Quelle isolation choisir sous une toiture en zinc ?

La toiture métallique, en zinc ou en acier, séduit de plus en plus de foyers, mais il ne faut pas oublier qu’elle reste fondamentalement différente d’une toiture traditionnelle en tuiles. Une bonne isolation sous la toiture en zinc doit posséder d’excellentes qualités thermiques pour limiter les déperditions thermiques, mais aussi phoniques étant donné les bruits d’impact tels que la pluie et la grêle qui déferlent sur le zinc. En plus des problématiques et des contraintes liées à la toiture en zinc, son isolation peut se faire de deux manières avec une simple couche ou une double couche. À l’heure actuelle, l’isolant le plus populaire pour les toitures en zinc est la laine minérale. Ce type de rénovation énergétique est éligible à la prime énergie toiture terrasse.

Financez l'isolation de votre toiture terrasse avec la prime énergie

En isolant votre toiture ou toiture terrasse, vous limitez les déperditions thermiques et réduisez le montant de votre facture d’énergie. Bénéficiez d’aides financières pour votre isolation.

  • Jusqu’à 30 % d’économies sur votre facture de chauffage

  • L’isolation de votre toiture terrasse indemnisée jusqu’à 90 €/m²

  • Un confort thermique amélioré dans toute la maison

Instantané, gratuit et sans engagement.

Pourquoi isoler la toiture en zinc ?

Avant de détailler les spécificités d’une toiture en zinc, il convient de revenir sur les raisons qui poussent à isoler la toiture. L’ensemble des parois d’une maison sont responsables de déperditions thermiques plus ou moins importantes. La toiture est la source la plus importante, avec 30 % de pertes de chaleur, selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, plus connue sous son acronyme ADEME. À titre de comparaison, les murs se tiennent en deuxième position avec jusqu’à 25 % de déperditions thermiques tandis que le plancher peut être responsable de 5 à 10 % de ces pertes.

Le confort de vie

Une bonne isolation sous la toiture en zinc améliore automatiquement le confort de vie des occupants du logement. En effet, l’isolation permet de garder la chaleur à l’intérieur de la maison en hiver lorsque les températures sont plus froides à l’extérieur. De même, cela sert également en été pour conserver la fraîcheur en évitant les températures trop chaudes à l’intérieur de la maison.

Les économies d’énergie

En limitant les pertes de chaleur et l’apparition des ponts thermiques, l’isolation sous la toiture en zinc permet de réaliser des économies d’énergie considérables. En effet, il n’est pas nécessaire d’augmenter la puissance de chauffage et d’avoir une surconsommation d’énergie si la toiture est bien isolée. Par conséquent, ces économies se reflètent sur le montant de la facture de chauffage qui est moins élevé.

Ce qu’il faut savoir sur la toiture en zinc

Contrairement aux toitures en tuiles qui sont plus longues à poser et plus fragiles face aux intempéries, les toitures métalliques ont l’avantage d’être très faciles à poser tout en offrant une très bonne résistance. Néanmoins, les toitures en zinc posent également quelques problématiques de par leur conception. D’une part, le zinc n’offre quasiment aucune isolation phonique. Cela signifie que les pièces de la maison qui sont situées sous la toiture entendent les impacts sur le toit tels que la pluie et la grêle, mais aussi le bruit des transports routiers et autres. Ainsi, l’isolation d’une toiture en zinc doit être capable d’offrir une protection à la fois thermique et phonique.

Comment isoler sous la toiture en zinc ?

La toiture en zinc peut être isolée avec une isolation simple couche ou une isolation double couche. De plus, il est très important de laisser une lame d’air ventilée entre l’isolant et le support de couverture. Il est d’ailleurs souvent recommandé d’utiliser une isolation thermique par l’extérieur pour les toitures en zinc au lieu d’une isolation sous la toiture.

L’isolation simple couche

L’isolation simple couche est de loin la méthode la plus abordable. Elle est facile à réaliser puisqu’il suffit de poser une seule couche d’isolant sous la toiture. Un pare-vapeur doit également être ajouté afin d’assurer une résistance optimale à l’humidité. Ensuite, il est courant d’utiliser des plaques de plâtre qui permettent de renforcer la structure.

L’isolation double couche

L’isolation double couche est évidemment plus performante que la simple couche, mais elle est aussi plus onéreuse et plus difficile à mettre en place. Comme son nom l’indique, elle consiste à se servir de deux couches d’isolant au lieu d’une seule. De même que pour l’isolation simple couche, il est important d’utiliser un pare-vapeur et des plaques de plâtre. Pour les chantiers qui respectent la réglementation thermique 2012 (RT 2012), l’isolation double couche est toujours privilégiée puisqu’elle propose une meilleure résistance thermique.

L’importance de la lame d’air ventilée

Pour l’isolation d’une toiture métallique, il est crucial de toujours conserver une lame d’air ventilée. Celle-ci se situe entre l’isolant et le support de couverture. La lame d’air ventilée doit être de 4 cm au minimum pour des rampants de toiture dont la longueur va jusqu’à 12 m. Pour des rampants de plus de 12 m de long, la lame d’air ventilée doit être de 6 cm au minimum.

Cette technique de la lame d’air ventilée s’appelle la « toiture froide ». Il existe également une technique appelée la « toiture chaude » qui se base sur l’absence d’une lame d’air ventilée. Elle utilise un zinc doté d’un revêtement spécial anticorrosion ou une sorte de pare-vapeur qui s’adapte directement au zinc. Cependant, certains types de zinc ne sont pas appropriés à la toiture chaude, mais seulement à la toiture froide.

Chiffrez l'isolation de votre toiture, estimez vos aides

Gratuit et sans engagement

Le meilleur isolant

Une toiture en zinc n’est pas forcément compatible avec tous les types d’isolants, donc il faut faire attention à ceux qui sont utilisés. De manière générale, le meilleur isolant en ce qui concerne la toiture d’une maison est toujours la laine minérale, soit la laine de verre soit la laine de roche.

En effet, la laine de verre est imputrescible, abordable et légère tout en résistant aux rongeurs. Elle se présente sous plusieurs formes, à savoir des rouleaux, des flocons et des panneaux semi-rigides. Cependant, l’inconvénient principal de la laine de verre est qu’elle n’est pas résistante à l’humidité. De son côté, la laine de roche possède les mêmes avantages que la laine de verre. Elle est bien plus résistante à l’humidité, mais il faut tout de même bien la sécher en cas d’infiltration d’eau. Ces deux laines minérales qui offrent toutes deux un bon rapport qualité/prix sont d’excellents choix pour l’isolation de la toiture en zinc.

Poursuivez votre lecture