desquels un ménage appartient à la catégorie “aisée”.

Les travaux éligibles avec Ma Prime Renov rose

Le dispositif Ma Prime Renov est solidaire : selon sa nature même, la prime indemnise ainsi davantage les plus modestes, pour leur permettre de sortir de la précarité énergétique. A contrario, les plus aisés peuvent également toucher des aides, mais moins élevées.

Une seule catégorie de travaux est donc indemnisable au titre du dispositif Ma Prime Renov rose. Il s’agit des opérations d’isolation, portant sur les murs, la toiture ou encore les rampants de toiture et plafonds de combles. La rénovation globale est également indemnisée.

Pourquoi seulement l’isolation ? Cela peut sembler peu, à la vue de la vingtaine d’opérations éligibles aux revenus les plus modestes. Toutefois, l’isolation reste à ce jour le poste de dépenses énergétiques le plus déterminant, devant le chauffage ou encore la ventilation.

Le dispositif laisse donc la possibilité aux revenus aisés de bénéficier tout de même d’une indemnisation sur ces opérations stratégiques. Différents bonus* sont aussi accessibles avec Ma Prime Renov Rrse dans le cadre de travaux portant sur une passoire énergétique ou de travaux extrêmement performants :

  • Bonus sortie de passoire énergétique (permettant de sortir d’une étiquette F ou G) : 500 €

  • Bonus BBC (travaux permettant d’atteindre une étiquette A ou B) : 500 €

*Les bonus sont cumulables avec les indemnisations par opération.

Le montant des aides avec Ma Prime Renov rose

Comme évoqué, Ma Prime Renov rose désigne la catégorie des plus hauts revenus. Cela signifie que le montant des aides attribuées est limité. Découvrons les montants en vigueur cette année.

Ce qu’il est important de noter, c’est que Ma Prime Renov rose est cumulable avec d’autres subventions à la rénovation énergétique aussi disponibles pour les revenus aisés. C’est le cas de la prime CEE par exemple. Ici, peu importe vos revenus, vous bénéficiez d’une prime cumulable allant jusqu’à près de 3 000 € et concernant plus d’une vingtaine d’opérations éligibles. Ainsi, vous pouvez tout à fait cumuler Ma Prime Rénov’ et les CEE ou bénéficier de l’un comme de l’autre sur des opérations différentes.

Prenons quelques exemples de travaux :

1. Travaux d’isolation des murs par l’extérieur (70 m²) et installation d’une VMC double flux pour un ménage aux revenus aisés.

Le ménage peut toucher :

  • 1 050 € au titre de Ma Prime Rénov pour l’isolation extérieure (70 x 15)

  • 1 260 € au titre des CEE sur l’isolation extérieure (environ 18 € par m²)

  • 220 € d’indemnisation environ pour la VMC double flux au titre des CEE

Au total, le ménage est susceptible de bénéficier de subventions d’environ 2 530 € pour ses travaux.

2. Installation d’un poêle à pellets et isolation de 85 m² de plancher bas pour un ménage aux revenus aisés. Les travaux effectués permettent au domicile de passer d’une étiquette énergie C à une étiquette énergie B.

Les deux opérations ne sont pas éligibles au titre de Ma Prime Rénov. Le ménage peut toutefois bénéficier d’avantages au titre des CEE et d’un bonus financier :

  • 545 € pour l’installation du poêle à granulés,

  • 935 € pour l’isolation des planchers bas (environ 11 €/m²),

  • 500 € de bonus BBC au titre de Ma Prime Rénov, puisque le logement équivaut désormais les performances d’un BBC (Bâtiment Basse Consommation).

Dans ce second cas de figure, le ménage pourrait percevoir, au total, 1980 € d'aides pour les travaux.

Vous l’aurez compris : de nombreuses possibilités d’indemnisation s’offrent aux revenus aisés, peu importe la typologie de travaux effectués. Les subventions complémentaires, vous permettent de réduire jusqu’à environ 35 % le montant de votre facture globale.

Chiffrez votre rénovation énergétique, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

Poursuivez votre lecture