Comment choisir sa chaudière bois ?

Dans le cadre d’une rénovation ou d’une construction, vous êtes amenés à choisir une chaudière bois performante pour assurer votre chauffage et peut-être celui de l’eau sanitaire. Vous êtes ainsi assurés d’exploiter le combustible durable et écologique le moins cher sur le marché. Mais le choix de la chaudière bois se révèle complexe. En plus de la puissance, vous devez choisir un fonctionnement à buches ou à granulés. Vous devez également sélectionner la technologie qui vous assure le meilleur rendement selon les caractéristiques de votre projet. Chaudière buches à tirage naturel ou chaudière à granulés à condensation, on vous explique comment concilier vos besoins avec votre budget pour affiner votre choix.

Financez votre chaudière bois avec la prime énergie

La chaudière bois à bûches ou à granulés est caractérisée par un excellent rendement, un taux de pollution minimum et une qualité de chauffe parmi les meilleures du marché.

  • Jusqu’à 60 % d’économies sur votre facture de chauffage

  • Votre chaudière bois indemnisée jusqu’à 12 000 €

  • Un équipement propre fonctionnant avec la biomasse

Instantané, gratuit et sans engagement.

Choisir la puissance de votre chaudière bois

L’importance d’une puissance adaptée à ses besoins

La puissance de la chaudière bois est le premier critère à prendre en compte. Vous devez estimer au plus près vos besoins afin de ne pas surdimensionner ou sous-dimensionner l’appareil. En effet, les performances et la longévité de votre chaudière en dépendent. Pour la calculer, vous devez prendre en compte le coefficient d’isolation de votre logement ainsi que son volume. Vous devez aussi estimer la différence entre la température extérieure propre à votre région et la température à laquelle vous souhaitez chauffer les pièces. Si votre chaudière bois doit également assurer la production d’eau chaude sanitaire, la puissance doit également augmenter.

Exemples d'une installation de chaudière à bois

Si votre maison de 100 m² se trouve dans le Sud et présente une bonne isolation, une puissance de 10 kW à 12 kW suffit à chauffer à 19 °C environ. La puissance requise monte à 17 kW pour un logement de même surface dans le Nord et avec une isolation moins performante.

Sachez que la puissance dépasse les 20 kW dès lors que la chaudière doit assurer la production d’eau chaude sanitaire. En moyenne, on estime qu’il faut 28 kW pour couvrir les besoins d’un foyer de 4 personnes en chauffage et eau chaude sanitaire.

Le choix du modèle de chaudière bois selon le confort d’utilisation

À buches ou à granulés

On conseille un chargement à buches si vous disposez d’une source de combustible gratuite à portée de main. Cela peut être le cas si vous vivez en zone rurale. Cependant, cette forme de combustible fournit un rendement moins homogène et performant que les granulés. Ces petits cylindres de sciure de bois compressée présentent une densité élevée, une taille standardisée et un taux d’humidité très bas. La combustion est ainsi optimisée, ce qui réduit la consommation de combustible. De plus, le chargement par granulés entraine beaucoup moins de manutention. Suivant le niveau d’automatisation de votre chaudière et le volume du stock de granulés, vous pouvez ne pas avoir à la recharger durant toute l’année. Il suffit de se faire livrer la quantité de granulés correspondant à la consommation annuelle et le chargement se fait automatiquement grâce à des programmes intelligents. L’entretien d’une chaudière à granulés est également simplifié, en comparaison avec celui d’une chaudière bûches. À vous d’évaluer le niveau de contraintes que vous êtes prêts à respecter pour assurer le bon fonctionnement de votre installation. Un ballon tampon est souvent conseillé avec une chaudière buches, pour pallier les variations de température.

La marque de votre chaudière bois

Veillez à choisir une marque dont le savoir-faire est reconnu sur le marché du chauffage bois. Pour cela, vérifiez les avis clients sur la satisfaction du service après-vente et la proximité des points de représentation de la marque. Sachez qu’une marque peut être son propre fabricant et peut ainsi assurer tout le processus de construction du produit pour une cohérence absolue. Son image de marque est alors totalement engagée, ce qui est un gage de sérieux quant à la fiabilité du produit.

Pensez à comparer les durées de garantie du corps de chauffe ainsi que des pièces détachées. Certaines marques, comme De Dietrich, s’engagent à conserver ces pièces pendant 10 ans. Autant de critères qui apportent une réelle tranquillité d’esprit et participent à la qualité et à la longévité de la chaudière bois.

Choisir la puissance de votre chaudière bois

Grâce à la norme NF-EN-303.5, la légalisation définit les performances énergétiques et environnementales exigées pour les appareils de chauffage bois. En constante évolution, cette norme a permis de poser un cadre commun pour améliorer le rendement de votre chaudière bois et réduire ses émissions de particules polluantes.

La classe énergétique

Votre chaudière bois s’inscrit dans l’une des 5 classes de performances officielles. La classe 1 correspond aux modèles les moins performants, principalement à buches et tirage naturel sans aucune automatisation. La classe 5 apporte le meilleur rendement grâce à l’assistance de programmes intelligents et de technologies de pointe pour réduire les besoins en combustible et le rejet de particules toxiques.

Les différents tirages

Si votre maison de 100 m² se trouve dansLe tirage naturel est le fonctionnement basique d’un chauffage bois. Il s’agit d’une combustion montante. Dénué de toute assistance technologique, c’est le fonctionnement qui offre le rendement le plus médiocre, qui ne dépasse généralement pas 65 %. Il augmente légèrement sur les modèles à tirage naturel horizontal. Mais c’est avec la technologie de la flamme inversée que le tirage naturel est optimisé pour permettre un rendement de 70 % en moyenne. Le tirage forcé modifie le tirage naturel. Grâce à une ventilation motorisée, il optimise la combustion et permet d’atteindre un rendement de 75 %.

C’est avec une chaudière bois de classe 5 que vous obtenez les aides les plus attractives.

La chaudière bois à air pulsé

Si vos besoins ne concernent que le chauffage et non l’eau chaude sanitaire, un fonctionnement à air pulsé peut vous intéresser. Il est particulièrement adapté à une construction neuve, à cause de la lourdeur de l’installation. En effet, il nécessite un réseau de tuyaux encastrés dans les plafonds ou les planchers pour diffuser l’air chaud. Son installation est donc plus contraignante lors d’une rénovation. Cependant, ce dispositif permet un couplage avec une VMC double flux pour assurer également la climatisation en été.

La chaudière bois à condensation

C’est la technologie la plus aboutie aujourd’hui. Elle procure un rendement supérieur à 100 %. En exploitant l’énergie présente dans les fumées issues de la combustion, elle réduit considérablement les besoins en combustibles. Elle rejette également des gaz moins chauds. Ce type de modèle très perfectionné présente généralement un haut niveau d’automatisation pour une consommation calculée au plus près de vos besoins.

Chiffrez votre chaudière bois, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

Le prix, critère de choix de votre chaudière bois

Le choix de la chaudière bois en fonction du cout de la technologie et de la puissance

À modèle égal, la puissance entraine une variation conséquente du prix. Une chaudière buches Unical de 30 kW coute 6 000 euros et plus de 7 000 euros pour 40 kW.

La technologie a également un cout significatif. En général, la chaudière à granulés à condensation est la plus chère sur le marché, mais elle est aussi la plus performante et donne accès aux aides financières de l’État les plus élevées.

Les aides financières pour votre chaudière bois

Le montant de MaPrimeRénov’ est aussi calculé selon les performances énergétiques de la chaudière. Une classe 4 est le minimum requis pour en bénéficier, mais c’est avec une chaudière bois de classe 5 que vous obtenez les aides les plus attractives. Vous pouvez cumuler plusieurs aides, dont les CEE (certificats d’économie d’énergie) comme la Prime énergie chaudière à granulés bois. Le montant des aides peut s’élever à plus de 10 000 euros suivant plusieurs critères. Veillez à choisir votre modèle en fonction des aides qu’il peut vous apporter.

Les économies à l’utilisation

Grâce au prix du bois, vous pouvez espérer réaliser 50 % d’économies sur le combustible. La différence est d’autant plus flagrante lorsque vous quittez le fioul ou l’électricité pour le chauffage au bois. À cela s’ajoutent les économies réalisées grâce au rendement de l’appareil. Une chaudière bois à condensation haute performance peut réduire par 3 votre facture énergétique.

Vous devez garder à l’esprit les évolutions à venir en matière de législation. Une chaudière plus performante est plus chère, mais elle garantit une adaptation plus durable aux contraintes énergétiques. C’est un point important lors d’un projet de vente ou de location du logement pour lequel il faut présenter le diagnostic de performance énergétique.

Poursuivez votre lecture