Quel est le prix d’une chaudière biomasse ?

On peut dire qu’une chaudière biomasse coute approximativement entre quelques milliers et quelques dizaines de milliers d’euros. Il s’agit d’une fourchette large, qu’il convient de préciser selon le modèle de chaudière choisi, le tarif de son installation et les éventuelles aides financières proposées par l’État telle la prime chaudière biomasse

Pour bien comparer une chaudière biomasse avec un équipement utilisant des énergies fossiles, il est nécessaire de calculer leur cout sur plusieurs années, car les combustibles issus d’énergies renouvelables sont plus intéressants financièrement que les dérivés du pétrole. 

Financez votre chaudière biomasse avec la prime énergie

La chaudière biomasse utilise les bûches/granulés pour produire de la chaleur propre à moindre coût. Son rendement dépasse de loin celui des autres chaudières du marché !

  • 3x plus d’économies d’énergie par rapport à une chaudière haute performance

  • Une qualité de chauffe 5 fois supérieure à la moyenne du marché

  • Votre chaudière biomasse indemnisée jusqu’à 12 000 €

instantané, gratuit et sans engagement.

Comment fonctionne une chaudière biomasse ?

Hormis au niveau du combustible utilisé, le principe de fonctionnement d’une chaudière biomasse est similaire à celui d’un modèle utilisant du fioul ou du gaz. Dans les deux cas, le combustible est brulé dans un foyer, ce qui dégage de la chaleur. De l’eau circule à l’intérieur de tubes qui bordent le foyer, elle se réchauffe alors avant d’être envoyée dans le réseau de chauffage domestique et dans le circuit d’eau chaude sanitaire du logement.  

Achat, installation, consommation : combien coute une chaudière biomasse ?

Le prix d’une chaudière biomasse ne correspond pas seulement au tarif de l’équipement. Il faut y ajouter le cout de son installation par un professionnel et les dépenses nécessaires pour son alimentation en combustible.

Le cout d’une chaudière biomasse à l’achat

Une part importante du cout d’une chaudière biomasse est liée, logiquement, à son achat. Mais là encore, on observe de fortes disparités tarifaires en fonction de la marque, du modèle, de sa puissance et des options retenues. 

Les chaudières biomasse qui ne fonctionnent qu’avec des buches de bois sont les plus accessibles. On les trouve généralement entre 1500 € et 8000 €. Les chaudières biomasse à granulés de bois se vendent entre 3000 € et 10 000 €, tandis que celles qui utilisent les plaquettes forestières valent entre 6000 € et 15 000 €. Enfin, les modèles polycombustibles sont commercialisés entre 8000 € et 15 000 €

On constate donc que les modèles de chaudières biomasse les plus économiques sont ceux qui sont alimentés par des buches de bois. Cependant, il faut garder à l’esprit que ces chaudières demandent plus d’attention de la part de leur propriétaire, car leur autonomie n’excède pas huit heures. Il est donc nécessaire de placer régulièrement et manuellement du bois dans leur foyer, à la manière d’un poêle à bois. Ses inconvénients viennent surtout du fait que les buches de bois sont lourdes à déplacer et que le nettoyage des cendres requiert une intervention plus fréquente qu’avec les autres combustibles. 

Lorsque les chaudières biomasse sont équipées d’accessoires de régulation de la température ou de filtrage des particules, leur prix d’achat augmente sensiblement. 

Le prix de l’installation d’une chaudière biomasse

La pose d’une chaudière biomasse représente aussi un budget conséquent. Il faut compter entre 500 € et 2000 € de main d’œuvre, selon le modèle choisi et les options retenues. Le prix de l’installation dépend de l’artisan et de la complexité du chantier. Lorsque la chaudière est très imposante, il peut être nécessaire de prévoir un renfort de la dalle sur laquelle elle est posée. Si elle est placée dans un local fermé, il est souvent préférable d’ajouter une ventilation forcée pour éviter l’accumulation de gaz issus de la combustion dans la pièce.  

Le montant de l’installation d’une chaudière biomasse peut rapidement doubler ou tripler pour les modèles alimentés en pellets de bois ou en plaquettes forestières, lorsque le propriétaire choisit d’y adjoindre un silo de stockage du combustible et un dispositif d’alimentation automatique.  

Le cout de l’alimentation en combustible d’une chaudière biomasse

Pour alimenter les chaudières biomasse, il existe trois combustibles différents. Pour les comparer à base égale, on utilise leur prix moyen en centimes d’euro par kWh : 

  • Les buches de bois : 2 à 4 centimes le kWh 

  • Les granulés de bois : 4 à 6 centimes le kWh 

  • Les plaquettes de bois : 1,5 à 3 centimes le kWh 

Chacun choisira donc le modèle de chaudière et de combustible qui lui convient en fonction de ses critères : 

  • La chaudière biomasse à bois est économique et adaptée aux petits espaces, mais elle nécessite un chargement manuel 

  • Les plaquettes de bois sont compatibles avec le chargement automatique et elles offrent une excellente efficacité énergétique, mais leur stockage occupe un espace conséquent 

  • Les granulés de bois permettent de disposer d’une chaudière biomasse à chargement automatique sans consommer beaucoup d’espace, mais elles sont plus chères 

On doit aussi préciser qu’il est obligatoire de réaliser un entretien annuel d’une chaudière biomasse. Cette prestation est facturée entre 150 € et 250 €. 

Calculez le montant de votre prime

Gratuit et sans engagement

Des subventions existent pour faire baisser le prix des chaudières biomasse !

Pour inciter un maximum de personnes à participer à la transition énergétique du milieu résidentiel malgré le cout élevé d’une chaudière biomasse à l’achat, l’État subventionne ces travaux, à condition de respecter plusieurs critères :  

  • La chaudière biomasse doit remplacer un ancien modèle utilisant du fioul ou du gaz 

  • La chaudière biomasse doit respecter la norme NF EN 303,5 et être désignée « classe 5 » ou mieux 

  • La chaudière biomasse doit disposer du label « Flamme Verte » 

  • La personne en charge de l’installation de l’équipement doit être un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) 

Le dispositif MaPrimeRenov’ permet d’aider les propriétaires à accéder à une chaudière biomasse grâce à des subventions pouvant atteindre plusieurs milliers d’euros et à une TVA à 5,5 % sur les travaux d’installation. 

Poursuivez votre lecture