Quel est le meilleur isolant thermique de toiture ?

La toiture est la portion du logement responsable des déperditions de chaleur les plus importantes. C’est donc cette zone qu’il faut privilégier lorsque l’on souhaite rénover l’isolation thermique d’une maison pour diminuer sa consommation énergétique. Ce type de travaux de rénovation s'inscrit dans la liste des CEE et est éligible à la prime énergie toiture terasse. Nous vous détaillons ci-dessous les différentes méthodes de pose existantes et les meilleurs matériaux isolants à choisir selon votre situation.

Financez l'isolation de votre toiture terrasse avec la prime énergie

En isolant votre toiture ou toiture terrasse, vous limitez les déperditions thermiques et réduisez le montant de votre facture d’énergie. Bénéficiez d’aides financières pour votre isolation.

  • Jusqu’à 30 % d’économies sur votre facture de chauffage

  • L’isolation de votre toiture terrasse indemnisée jusqu’à 90 €/m²

  • Un confort thermique amélioré dans toute la maison

Instantané, gratuit et sans engagement.

Quel est l’intérêt de rénover l’isolation thermique de sa toiture ?

On estime que la toiture d’une maison mal isolée est responsable de 30 % des pertes thermiques du bâtiment. En traitant l’intégralité des ponts thermiques de la toiture, on peut donc faire de substantielles économies sur les factures de chauffage.

Cet argument économique rejoint aussi les motifs écologiques, puisqu’on peut considérer les déperditions de chaleur comme un gaspillage énergétique. Une toiture bien isolée permet donc de mieux rentabiliser les dépenses de chauffage et de réduire l’émission de particules polluantes.

Enfin, l’isolation thermique de la toiture renforce le confort intérieur pour les occupants du logement. La température y est plus stable, ils profitent alors d’un logement plus chaud l’hiver et plus frais l’été.

Quelle est la meilleure technique

d’isolation de toiture ?

Plusieurs procédés d’isolation de la toiture existent. Il convient de choisir celui qui correspond le mieux aux caractéristiques du logement et aux besoins thermiques avant de déterminer le matériau isolant à exploiter.

L’isolation de la toiture par l’intérieur

L’isolation thermique par l’intérieur (ITI) est la méthode la plus couramment pratiquée en France dans les chantiers de construction individuelle, dans le neuf comme en rénovation. C’est une technique relativement économique. En toiture, elle permet de profiter de combles aménageables à moindre cout, à condition d’accepter de réduire légèrement la hauteur sous plafond et de cacher la charpente derrière l’épaisseur d’isolant et un revêtement en bois ou en plâtre.

Le grand avantage de l’isolation par l’intérieur est sa simplicité. Il n’est pas nécessaire de déclarer les travaux en mairie et en demandant de l’aide à des proches, on peut réaliser soi-même la pose afin de réduire davantage le cout du projet.

L’isolation de la toiture

par l’extérieur

L’isolation thermique par l’extérieur (ITE) est une technique plébiscitée depuis plusieurs dizaines d’années en Allemagne et en Suisse, mais elle reste assez récente en France. Il s’agit tout simplement de la meilleure méthode d’isolation de toiture, du point de vue de l’efficacité thermique : elle consiste à envelopper entièrement le toit, en supprimant l’ensemble des ponts thermiques. Avant le démarrage des travaux, il est nécessaire de déclarer le projet en mairie, car l’ITE modifie l’aspect extérieur du logement. Cependant, les travaux d’isolation par l’extérieur sont moins gênants pour les occupants de la maison, puisqu’il n’est pas nécessaire n’intervenir à l’intérieur.

Le principal défaut de l’ITE, c’est son cout. Il varie de 150 € à 250 € le m², c’est environ le triple d’une ITI. La réalisation du projet nécessite de faire appel à une entreprise spécialisée, car l’ITE requiert un certain savoir-faire et des moyens de levage adaptés. L’isolation de toiture par l’extérieur offre l’avantage de disposer de l’intégralité de l’espace disponible sous la toiture, tout en profitant du charme d’une charpente apparente.

Chiffrez l'isolation de votre toiture, estimez vos aides

Gratuit et sans engagement

Quelle est le meilleur matériau pour isoler sa toiture ?

Une fois que vous avez déterminé quelle était la méthode de pose la plus adaptée à votre logement et à votre budget, vous pouvez choisir l’isolant à mettre en œuvre lors des travaux. Si vous confiez à une entreprise la responsabilité de réaliser l’isolation de votre toiture, son représentant doit vous conseiller les matériaux les plus adaptés et l’épaisseur à utiliser pour atteindre les performances thermiques visées.

Les laines minérales

Les laines minérales sont très souvent utilisées dans l’isolation des logements, aussi bien en toiture qu’au niveau des parois verticales. La laine de verre et la laine de roche ont de bonnes performances thermiques et acoustiques et elles possèdent une très bonne résistance au feu. Elles sont très économiques (environ 10 € le m²) et offrent le meilleur ratio prix/performances.

Lors de leur pose, il convient de porter des gants et un masque, car ces matériaux peuvent relâcher des particules irritantes pour la peau et les muqueuses.

Au vu de leurs caractéristiques, les laines minérales correspondent très bien à une utilisation en isolation des rampants de toiture par l’intérieur. Afin de limiter les ponts thermiques, on les pose en deux épaisseurs croisées.

Les isolants synthétiques

En toiture, les isolants synthétiques sont surtout utilisés sous forme de panneaux rigides, à placer entre les chevrons en isolation par l’intérieur ou par l’extérieur. La mousse de polyuréthane possède une conductivité thermique d’environ 0,025 W/m.K, il s’agit du meilleur isolant thermique résidentiel. Grâce à cette efficacité, il peut être utilisé en faible épaisseur pour réduire la perte de hauteur engendrée par une ITI.

Les panneaux rigides de polystyrène et de polyuréthane possèdent une excellente résistance à la compression. Pour cela, ils sont souvent exploités en ITE, car ils sont en mesure de supporter le poids des liteaux et des éléments de couverture.

Toutefois, les isolants synthétiques présentent deux défauts :

  • En cas d’incendie, ils libèrent des fumées toxiques.

  • Ils n’offrent pas de protection acoustique.

Les isolants naturels

Les isolants naturels se présentent de plus en plus comme une alternative aux panneaux synthétiques et aux laines minérales. Ils sont la meilleure solution pour ceux qui recherchent avant tout une isolation saine pour leur logement. Leurs caractéristiques sont variables :

  • La laine de chanvre est comparable aux laines minérales. Elle offre une conductivité thermique similaire (environ 0,04 W/m.K), elle est ininflammable et améliore sensiblement l’isolation phonique.

  • La ouate de cellulose, fabriquée à partir de papier recyclé, est légère et facile à utiliser. Elle présente une bonne conductivité thermique et peut supporter jusqu’à 15 % de son poids en humidité, mais elle est légèrement sensible au tassement.

  • La fibre de bois peut concurrencer les isolants synthétiques. Bien que son efficacité thermique soit inférieure, elle permet une bonne isolation acoustique, elle résiste bien à la compression et elle offre un excellent confort d’été.

Le principal défaut des matériaux naturels est leur prix, qui est souvent supérieur à celui des isolants minéraux et synthétiques. Cependant, ils sont les meilleurs matériaux du point de vue de l’impact environnemental.

Poursuivez votre lecture