Radiateur à inertie ou rayonnant ? Découvrez la solution de chauffage la plus adaptée

On trouve trois catégories de radiateurs électriques : les convecteurs, les panneaux rayonnants et les radiateurs à inertie. Selon le type de fonctionnement, on remarque de grandes disparités dans la qualité du confort thermique, la consommation énergétique et le prix à l’achat. Un radiateur à inertie accumule la chaleur et la restitue dans la durée, même une fois éteint. Un panneau rayonnant associe convection et rayonnement infrarouge pour procurer une chaleur plus confortable qu’avec un simple convecteur. Mais c’est le radiateur à inertie qui est réputé comme le radiateur électrique le plus performant, tant pour la qualité de sa chaleur que pour sa consommation électrique réduite, ce qui lui permet d'être éligible à la prime énergie radiateur à inertie. Essayons de comprendre les différences entre un radiateur à inertie et un panneau rayonnant pour savoir lequel est le plus adapté à votre projet.

Financez votre radiateur à inertie avec la prime énergie

Le radiateur à inertie restitue la chaleur accumulée même une fois éteint. Il produit une qualité de chauffe homogène et consomme très peu. Bénéficiez d’une prime pour son installation !

  • Jusqu’à 35 % d’économies sur votre facture de chauffage

  • Jusqu’à 110 € de prime par radiateur à inertie

  • Une chauffe rapide et un rendement proche des 100 %

Instantané, gratuit et sans engagement.

Deux fonctionnements spécifiques

L’inertie

Le principe d’inertie est utilisé depuis des millénaires pour le chauffage. Certains matériaux, comme la fonte ou la pierre naturelle, peuvent emmagasiner l’énergie et la restituer longtemps de façon autonome. Une résistance électrique chauffe le matériau réfractaire d’un radiateur à inertie sèche ou le liquide caloporteur d’un radiateur à inertie fluide et cette chaleur est répartie dans le corps du radiateur. Une fois la température de croisière atteinte, le cycle de chauffe s’arrête et l’appareil continue de diffuser la chaleur sans nécessiter une alimentation électrique pour son fonctionnement.

Le rayonnement

Un panneau rayonnant allie la convection et le rayonnement pour un ressenti plus doux. Un chauffage par rayonnement envoie au travers d’une grille des infrarouges, qui chauffent non pas l’air ambiant, mais les matériaux (murs, meubles) et les individus qu’ils rencontrent. La chaleur ressentie est douce et agréable, contrairement à l’agressivité de l’air soufflé par un simple convecteur. Dès l’allumage, l’appareil chauffe instantanément et sur de grandes surfaces, suivant le type d’infrarouges. Il arrête de produire de la chaleur dès qu’il est éteint.

Un radiateur à inertie accumule la chaleur pour la diffuser de façon homogène et la libère par rayonnement pour sa douceur de chauffe.

Pourquoi choisir un panneau rayonnant ?

Le prix

Un panneau rayonnant coute en moyenne 100 euros alors qu’il faut compter au moins 300 euros pour un radiateur à inertie de qualité. Les radiateurs à inertie sont le type de radiateur électrique le plus cher sur le marché. Si votre budget à l’achat est limité, un panneau rayonnant est plus abordable. Veillez néanmoins à ce que son utilisation soit adaptée, au risque d’augmenter considérablement vos factures d’électricité.

L’usage

Le panneau rayonnant procure une chaleur instantanée à proximité, qui se diffuse d’autant plus vite que la pièce est petite et bien isolée. Grâce aux dernières innovations, cette chaleur est beaucoup moins agressive quand on est proche de l’appareil qu’elle l’était sur les anciens modèles. Il est donc parfait pour une salle de bain par exemple, où l’espace est réduit et les besoins de chauffage ponctuels et limités dans le temps.

La taille de l’appareil sied également aux espaces restreints. En effet, les panneaux rayonnants peuvent être ultraplats selon les modèles. Ils peuvent se fondre avec le décor ou jouer eux-mêmes un rôle décoratif, voire utilitaire, notamment en arborant une façade réfléchissante comme un miroir, voire l’impression d’une photo ou d’un tableau ! Plus l’esthétique est travaillée, plus le prix augmente. Le panneau rayonnant peut apporter une véritable touche de modernité à votre intérieur.

L’isolation du mur

La cloison murale n’est pas affectée par la chaleur d’un radiateur rayonnant. Celui-ci ne diffuse sa chaleur que par l’avant. Un radiateur à inertie, en fonte ou en céramique, peut chauffer indifféremment à l’avant et à l’arrière. Il est parfois nécessaire de rajouter une plaque isolante ou réfléchissante à l’arrière du modèle s’il n’en présente pas déjà une.

Chiffrez vos radiateurs, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

Pourquoi choisir un radiateur à inertie ?

La longévité et la simplicité d’entretien

Les radiateurs à inertie sont les modèles les plus durables sur le marché. Ils reposent sur des matériaux très robustes et un fonctionnement assez simple, ce qui réduit les risques de réparations. Acheter un radiateur à inertie, c’est investir sur le long terme. Le cout à l’achat est plus élevé, mais il est rentabilisé grâce à la solidité et à la longévité de l’appareil.

Un simple dépoussiérage régulier suffit à assurer son entretien et ses performances. Il n’est pas nécessaire de le démonter pour le nettoyer, contrairement à un panneau rayonnant.

La consommation électrique réduite au plus strict minimum

Tous les radiateurs électriques consomment la même quantité d’énergie pour fournir la même quantité de chaleur. La particularité du fonctionnement à inertie est de pouvoir restituer cette chaleur sur de longues périodes selon les besoins en chauffage environnants. Grâce à des programmateurs intelligents et aux qualités réfractaires de ses composants, on peut espacer les cycles de chauffe au maximum et éviter ainsi de multiplier inutilement ces phases de fonctionnement énergivore. La chaleur ressentie et le confort thermique restent parfaitement adaptés aux besoins de l’utilisateur et les factures énergétiques sont réduites.

Le confort

  • Pas de variations brusques de températures : C’est l’atout principal du radiateur à inertie. Il produit une chaleur douce et homogène pendant de longues périodes. Entre deux cycles de chauffe, il libère la chaleur accumulée et refroidit lentement sans que cela affecte la chaleur ressentie. Grâce à l’alliance de l’inertie et du rayonnement que l’on trouve sur la plupart des radiateurs à inertie, il n’y a pas de brusques montées ou chutes de températures selon l’activité de l’appareil.

  • Pas de bruits de fonctionnement : Grâce à l’inertie, le radiateur monte lentement en température et refroidit également lentement. Il est soumis à une température homogène sur de longues périodes. Tout cela permet d’éviter les claquements métalliques liés à la dilatation du métal lors des changements thermiques.

  • Pas de projection de poussières : Le fonctionnement à inertie ne brasse pas l’air, pour l’aspirer ou le souffler. On évite ainsi la dispersion d’allergènes qui peuvent causer des nuisances respiratoires chez les occupants de la pièce. Si la chaleur diffusée par un panneau rayonnant provient essentiellement des infrarouges, la convection participe à la dispersion de poussières dans l’air.

  • Pas d’assèchement de l’air.

  • Une chaleur rapide : Un radiateur à inertie récent associe souvent une façade rayonnante à son fonctionnement afin d’accélérer la sensation de chaleur à l’allumage sans augmenter la consommation d’électricité.

Poursuivez votre lecture