Quand procéder à la réalisation d’un audit énergétique ?

Quand faire un audit énergétique ? Ce bilan thermique de l’habitation dispose d’un cadre réglementaire bien précis auquel se conformer, mais pas que ! Chacun est en mesure de demander un audit énergétique de son logement avant ou après des travaux de rénovation, une mise en vente etc. Quand réaliser un audit énergétique et pourquoi ? Balayons les quelques cas de figure dans lesquels cette analyse vous sera bien utile.

Bénéficiez de -5 % sur votre Diagnostic de performance énergétique ou sur votre audit énergétique.

DPE et audit énergétique vous guident dans les meilleurs scénarios de rénovation de votre habitation. Voici 3 bonnes raisons pour effectuer un des travaux de rénovation dans votre logement :

  • Valoriser votre bien, vous pourrez le vendre plus facilement s’il est déjà rénové

  • Louer votre bien, à partir du 1er janvier 2023 la location des logements énergivores sera interdite

  • Réaliser des économies et gagner en confort dans votre logement

Quand procéder à l’audit énergétique ? Un cadre légal qui se renforce

Pour une partie des logements français, l’audit énergétique est d’ores et déjà obligatoire dans le cadre de la revente, si et seulement si ledit logement est classé F ou G sur l’étiquette énergie du DPE (Diagnostic de Performance Energétique), hors copropriétés.

Notons que ce pourcentage a vocation à évoluer avec les années, puisqu’il faudra réaliser un audit pour la vente de tous logements classés E d’ici 2025 et D en 2034.

Vous l’aurez compris : pour vous conformer au cadre légal mais aussi pour valoriser votre bien E, F ou G, la réalisation d’un audit énergétique est plus que recommandée !

En parallèle de cela, le gouvernement fait également pression sur les propriétaires bailleurs de ces passoires thermiques. Aucune augmentation de loyer n’est plus envisageable pour les habitations F ou G sans la réalisation de travaux d’efficacité énergétique. Si vous vous trouvez dans ce cas de figure et que vous vous demandez quand procéder à la réalisation d’un audit, “aussitôt que possible”, semble la réponse tout indiquée.

Vous n’avez pas encore identifié la classe énergétique de votre bien ? Peut-être celle-ci a-t-elle évolué suite à vos derniers travaux, sans que vous n’ayez mesuré cette variable. L’audit énergétique sert également à déterminer ce point, en complémentarité avec le DPE.

On estime que près de 17 % du parc immobilier serait concerné par cette obligation d’audit.

Quand faire un audit énergétique ? L’avant-travaux

Réaliser un audit énergétique avant d’entamer des travaux est sans conteste une très bonne pratique. Ce bilan poussé permet d’orienter vos choix stratégiques de rénovation en fonction des consommations réelles de votre logement, de ses forces et de ses faiblesses. Où se situent les ponts thermiques ? Quel est l’état de l’isolation de vos planchers bas, de votre toiture ? Votre appareil de chauffage est-il trop énergivore par rapport à votre profil de consommation ?

Les travaux de rénovation peuvent être menés lors de l’arrivée dans un nouveau logement ou bien après quelques années, lorsque vous constatez une baisse de votre confort thermique, par exemple. Même entretenu, un bien immobilier se dégrade avec le temps, notamment au niveau de l’isolation des menuiseries ou encore du système de chauffage.

Réaliser un audit énergétique avant travaux, c’est optimiser vos travaux de rénovation tout en maîtrisant votre budget.

Et pour vous permettre de réaliser cela l’esprit léger, MaPrimeRénov’ prévoit notamment une indemnisation allant jusqu’à 500 € sur le montant de votre audit avant travaux.

Calculez le montant de votre prime

Instantané, gratuit et sans engagement

Quand faire un audit énergétique ? Après vos travaux de rénovation !

Faire appel à un auditeur expert à la suite de travaux de rénovation vous permettra de mettre en valeur les améliorations apportées à votre logement. Avez-vous gagné une classe énergétique grâce à la réfection de l’habitat ? Quelles sont désormais vos consommations réelles ? L’audit après travaux vous sert à apporter la preuve d’une amélioration de l’efficacité énergétique globale et donc de valoriser le bien auprès d’acheteurs.

Mais l’audit énergétique après travaux est aussi obligatoire pour bénéficier d’une indemnisation en rénovation globale ! En effectuant plusieurs travaux simultanément, vous pouvez prétendre à jusqu’à 14 000 € d’aides cumulées (MaPrimeRénov’ et la prime CEE pour les ménages intermédiaires) et même plus si vos ressources sont modestes. Avec MaPrimeRénov’ Sérénité, les plus précaires peuvent voir leur chantier indemnisé jusqu’à 30 000 € dans la limite de 50 % du montant des travaux HT.

Tout ceci n’est envisageable qu’en menant un audit énergétique après travaux, pour attester que l’efficacité énergétique a au moins été améliorée de 55 % (ou 35 % pour les copropriétés et les ménages modestes).

Combien de temps dure un audit énergétique ?

Comme évoqué, l’audit énergétique consiste en une analyse poussée d’un bien immobilier, maison ou appartement ainsi qu’en une série de recommandations travaux, hiérarchisées. L’état des lieux sur site doit donc être couplé avec une réflexion stratégique poussée. Le recueil d’informations sur site dure en moyenne quelques heures, mais la durée totale d’un audit énergétique peut s’échelonner sur plusieurs semaines voire plusieurs mois dans le cas des immeubles en copropriété ou pour les entreprises. C’est d’ailleurs pour cette raison que le prix de ce bilan est plutôt élevé. Il oscille généralement autour de 500 à 1 000 € pour une maison individuelle.