Quelle isolation choisir sous une toiture ardoise ?

En France, l’ardoise est un matériau populaire pour recouvrir les toits. En effet, une toiture en ardoise naturelle ou synthétique apporte plusieurs avantages tels qu’une excellente résistance en plus de son style particulier qui donne un certain charme aux toitures. Cependant, son coût plus élevé que les autres types de toitures fait parfois hésiter les propriétaires à choisir ce matériau. L’isolation d’une toiture, quel que soit son type, est essentielle pour éviter jusqu’à 30 % de déperditions thermiques, selon les chiffres communiqués par l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie, plus connue sous son acronyme ADEME. Elle peut se faire par l’intérieur ou par l’extérieur en fonction de la configuration du toit, des besoins énergétiques, mais aussi du budget prévu. Ce type de travaux de rénovation énergétique est éligible à la prime énergie toiture, n'hésitez pas à réaliser une estimation pour connaître le montant de vos aides.

Financez l'isolation de votre toiture terrasse avec la prime énergie

En isolant votre toiture ou toiture terrasse, vous limitez les déperditions thermiques et réduisez le montant de votre facture d’énergie. Bénéficiez d’aides financières pour votre isolation.

  • Jusqu’à 30 % d’économies sur votre facture de chauffage

  • L’isolation de votre toiture terrasse indemnisée jusqu’à 90 €/m²

  • Un confort thermique amélioré dans toute la maison

Instantané, gratuit et sans engagement.

Tout savoir sur les toitures en ardoise

Les toitures en ardoise sont très courantes en France et elles sont même dominantes dans certaines régions à cause des règles d’urbanisme. L’ardoise est considérée comme un matériau noble qui donne à la toiture une élégance sans pareille avec sa couleur sombre. Au total, il existe deux types d’ardoise : la naturelle et la synthétique.

L’ardoise naturelle

À l’heure actuelle, l’ardoise naturelle recouvre environ 8 % des bâtiments en France. Il s’agit d’une roche métamorphique qui se retrouve dans la croûte terrestre. La température et la pression qui y règnent sont responsables de sa transformation. Après être taillée, l’ardoise est polie afin de devenir une couverture de toit.

D’ailleurs, l’ardoise naturelle varie en fonction des régions où les carrières se trouvent. Ainsi, sa couleur, sa résistance et son épaisseur dépendent de la carrière d’où elle est issue. La meilleure ardoise naturelle est celle d’Anjou qui est connue pour avoir la durée de vie la plus longue et être la plus pure de toutes.

L’ardoise synthétique

Comme son nom l’indique, l’ardoise synthétique est artificiellement fabriquée. Elle est composée de minéraux, de ciment, de fibres organiques et d’eau. Parfois, l’ardoise synthétique est aussi appelée ardoise fibrociment. Ce matériau est plus léger que sa version naturelle et il est proposé dans différents coloris en plus du gris sombre.

En termes d’isolation et de résistance aux intempéries, l’ardoise synthétique est similaire à l’ardoise naturelle. Cependant, la différence principale entre les deux types d’ardoise se situe au niveau de la durée de vie. Alors qu’une ardoise naturelle peut durer jusqu’à 100 ans, l’ardoise synthétique a une durée de vie d’environ 30 ans.

Avantages et inconvénients d'une toiture en ardoise

Les avantages d’une toiture en ardoise

Outre l’excellente durée de vie de l’ardoise naturelle qui est aussi un matériau écologique, les toitures en ardoise sont réputées pour leur isolation, leur solidité et leur étanchéité. Elles sont également appropriées pour être utilisées dans les régions plus chaudes avec des températures élevées en été. En hiver, une toiture en ardoise ne craint pas non plus le gel.

De plus, les propriétés de l’ardoise lui confèrent une imperméabilité et une résistance au feu en cas d’incendie. L’ardoise, qu’elle soit naturelle ou synthétique, peut très facilement s’adapter à toutes les formes de toitures. En effet, elle peut être découpée en écailles ou même en feuilles rectangulaires en fonction de l’architecture et du style global du bâtiment. D’ailleurs, une toiture en ardoise, étant plus onéreuse et souvent plus élégante qu’un autre type, apporte une plus-value à la maison.

Les inconvénients d’une toiture en ardoise

Les toitures en ardoise présentent de nombreux avantages, mais elles ont également quelques inconvénients. En premier lieu, l’inconvénient principal de l’ardoise est tout simplement son prix relativement plus élevé que celui des autres matériaux. D’ailleurs, le coût s’applique au matériau, mais aussi à la pose en elle-même.

De plus, il est important de garder à l’esprit que l’ardoise, et plus particulièrement l’ardoise naturelle, est un matériau lourd. Cela signifie que la charpente de la maison doit être suffisamment solide pour accueillir une toiture en ardoise. Le toit ne peut pas non plus être parfaitement plat, il doit être incliné. Une pente d’au minimum 25 % est requise pour une couverture en ardoise. Il faut aussi toujours s’assurer que celle-ci soit correctement aérée.

En dernier lieu, un couvreur doit toujours s’occuper de la pose de l’ardoise qui nécessite des compétences et un savoir-faire bien précis. D’ailleurs, une trame en bois doit être installée avant la pose de l’ardoise puisqu’il est nécessaire d’y fixer le matériau pour une étanchéité optimale.

Comment isoler une toiture en ardoise ?

Avant toute chose, il est important de préciser que l’ardoise choisie, naturelle ou synthétique, doit toujours être conforme aux normes et être labellisée NF. Il est possible de l’isoler de deux manières : par l’intérieur ou par l’extérieur.

L’isolation par l’intérieur

L’isolation par l’intérieur, sous la toiture en ardoise, est souvent utilisée par les propriétaires désireux de ne pas modifier l’apparence de leur maison. Outre son prix plus abordable, elle a l’avantage d’apporter une très bonne protection phonique, en plus de la protection thermique. Cependant, sa mise en place est relativement délicate. En effet, cette isolation requiert une certaine minutie afin de ne pas créer de ponts thermiques qui seraient responsables de pertes de chaleur.

Pour réaliser une isolation par l’intérieur de la toiture en ardoise, il faut installer l’isolant sous ou entre les chevrons de la charpente. Parfois, un cadre en bois est également installé pour renforcer la solidité de l’ensemble. D’ailleurs, l’isolation par l’intérieur impacte de manière plus ou moins importante l’espace habitable si la maison possède des combles aménagés. Plus l’isolant est épais, plus l’espace habitable est réduit. De plus, il faut ajouter un pare-vapeur pour protéger le matériau isolant de l’humidité.

Chiffrez l'isolation de votre toiture, estimez vos aides

Gratuit et sans engagement

L’isolation par l’extérieur

L’isolation par l’extérieur est évidemment une opération plus onéreuse qui requiert des travaux plus conséquents. Pour ce type d’isolation, il est nécessaire d’obtenir au préalable un permis d’urbanisme. Une isolation par l’extérieur consiste à placer des panneaux rigides isolants sur la charpente avant de poser la couverture du toit.

De manière générale, l’isolation par l’extérieur est choisie pour les constructions neuves ou pour les rénovations complètes. Ce sont des occasions idéales pour réaliser une isolation par l’extérieur d’une toiture en ardoise. Elle permet d’éviter totalement les ponts thermiques tout en préservant la totalité de l’espace habitable, ce qui est très pratique si la maison possède des combles aménagés ou aménageables.

Poursuivez votre lecture