Qu’est-ce qu’une chaudière biomasse polycombustible ?

En matière de chaudière biomasse, la polycombustible est un modèle de chaudière destiné à recevoir différents types de combustibles, tous issus de la biomasse. Il s’agit d’un appareil au sein duquel on brule des matériaux végétaux séchés comme du bois énergie, des plaquettes ou des granulés. La chaudière biomasse polycombustible alimente le réseau de chauffage et celui d’eau chaude sanitaire de l’ensemble du bâtiment où elle est placée (généralement, une maison ou un bâtiment agricole). 

Financez votre chaudière biomasse avec la prime énergie

La chaudière biomasse utilise les bûches/granulés pour produire de la chaleur propre à moindre coût. Son rendement dépasse de loin celui des autres chaudières du marché !

  • 3x plus d’économies d’énergie par rapport à une chaudière haute performance

  • Une qualité de chauffe 5 fois supérieure à la moyenne du marché

  • Votre chaudière biomasse indemnisée jusqu’à 12 000 €

instantané, gratuit et sans engagement.

Quels sont les combustibles utilisés par les chaudières biomasse polycombustible ?

Les chaudières biomasse polycombustible sont les seuls modèles pour lesquels il est possible de changer de combustible dès que nécessaire. La plupart du temps, elles sont alimentées en plaquettes forestières ou en granulés, mais leurs propriétaires peuvent aussi y bruler des buches de bois, des coques de fruits ou des céréales. 

Les granulés et les plaquettes forestières sont privilégiés, car elles permettent d’atteindre les rendements les plus élevés, de l’ordre de 90 % à 95 %. Cependant, elles sont aussi les plus chers combustibles issus de la biomasse. Lorsqu’une chaudière polycombustible est installée, elle permet d’utiliser les déchets des ressources naturelles présentes à proximité pour les revaloriser et générer de l’énergie. En milieu rural, il arrive que des propriétaires puissent se chauffer gratuitement pendant certaines périodes, lorsqu’ils peuvent alimenter manuellement leur chaudière en buches de bois récupérées sur leur terrain. Dans ce cas, ils doivent être vigilants à bien faire sécher les buches avant leur combustion, pour obtenir un rendement satisfaisant. 

Le miscanthus, un combustible d’avenir pour les chaudières biomasse en milieu agricole

Le miscanthus est une plante qui fait beaucoup parler d’elle ces dernières années, de par sa valeur énergétique importante. Cette propriété lui confère un intérêt particulier, surtout dans les milieux agricoles qui ont recours à une chaudière biomasse polycombustible et qui disposent de plusieurs hectares disponibles pour la culture de miscanthus. 

On peut utiliser le miscanthus comme combustible issu de la biomasse, pour générer de l’énergie de façon indépendante et autonome, grâce aux cultures environnantes. Son seul défaut est le volume de stockage nécessaire, qui réserve l’utilisation du miscanthus aux exploitations agricoles : pour générer une énergie équivalente à celle de 1 000 litres de fioul, il faut prévoir environ 18 m3 de miscanthus

Le miscanthus permet de réaliser des économies, surtout dans l’utilisation des chaudières biomasse les plus puissantes (au-delà de 200 kW). Plus la chaudière est puissante et plus le retour sur investissement est court. 

Quels sont les avantages des chaudières biomasse polycombustible ?

Les chaudières biomasse polycombustible profitent de tous les avantages des chaudières biomasse normales (participation à la transition écologique, faible émission de polluants, combustible bon marché, valorisation de la filière bois). En complément, elles offrent une adaptabilité appréciée, en pouvant changer régulièrement de combustible selon leur disponibilité

Selon les installations, il est possible de disposer à la fois d’une alimentation manuelle et automatique de la chaudière biomasse polycombustible. Ainsi, son propriétaire peut l’alimenter directement en buches de bois ou utiliser un silo et une vis sans fin pour assurer la combustion de pellets ou de granulés. 

Calculez le montant de votre prime

Gratuit et sans engagement

Quelles subventions pour diminuer le cout d’une chaudière biomasse polycombustible ?

Le principal inconvénient d’une chaudière biomasse polycombustible, c’est son prix. Il est de l’ordre de 10 000 € à 20 000 € pour une chaudière destinée à un usage résidentiel (jusqu’à 25 kW) et peut atteindre plusieurs centaines de milliers d’euros pour les modèles de plus de 200 kW que l’on trouve surtout dans des exploitations agricoles. 

Pour faciliter l’accès à ces équipements et accélérer la transition énergétique des logements, l’État français aide le financement de ces projets grâce au dispositif MaPrimeRenov’. Les chaudières biomasse font partie des équipements concernés par les subventions de MaPrimeRenov’, mais il convient de bien vérifier que le modèle choisi répond aux exigences en termes d’efficacité énergétique et d’émission de gaz et de particules. Ce type de système de chauffage est également éligible à la prime chaudière biomasse individuelle.

Pour bénéficier de ces aides financières, il faut s’assurer que le modèle de chaudière possède le label Flamme Verte et que l’installateur dispose d’un agrément RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). 

Poursuivez votre lecture