Vous pouvez bénéficier d’aides pour financer vos travaux de rénovation.
Illustration article

Quand changer sa pompe à chaleur ?

7 min de lecture

Le remplacement d’une pompe à chaleur est souvent nécessaire après une quinzaine d’années de fonctionnement. En moyenne, on observe que les pompes à chaleur aérothermiques ont une durée de vie comprise entre 15 et 20 ans. Cette longévité dépend directement de l’entretien qui doit être régulier.

La durée de vie d’une pompe à chaleur

Comme pour la plupart des autres équipements et appareils dans le logement, il est difficile de donner une durée de vie précise pour une pompe à chaleur. En réalité, celle-ci dépend de nombreux paramètres. Toutefois, un changement de pompe à chaleur est souvent nécessaire après 15 à 20 ans d’utilisation.

La durée de vie variable d’une pompe à chaleur s’explique car tant l’appareil en lui-même que son usage peuvent raccourcir ou au contraire allonger sa durée de fonctionnement.

Les paramètres qui réduisent la durée de vie d’une pompe à chaleur

Une fois en place, une pompe à chaleur doit faire l’objet d’un entretien régulier. Il est recommandé de faire intervenir un professionnel (chauffagiste) de manière annuelle. Sans entretien, votre pompe à chaleur risque de ne pas fonctionner de manière optimale et ainsi de se dégrader plus rapidement.

  • Une fuite peut apparaître dans le réseau, diminuant les performances ;

  • La pression de l’eau en circulation peut être inadaptée, sollicitant de manière trop forte la pompe à chaleur;

  • Le compresseur peut ne plus jouer son rôle et réduire les performances de la pompe à chaleur ;

  • La température de l’eau chaude demandée peut ne pas être adaptée à votre système de chauffage et entraîner une surconsommation énergétique.

La durée de vie d’une pompe à chaleur dépend également de sa puissance et de son fabricant. Certaines marques sont reconnues comme plus fiables.

Mais, parfois, même en ayant choisi un modèle performant de pompe à chaleur et en réalisant l’entretien régulier, la durée de vie peut être réduite. C’est le cas par exemple lorsque votre système est installé dans une zone géographique avec un écart marqué entre la température de l’air extérieur et la température de consigne désirée. Dans ce cas, la pompe à chaleur sera fortement sollicitée, ce qui entraînera logiquement une usure prématurée.

Nos conseils pour augmenter la durée de vie d’une pompe à chaleur

Pour que votre pompe à chaleur vous apporte satisfaction et fonctionne le plus longtemps possible, ne négligez pas son entretien. La visite annuelle d’un chauffagiste permettra de contrôler l’unité extérieure avec son évaporateur mais aussi l’unité intérieure avec tout le module hydraulique. Ce professionnel pourra vérifier que les principaux composants que sont le compresseur, le condenseur et le détendeur ne présentent pas de signes de dégradation.

Vous pouvez aussi influencer sur la durée de vie d’une pompe à chaleur et réduire le délai avant de la changer en réalisant vous-même un petit entretien. Il est par exemple possible de nettoyer l’unité extérieure chaque semaine en vérifiant que la circulation de l’air est bonne et que rien ne vient entraver la grille comme des objets qui pourraient réduire les performances. Un autre contrôle visuel décisif est possible : celui du module hydraulique. Vous pouvez vérifier la pression de l’eau dans le réseau, qui doit être comprise entre 1 et 1,5 bars.

Financez vos travaux de rénovation grâce aux aides de l’Etat !
La prime CEE et MaPrimeRénov’ vous permettent de financer jusqu’à 80 % du montant de vos travaux. Estimez vos primes en moins de trois minutes !

Savoir quand changer sa pompe à chaleur

Certains signaux doivent vous alerter et peuvent vous faire comprendre que le moment de changer votre pompe à chaleur est venu. Il peut s’agir de dysfonctionnements, de signes de fébrilité du système voire même de pannes.

  • Votre pompe à chaleur ne chauffe pas suffisamment ? Un dysfonctionnement est peut-être en cours. Une réparation rapide peut résoudre le problème... mais il peut être opportun de passer à une pompe à chaleur plus récente si la pièce concernée est dépassée techniquement.

  • L’unité extérieure de la pompe à chaleur est très bruyante et certains éléments semblent cassés ? Un bruit mécanique ou un sifflement est le signe d’une pompe à chaleur qui ne fonctionne plus correctement.

Les pompes à chaleur évoluent de manière régulière, et les technologies sont toujours plus performantes et économiques. Si la pompe à chaleur qui équipe votre logement est âgée de 15 ou 20 ans, procéder à son remplacement peut vous aider à réaliser des économies chaque mois. Certes, il s’agira au moment de son achat et de son installation d’un investissement important. Mais n’oubliez pas qu’il existe des aides à la rénovation énergétique et notamment des coups de pouce financiers spécifiques pour les pompes à chaleur.