L'isolation des murs humides : comment traiter l'humidité ?

L’humidité est un véritable fléau dans l’isolation d’une maison. Un mur non isolé qui présente déjà des traces d’humidité doit tout de même être isolé, même s’il s’agit d’une opération délicate à réaliser pour de multiples raisons. L’humidité dans les murs peut provenir d’une infiltration d’eau, par exemple, et ainsi être responsable d’un impact négatif sur la santé des occupants du logement. Avant même de pouvoir procéder à l’isolation des murs humides, il faut d’abord traiter le problème à la source. Certains isolants sont plus adaptés que d’autres pour résister à l’humidité et empêcher les infiltrations d’eau. D’ailleurs, l’isolation de murs auparavant humides n’est pas plus onéreuse que l’isolation de murs secs, et elle est éligible à une prime énergie isolation murs.

Financez l'isolation de vos murs avec une éco-prime

Isoler vos murs, c’est créer une barrière thermique protectrice. Vous limitez les ponts thermiques et économisez de l’énergie en été comme en hiver.

  • Entre 300 et 700 € d’économies d’énergie par an

  • L’isolation de vos murs financée jusqu’à 100 €/m²

  • Un confort thermique optimal partout dans la maison

Instantané, gratuit et sans engagement.

Comment isoler les murs humides ?

Pour lutter contre l’humidité dans une maison, la seule solution est de mettre en place une isolation performante sur toutes les parois. Celles-ci comprennent la toiture, les murs et le plancher. Les matériaux isolants proposent pour la plupart d’excellentes capacités thermiques tout en étant plus ou moins étanches à l’eau et à l’humidité. Néanmoins, il ne suffit pas d’installer une isolation sur un mur humide pour le sécher. Il est même fortement déconseillé de le faire, puisque cela pourrait aggraver le problème de base

Traiter les murs humides est une priorité

Avant d’isoler les murs, la priorité est de traiter les murs avec un assainissement approprié. En effet, si un isolant étanche est installé sur un mur humide, il risque de justement retenir l’eau et empêcher toute évaporation. Plusieurs solutions sont possibles pour traiter l’humidité de manière efficace avant de pouvoir faire l’isolation des murs. Une ventilation mécanique contrôlée, une étanchéification de la façade, une injection de résine, un cuvelage ou encore un drainage permettent d’assainir les murs humides d’un logement. D’ailleurs, l’efficacité de chacune de ces solutions dépend de l’origine de l’humidité. S’il y a plusieurs origines, il est tout à fait possible d’utiliser diverses méthodes pour traiter le problème de la manière la plus efficace possible.

Les meilleurs isolants pour lutter contre l'humidité

Après avoir traité l’humidité des murs et fait preuve de patience pour assurer une évaporation complète, il est possible de vérifier le taux d’humidité avec un humidimètre. Une fois que les murs sont parfaitement secs et sains, il est temps de choisir un matériau pour l’isolation des murs. Étant donné que ces murs ont déjà été sensibles à l’humidité, il est recommandé de choisir des isolants réputés pour leur efficacité contre ce problème.

D’une part, la laine de verre (associée à une lame d'air) propose une excellente isolation. La lame d’air consiste à laisser un espace vide mesurant de 2 à 4 cm entre la paroi et l’isolant lui-même. Cela permettra de gérer une éventuelle humidité de manière naturelle.

Ensuite, la laine de verre est un matériau dont les composants sont insolubles.

Des panneaux semi-rigides de laine de verre sont ainsi appropriés pour isoler les murs ayant déjà souffert à cause de l’humidité.

D’ailleurs, l’utilisation d’un pare-vapeur en plus du matériau isolant permet d’éviter les futures expositions à la vapeur.

D’autre part, le liège expansé est un autre matériau isolant qui est souvent recommandé pour l’isolation de murs humides. En plus d’être parfaitement insoluble, le liège expansé a l’avantage d’être perméable à la vapeur.

Des plaques ou des rouleaux de liège expansé sont directement posés au mur en laissant un espace vide de 5 mm.

Combien coûte l’isolation des murs humides ?

Le coût du traitement et de l’isolation des murs humides varie évidemment en fonction de nombreux critères tels que les origines de l’humidité, les solutions utilisées pour régler le problème et l’isolant choisi. À titre d’exemple, le traitement de l’humidité causée par les remontées capillaires coûte environ 120 euros par mètre. De plus, le coût de l’isolation avec de la laine de verre coûte entre 35 et 45 euros par ballot, tandis qu’il faut compter environ 5 euros par plaque de 20 mm d’épaisseur pour le liège expansé.

Chiffrez l'isolation de vos murs, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

Pourquoi les murs humides

posent-ils problème ?

Tous les murs intérieurs et extérieurs sont sensibles à l’humidité. Dans l’air, le taux d’humidité idéal est compris entre 45 et 65 %. Pour les personnes fragiles qui sont plus âgées ou qui souffrent d’asthme, il vaut mieux avoir un taux d’humidité compris entre 45 et 55 %. Le taux d’humidité des murs se mesure avec un humidimètre afin de détecter les anomalies le plus tôt possible.

D'où vient l'humidité ?

L’humidité détectée dans les murs du logement peut avoir différentes origines. Tout d’abord, celle-ci est très souvent causée par les remontées capillaires. Celles-ci proviennent de l’eau présente dans le sol sous le logement qui est directement en contact avec les murs enterrés ou les fondations. Ensuite, l’eau remonte par capillarité et s’évapore à l’air libre par les murs.

L’humidité des murs peut aussi venir d’une infiltration d’eau par des fissures dans les murs. En plus des murs, la toiture peut, par exemple, présenter des infiltrations d’eau de pluie. Les inondations représentent évidemment une origine possible de l’humidité dans les murs puisque l’espace habitable a été temporairement submergé.

De plus, une autre origine qui n’est pas toujours facilement visible est la fuite d’eau. Par exemple, si elle vient d’un tuyau dans le mur, la fuite d’eau cause des dégâts avant même d’être remarquée. Enfin, l’humidité dans les murs peut provenir d’un phénomène improbable qui se fait souvent oublier. Il s’agit du rejaillissement causé par le rebond de l’eau de pluie sur la façade extérieure du logement. Plus la pluie est intense, plus les murs sont impactés par un taux d’humidité croissant.

Quelles sont les conséquences de l'humidité ?

Quelle que soit la cause de l’humidité dans les murs, les conséquences de cette anomalie sont identiques. De manière générale, toute trace d’humidité est responsable de fragiliser la structure du logement d’une manière plus ou moins importante. D’ailleurs, la conséquence la plus grave de l’humidité dans les murs est l’impact négatif sur la santé des occupants du logement. En effet, l’humidité favorise le développement des acariens, aggrave l’asthme et développe des sensibilités articulaires.

D’autres conséquences de l’humidité dans les murs sont, par exemple, l’apparition de taches, la condensation, les odeurs désagréables, le salpêtre, les moisissures ou encore la dégradation des papiers peints.

Poursuivez votre lecture