Quelle prime énergie pour une VMC hygroréglable ?

Afin d’améliorer la qualité de l’air à l’intérieur de sa maison, on peut y installer une VMC hygroréglable. C’est un appareil qui renouvèle l’air intérieur de manière à retirer l’humidité qui s’accumule, ce qui assainit l’atmosphère pour tous les occupants du foyer. Dans certains cas, on peut bénéficier d’une prise en charge partielle des couts d’achat et d’installation, grâce entre autre subvention à la prime énergie VMC. Nous vous expliquons comment fonctionnent les primes pour les VMC hygroréglables dans les paragraphes suivants.

Financez votre système de ventilation avec la prime énergie

Une VMC performante régule l’humidité et limite les déperditions de chaleur dans toute la maison. Les VMC simple flux et double flux sont éligibles aux éco-primes énergie.

  • Jusqu’à 30 % de gaspillage énergétique en moins

  • Votre système de ventilation indemnisé jusqu’à 4 000 €

  • Une ventilation performante pour un air plus sain

Instantané, gratuit et sans engagement.

Une VMC hygroréglable, c’est quoi ?

La VMC hygroréglable est un dispositif de ventilation dont le débit s’adapte aux conditions climatiques à l’intérieur du logement. En réalité, parler de VMC hygroréglable est un abus de langage, puisque ce sont plutôt les bouches d’aération de la VMC qui sont hygroréglables. Ces équipements peuvent être installés sur une VMC à simple flux ou à double flux.

La VMC simple flux hygroréglable type A

Lorsque l’on parle d’une VMC simple flux hygroréglable de type A, on évoque un dispositif de ventilation résidentiel équipé de bouches d’extraction dont l’ouverture dépend de l’humidité de l’air intérieur. Ainsi, la VMC se déclenche automatiquement lorsqu’une personne prend sa douche ou fait la cuisine. À l’inverse, elle s’arrête sans intervention de l’utilisateur lorsque le logement est inoccupé, puisque les conditions atmosphériques intérieures ne changent pas.

La VMC simple flux hygroréglable type B

Une VMC simple flux hygroréglable de type B est dotée à la fois de bouches d’extraction et d’entrées d’air équipées d’un détecteur d’hygrométrie. À la différence du modèle de type A, les entrées d’air d’une VMC simple flux hygroréglable de type B peuvent se fermer automatiquement pour éviter les déperditions thermiques.

Une VMC hygroréglable renouvèle l’air intérieur de manière à retirer l’humidité qui s’accumule

La VMC double flux hygroréglable

La VMC double flux est un équipement bien différent : il ne s’arrête pas à la ventilation, puisque la présence d’un échangeur thermique permet de récupérer la chaleur présente dans l’air extrait du logement pour la transférer à l’air entrant. Ainsi, une VMC double flux permet de réaliser des économies substantielles de chauffage, en réduisant d’environ 20 % le montant des factures d’énergie. Les VMC double flux hygroréglables ont à la fois des bouches de soufflage et des bouches d’extraction équipées d’hygromètres, comme une VMC simple flux hygroréglable de type B.

Quelle subvention pour l’achat et l’installation d’une VMC hygroréglable ?

Les aides financières prévues pour l’installation d’une VMC hygroréglable dépendent du type de VMC dont il s’agit. Puisqu’elles permettent des économies de chauffage, les VMC double flux sont davantage subventionnées que leurs homologues à simple flux.

Les primes pour une VMC simple flux hygroréglable

Dorénavant, les VMC simple flux n’offrent aucune éligibilité au dispositif MaPrimeRénov’. Cependant, elles donnent toujours droit aux Certificats d’Économie d’Énergie et à l’écoprêt à taux zéro.

Les Certificats d’Économie d’Énergie

Les Certificats d’Économie d’Énergie, souvent abrégés en CEE, sont également appelés « prime énergie ». Ils sont émis par les grands distributeurs de matériel de ventilation, d’isolation et d’équipements de chauffage.

Pour une VMC simple flux, le CEE peut atteindre 100 € à 350 €, selon l’appareil choisi, les caractéristiques du logement et le nombre d’occupants.

L’éco-PTZ (prêt à taux zéro)

L’écoprêt à taux zéro n’est pas à proprement parler une prime, mais c’est un dispositif qui simplifie l’acquisition et l’installation d’une VMC en accordant des facilités de paiement. En intégrant la VMC simple flux à des travaux d’amélioration de la performance énergétique du logement, on peut profiter d’un écoprêt d’un montant compris entre 15 000 € et 30 000 €, à rembourser à une échéance maximale de 15 ans.

L’éco-PTZ est accessible aux propriétaires d’un bien immobilier occupé comme résidence principale et construit depuis au moins deux ans. Il n’est pas soumis à des conditions de ressources.

Les primes pour une VMC double flux hygroréglable

Les VMC double flux hygroréglables donnent droit aux mêmes dispositifs que ceux évoqués pour les VMC simple flux, mais aussi au dispositif MaPrimeRénov’.

Chiffrez votre VMC, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

Le dispositif MaPrimeRénov’

Après une première expérimentation concluante auprès des ménages modestes et très modestes, le dispositif MaPrimeRénov’ a été étendu à tous les propriétaires d’un bien immobilier construit depuis plus de deux ans, qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation.

Contrairement aux VMC simple flux, MaPrimeRénov’ offre bien une subvention pour l’achat et l’installation d’une VMC double flux. Le montant de cette prime est variable, mais il est plafonné à 4 000 € pour ce genre d’équipement.

Afin d’être éligible à l’aide financière proposée par MaPrimeRénov’, assurez-vous de respecter les critères suivants :

  • Le caisson échangeur de la VMC double flux et les bouches d’aération doivent correspondre à la norme NT205.

  • Les travaux doivent être réalisés par une entreprise certifiée RGE.

  • La demande de subvention doit être faite avant la signature du devis et le démarrage des travaux.

Poursuivez votre lecture