Radiateur à inertie sèche ou fluide : les différences entre ces deux chauffages

En optant pour un radiateur à inertie, vous avez l’assurance d’installer un des radiateurs électriques les plus performants pour un confort de chauffage optimal. Vertical ou horizontal, fixe ou mobile, classique ou moderne… Si le radiateur accumule la chaleur grâce à un matériau sec comme la fonte, il est à inertie sèche. Si le matériau est un liquide, il est à inertie fluide. Sachez que ces deux radiateurs à inertie sont éligibles à la prime énergie radiateur à inertie. Mais pourquoi une telle différence dans le fonctionnement ? Étudions les avantages et les inconvénients inhérents à ces deux types de fonctionnements par inertie

Financez votre radiateur à inertie avec la prime énergie

Le radiateur à inertie restitue la chaleur accumulée même une fois éteint. Il produit une qualité de chauffe homogène et consomme très peu. Bénéficiez d’une prime pour son installation !

  • Jusqu’à 35 % d’économies sur votre facture de chauffage

  • Jusqu’à 110 € de prime par radiateur à inertie

  • Une chauffe rapide et un rendement proche des 100 %

Instantané, gratuit et sans engagement.

L’inertie, un principe commun aux deux types de radiateurs

Sèche ou fluide, l’inertie désigne la capacité du radiateur à emmagasiner l’énergie pour la restituer progressivement même lorsque l’appareil n’est plus sous tension.

Lorsque vous allumez l’appareil et au début de chaque cycle de chauffage, une résistance électrique chauffe soit un matériau sec très dense et réfractaire soit un liquide caloporteur. La chaleur s’accumule grâce à leur capacité d’inertie et se propage au corps de l’appareil pour libérer une chaleur homogène par rayonnement.

Le cœur de chauffe d’un radiateur à inertie sèche est composé en général de métal comme la fonte ou de pierre naturelle comme la stéatite. Dans un radiateur à inertie fluide, c’est un liquide à base d’huiles ou d’un mélange d’eau glycolée qui alimente un réseau de tubes.

Avantages d’un radiateur à inertie

Qu’il soit à inertie sèche ou fluide, votre radiateur présente les mêmes points forts qui font du fonctionnement à inertie un critère essentiel pour un chauffage électrique performant.

  • Meilleur confort de chaleur proposé par un radiateur. La chaleur diffusée est douce, homogène et caractérisée par l’absence de variations sensibles de températures entre deux cycles de chauffe. La répartition de la chaleur par rayonnement entraine une sensation plus diffuse et une chaleur moins agressive. Grâce à l’inertie, l’appareil ne fonctionne pas en continu pour éviter une surchauffe inutile et inconfortable et son refroidissement très lent évite des chutes désagréables de température.

  • Dépense énergétique contrôlée : Le fonctionnement à inertie repose sur une technologie avancée qui optimise le rendement grâce à un programmateur intelligent. Celui-ci exploite la chaleur accumulée pour atteindre le confort de température souhaité. On évite ainsi un fonctionnement inutile de l’appareil. Cela entraine moins d’usures et moins de dépenses en électricité. La chaleur est mieux répartie dans le temps pour correspondre aux besoins de l’utilisateur. Quel que soit le mode de fonctionnement d’un radiateur électrique classique, une même quantité de chaleur nécessite une même quantité d’énergie. Un radiateur à inertie permet de réaliser quelques économies en proposant un confort de chauffe satisfaisant qui évite à l’utilisateur le besoin de chauffer davantage. De plus, le programmateur peut favoriser la production et l’accumulation de la chaleur pendant les heures creuses où l’électricité est moins chère.

  • Un air sain : Ce type de radiateur n’entraine pas de dégagement de fumées ni d’assèchement perceptible de l’air ambiant, contrairement à beaucoup de radiateurs électriques classiques. Le taux d’hygrométrie de la pièce n’est pas affecté par le fonctionnement à inertie, ce qui rend ces radiateurs particulièrement adaptés à aux chambres à coucher.

Pourquoi privilégier un radiateur à inertie sèche ?

  • Sa longévité : ce type de radiateur est connu pour sa robustesse et sa durabilité.

  • Sa facilité d’entretien : Un simple dépoussiérage suffit pour assurer son entretien et lui permettre un fonctionnement idéal.

  • Son confort de chaleur optimal : Un cœur de chauffe en matériau sec a une capacité d’inertie plus grande qu’un fluide caloporteur. La différence de ressenti est légère, mais un cœur en céramique accumule plus de chaleur et se refroidit surtout plus lentement. On trouve souvent un corps de l’appareil en fonte sur un radiateur à inertie fluide afin d’exploiter les propriétés réfractaires de ce matériau alliées à l’action du fluide.

Avantages de l'inertie sèche par rapport au fonctionnement à inertie fluide

  • Pas de risques de fuites : Suivant la qualité de fabrication du modèle, un radiateur à inertie fluide peut présenter des fuites du liquide caloporteur à l’usure, principalement au niveau des soudures. Surveillez le taux d’humidité de l’air ambiant, qui peut affecter la vitesse d’oxydation des pièces.

  • Pas de bruits : les radiateurs à inertie ne génèrent pas de bruit de dilatation du métal, car la chauffe est progressive et homogène. Cependant, on peut parfois entendre le liquide caloporteur à l’allumage ou au début d’un cycle. Pour cette raison, on conseille plutôt l’inertie sèche pour chauffer une chambre à coucher.

  • Moins de sensations de variation de température : en offrant la meilleure capacité d’inertie, les matériaux secs permettent d’éviter les brusques chutes ou montées de températures à l’allumage ou lors des phases de refroidissement.

Avec un radiateur à inertie sèche, vous avez l’assurance d’un appareil robuste, silencieux et qui offre la plus grande homogénéité de température.

Chiffrez vos radiateurs, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

Pourquoi privilégier un radiateur à inertie fluide ?

  • Sa légèreté : Contrairement à un radiateur à inertie sèche dont la capacité d’inertie repose sur la taille du matériau dense de son cœur de chauffe, le liquide caloporteur permet des appareils relativement légers. Ils peuvent ainsi être plus maniables et plus petits, ce qui les rend plus adaptés pour les besoins mobiles ou les pièces de petite taille.

  • Une surface de rayonnement optimisée : Grâce au réseau de tubes qui transportent le fluide, la chaleur est équitablement répartie sur toute la surface de l’appareil. Dans un appareil à inertie sèche, on remarque des disparités de chaleur à sa surface avec une plus forte concentration à l’emplacement du cœur de chauffe.

  • Sa rapidité de chauffe : Le principe de fonctionnement des radiateurs à inertie implique un certain temps nécessaire pour atteindre la température qui permet dégager la chaleur souhaitée. Le fluide caloporteur offre une montée en température plus rapide qu’un radiateur à inertie sèche. On passe ainsi de près de 40 minutes d’attente à environ 20 minutes sur certains modèles à inertie fluide. Pour cette raison, on les conseille surtout dans une salle de bain où l’on recherche un chauffage d’appoint ponctuel.

On peut enfin remarquer que le prix d’un radiateur à inertie fluide est en général légèrement plus abordable que son homologue à énergie sèche. Quel que soit le type d’inertie que vous choisissez, comptez environ 300 euros pour un appareil de bonne qualité.

Poursuivez votre lecture