Qu’est-ce qu’un ballon thermodynamique sur VMC ?

Le ballon thermodynamique sur VMC est un équipement qui permet de réaliser de réelles économies d’énergie. Ce système performant assure deux fonctionnalités : il ventile le logement et produit l’eau chaude sanitaire nécessaire aux besoins de tous les habitants. Grâce à l’intégration d’une pompe à chaleur, il réduit fortement la consommation en électricité, en comparaison des chauffe-eaux traditionnels. Retrouvez ci-dessous les spécificités des chauffe-eaux thermodynamiques sur VMC, ainsi que leurs avantages et inconvénients.

Financez votre ballon thermodynamique avec la prime énergie

Respectueux de l’environnement, le ballon thermodynamique est plébiscité pour son rendement et sa puissance. Il est éligible à la prime CEE et à MaPrimeRénov’.

  • Jusqu’à 70 % d’économies sur votre facture d’énergie

  • Votre ballon thermodynamique indemnisé jusqu’à 1 300 €

  • Un équipement propre fonctionnant aux énergies renouvelables

Instantané, gratuit et sans engagement

Comment fonctionne un ballon thermodynamique sur VMC ?

Le ballon thermodynamique sur VMC est un chauffe-eau doté d’une pompe à chaleur sur air extrait et d’une VMC hygroréglable. Alors que la VMC renvoie l’air vicié des pièces de service à l’extérieur du bâtiment, le chauffe-eau thermodynamique sur VMC récupère cet air chaud pour l’injecter dans la pompe à chaleur. Cette dernière extrait les calories présentes dans l’air vicié pour augmenter à moindre cout la température de l’eau chaude sanitaire, conservée dans le ballon. Ce n’est qu’une fois qu’il est passé par la pompe à chaleur que l’air vicié est évacué à l’extérieur du logement.

Grâce à ce dispositif, on réduit donc la consommation électrique liée au chauffage en réutilisant les calories présentes dans l’air intérieur du logement.

Plus performant qu’un chauffe-eau thermodynamique classique

Le fonctionnement des chauffe-eaux thermodynamiques classiques repose sur l’extraction des calories de l’air extérieur. Cette solution est économe, mais elle n’est pas stable en fonction des saisons. En effet, la performance des pompes à chaleur varie selon la différence de température entre le fluide frigorigène et l’air prélevé. Plus cette différence de température est importante et plus le COP (coefficient de performance) de la pompe à chaleur est élevé.

Du printemps à l’automne, l’air extérieur est suffisamment chaud pour garantir un COP élevé. L’hiver, la température extérieure est nettement plus basse, ce qui réduit l’efficacité de la pompe à chaleur.

Les ballons thermodynamiques sur VMC puisant l’air vicié en provenance des pièces de service du logement, ils profitent d’une source d’énergie dont la température est stable pendant toute l’année. Cela garantit un COP constant et une bonne efficacité en toutes saisons.

Quels sont les avantages et inconvénients des ballons thermodynamiques sur VMC ?

Les ballons thermodynamiques sur VMC sont des équipements relativement récents, mais ils reposent sur deux technologies qui ont fait leurs preuves : la pompe à chaleur et la VMC. Pour mieux comprendre le bénéfice apporté par ce type de chauffe-eau de nouvelle génération, nous vous présentons les avantages et les inconvénients de ce cet équipement.

Avantages des ballons thermodynamiques sur VMC

Les principaux avantages des chauffe-eaux thermodynamiques sur VMC sont :

  • Une excellente efficacité, permettant de réaliser jusqu’à 70 % d’économies de chauffage en comparaison avec un chauffe-eau électrique classique.

  • Une installation possible en construction neuve et en rénovation.

  • Une éligibilité aux primes d’État pour les travaux de rénovation énergétique d’une résidence principale.

  • Un seul équipement réalise deux fonctions essentielles aux constructions bioclimatiques : la production d’eau chaude sanitaire et la ventilation.

  • Un mode de chauffage qui ne rejette pas de gaz à effet de serre, avec un impact environnemental limité.

  • Une performance constante, indépendante de la température extérieure.

Inconvénients des ballons thermodynamiques sur VMC

Les chauffe-eaux thermodynamiques sur VMC présentent quelques contraintes et ne sont pas adaptés à toutes les situations :

  • Leur installation nécessite un local non chauffé d’un volume supérieur à 20m3.

  • Le fonctionnement d’une pompe à chaleur est parfois bruyant, il vaut mieux éloigner l’équipement des chambres à coucher.

  • En rénovation, le remplacement d’un chauffe-eau classique par un modèle thermodynamique sur VMC est assez complexe, puisqu’il faut installer des gaines de ventilation dans tout le logement.

  • On observe parfois des défauts d’étanchéité au niveau de la cuve de l’appareil.

Chiffrez votre nouvelle installation, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

Quel est le coût d’un ballon thermodynamique sur VMC ?

Le prix d’achat d’un chauffe-eau thermodynamique sur VMC n’est pas négligeable, il faut prévoir environ 4 000 € pour un modèle capable de fournir l’eau chaude sanitaire à un foyer de 5 à 6 personnes. A ce montant s’ajoute la pose, facturée entre 500 € et 1 000 € en fonction des caractéristiques du logement et des adaptations à réaliser.

Lorsque l’installation d’un chauffe-eau thermodynamique sur VMC est prévue dans le cadre de travaux de rénovation d’une résidence principale construite depuis plus de deux ans, elle donne droit à des subventions financières. Pour cela, la pose de l’équipement doit être réalisée par une entreprise certifiée RGE.

Les principales aides existantes sont celles de MaPrimeRénov’, des Certificats d’Économie d’Énergie et de l’Anah. Un écoprêt à taux zéro peut aussi faciliter le financement de cette installation. En pratique, le montant des aides peut atteindre jusqu’à 30 % à 40 % du cout total des travaux, pour les ménages les plus modestes.

Il faut considérer l’achat d’un ballon thermodynamique sur VMC comme un investissement sur le long terme. Chaque mois, sa faible consommation électrique permet de réduire les dépenses en énergie liées au chauffage. On estime que pour un foyer de 5 à 6 personnes, cet équipement génère jusqu’à 300 € d’économies chaque année.

Poursuivez votre lecture