Quelle puissance pour une chaudière à condensation ?

Le système de chauffage est l’une des caractéristiques principales d’un logement. Il définit son confort, son impact écologique et une bonne partie de sa facture énergétique. Avec les performances de la technologie de la condensation et les nombreuses aides gouvernementales comme la prime pour l'installation d'une chaudière à condensation, les modèles de chaudières à condensation sont particulièrement variés. La puissance du modèle est le premier critère à prendre en compte pour un fonctionnement optimal. Comment estimer la puissance nécessaire pour une chaudière à condensation suivant son projet ? Nous vous apportons nos éléments de réponse ci-dessous.

Financez votre chaudière à condensation avec la prime énergie

Moins consommatrice et moins polluante, la chaudière à condensation est un équipement à hautes performances énergétiques éligible à la prime CEE et MaPrimeRénov’.

  • Jusqu’à 30 % d’économies sur votre facture de chauffage

  • Votre chaudière à condensation HPE indemnisée jusqu’à 2 500 €

  • Une rentabilité assurée après 5 à 6 ans seulement

Instantané, gratuit et sans engagement.

À quoi correspond la puissance

indiquée sur les chaudières à condensation ?

La puissance d’une chaudière est exprimée en kW (kilowatts). On la calcule suivant la quantité de chaleur fournie par la chaudière sur une unité de temps.

En général, on trouve sur le marché des modèles de 12 kW à 35 kW pour répondre aux besoins d’un logement. Suivant les marques, on peut acquérir des modèles à puissance très réduite de 1,9 kW pour des besoins ponctuels très minimes jusqu’à 600 kW pour un immeuble collectif ou un bâtiment d’entreprise.

Face à une telle disparité de puissance disponible, il faut bien définir son projet et ses besoins.

Puissance = Performance ?

Penser que plus le modèle choisi est puissant, plus il sera performant est une erreur lourde de conséquences. La puissance affichée d’une chaudière à condensation n’affecte pas la qualité de la technologie utilisée. Par contre, à l’usage, elle a un rôle crucial dans la qualité des performances recherchées. En général, on fait le choix d’une chaudière à condensation pour avoir un système de chauffage confortable avec un impact écologique moindre et des factures réduites. Or, si la puissance a mal été estimée, qu’elle soit trop forte ou trop faible, elle engendre de nombreux désagréments : logement et eau sanitaire trop chauffés ou pas assez, chauffage irrégulier et par intermittences, factures énergétiques élevées et usure précoce de l’appareil.

La puissance du modèle est le premier critère à prendre en compte pour un fonctionnement optimal.

Quels critères pour évaluer

la puissance adaptée à son projet ?

Contrairement aux idées reçues, le combustible utilisé n’a pas d’incidence significative sur la puissance recherchée dans un projet. Les critères principaux à prendre en compte pour calculer la puissance nécessaire sont :

  • Le logement

  • L’usage de la chaudière

Le logement

C’est le premier critère à prendre en compte afin d’estimer la puissance du modèle de chaudière à condensation adapté. La surface du logement, le nombre de convecteurs électriques, la présence d’un plancher chauffant et surtout la qualité de l’isolation ont un impact direct sur la puissance et la taille du modèle choisi. Il faut une chaudière à condensation plus puissante pour chauffer confortablement un logement à fortes déperditions thermiques que pour chauffer un logement de même taille avec une isolation performante.

Où se situe le logement ? En fonction de son emplacement géographique, les besoins en chauffage sont également modifiés. À usage égal, on a en général besoin d’un modèle de chaudière plus puissant dans un logement du nord de la France (indépendamment de ses capacités d’isolation thermique) que dans le Sud.

L’usage de la chaudière

La chaudière à condensation est-elle prévue pour le chauffage du logement uniquement ou pour le chauffage de l’eau sanitaire également ? Si la chaudière à condensation a pour fonction d’alimenter en eau chaude aussi bien la salle de bain que la cuisine, le nombre de personnes est un facteur essentiel. En effet, la puissance requise pour répondre aux besoins en eau sanitaire d’un couple n’est pas la même que celle nécessaire pour toute une famille, indifféremment de la surface du logement. L’installateur règle le modèle choisi en fonction de ces paramètres pour assurer une bonne répartition de la chaleur et un débit régulier.

Quelle puissance pour mon projet

de chaudière à condensation ?

En moyenne, la puissance d’une chaudière pour un logement individuel en France varie de 25 kW à 35 kW, pour l’eau chaude sanitaire et le chauffage.

Par exemple, pour une maison individuelle de 150 m², de construction récente (avec une isolation dans la moyenne haute) dans le nord de la France, à chauffer à 20 °C, il faut une chaudière dont la puissance est de 25 kW environ. Il s’agit ici seulement du chauffage du logement, indépendamment du nombre de personnes y résidant. Si la chaudière doit également produire l’eau chaude sanitaire, on pourra aller jusqu’à 35 kW de puissance nécessaire pour une grande famille.

Pour une maison de 80 m² construite après 2005 dans le sud de la France, une chaudière à condensation de 10 kW répond aux besoins de ses occupants en chauffage sans prendre en compte l’eau chaude sanitaire.

Chiffrez votre chaudière à condensation, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

Connaitre exactement la puissance nécessaire pour votre chaudière à condensation

De nombreux sites proposent des simulations gratuites pour estimer vos besoins. S’ils aident à se faire une idée large de la puissance requise, ils ne remplacent pas les conseils personnalisés d’experts. Les professionnels spécialisés dans l’installation de systèmes de chauffage sont à même de vous conseiller judicieusement. Ils estiment au plus près le coefficient d’isolation ou de consommation d’énergie de votre logement. Ils peuvent ainsi calculer précisément le rapport entre le niveau d’isolation thermique et les déperditions de chaleur associées aux températures qui dépendent de l’emplacement géographique. Puis, en prenant en compte le volume du logement et les besoins de ses occupants, ils vous informent sur la puissance la plus adaptée à votre projet. Vous êtes ainsi assuré d’acquérir la chaudière à condensation la plus performante pour votre projet grâce à une puissance suffisante, mais pas superflue.

Poursuivez votre lecture