Guide de la rénovation

Guide de la rénovation

Retrouvez toute l’actualité de la rénovation énergétique en France, le détail des aides financières par travaux et les dispositifs en place : prime CEE, MaPrimeRénov’, Coup de Pouce, aides de l’Anah, prêt avance rénovation, etc.

Votre territoire

La rénovation énergétique en France

heero donne accès aux statistiques clés en lien avec la rénovation énergétique des différents territoires afin de contribuer à l’enjeu de rénovation.

Guide de la rénovation

Guide de la rénovation

Retrouvez toute l’actualité de la rénovation énergétique en France, le détail des aides financières par travaux et les dispositifs en place : prime CEE, MaPrimeRénov’, Coup de Pouce, aides de l’Anah, prêt avance rénovation, etc.

Votre territoire

La rénovation énergétique en France

heero donne accès aux statistiques clés en lien avec la rénovation énergétique des différents territoires afin de contribuer à l’enjeu de rénovation.

heero libère les données de votre territoire : Deauville

Bien conscient des enjeux de la transition énergétique en milieu résidentiel mais aussi de la complexité de cet écosystème, heero se positionne comme l’allié de la rénovation énergétique des particuliers. En ouvrant l’accès aux données du territoire, des dispositifs et des acteurs, on aide à comprendre l’impact réel d’une rénovation énergétique, à mieux l’anticiper, à mieux la valoriser.

Découvrons ce que nos territoires ont à nous apprendre.

A Deauville, valorisez votre patrimoine à moindre coût grâce aux éco-primes

A Deauville, rénover votre résidence principale ou secondaire peut vous permettre de la valoriser jusqu'à 11 %, tout en gagnant en confort thermique. Bénéficiez en plus de :

  • Jusqu’à 75 % d’économies d’énergie

  • D'une rénovation indemnisée jusqu’à 80 % du fait des aides de l’Etat

  • De bonus jusqu’à 1 500 € pour les travaux sur logements énergivores

Chiffrez dès maintenant votre rénovation, gratuitement et sans engagement.

Deauville en chiffres

Comment se caractérise celle que l'on appelle "le 21ème arrondissement de Paris" ?

  • 47 % de propriétaires de leur résidence principale – c'est beaucoup plus qu’à Dijon (40 %) ou à Nantes (37 %)

  • 53 % de ménages d’une personne

  • 72 % de résidences secondaires soit environ 6 162 sur les 8 559 présents sur la commune

  • 77 % d’appartements

Données Insee.

Deauville, vue à travers son patrimoine et sa data

Deauville, la rayonnante.

A quelques 200 km de Paris et au cœur du triangle d’or Caen - Le Havre – Rouen, la commune de seulement 3 595 habitants en 2018 jouit encore des avantages d’un rayonnement économique d’entre-deux guerres et post 1945. Son surnom, le “21ème arrondissement de Paris” amène à penser que la ville reste aujourd’hui attractive, pourtant la réalité implique de nuancer.

Une attractivité en berne ?

Depuis 1975, Deauville perd effectivement des habitants et voit son âge moyen augmenter : près de 30 % de sa population a aujourd’hui plus de 60 ans.

Sa compère, Trouville sur Mer, suit la même tendance alors même que l’ensemble des 9 autres communes du PLUi font quant à elles état d’une croissance démographique alliée à un rajeunissement de leur population... En cause peut-être, des prix de l’immobilier assez élevés (environ 5 000 €/m² soit beaucoup plus que les communes environnantes) ou encore peu d’emplois à pourvoir, pour une commune dont le taux d’occupation dépend en partie du tourisme et donc de la saisonnalité.

A Deauville, valorisez votre habitat grâce à des travaux de rénovation

Chiffrez gratuitement votre chantier et le montant de vos aides

Deauville, vue à travers son marché immobilier

Deauville, la contrastée.

Au sein du 21ème arrondissement de Paris, les prix de l’immobilier grimpent comme dans la grande majorité des territoires français, à la différence près qu’ils ont toujours été relativement élevés dans le secteur de Deauville.

On estime le prix moyen au m² à 5 596 € pour une maison, un montant qui varie énormément du fait de la typologie des biens présents sur le marché, entre villas d’époque et maisons ouvrières. Du côté des appartements, il faut compter 4 955 €/m² en moyenne.

Malgré ces tarifs somme toute élevés, on note que le marché est toujours particulièrement dynamique à Deauville, qui enregistre 3 360 transactions depuis 2014, pour seulement 8 600 logements ! Le territoire rayonne donc toujours, notamment auprès d’investisseurs étrangers ou parisiens faisant l’acquisition de leur résidence secondaire.

Mais quel est l’état de ce parc immobilier ?

Malheureusement, seulement un faible volume de DPE a été réalisé à Deauville depuis 2012, ne permettant pas d’analyser avec certitude l’état de ce parc, surtout en matière de résidences secondaires.

On connaîtrait seulement 16 % des classes énergie des appartements et des maisons anciennes, lesquels sont majoritairement classés E ou pire : 68 % des appartements et 50,6 % des maisons analysées (neuf exclus).

Notons que les périodes de construction prédominantes sont l’entre-deux guerres et le post 1945 et que la première mention de rénovation qui est faite se trouve dans le PLU Cœur Côte Fleurie de décembre 2012 (mis à jour sur quelques détails en 2021). Mais ce dernier est avant tout porté sur deux dimensions principales : la résidentialisation du territoire et le tourisme.

Nous vivons à 80 voire à 90 % du tourisme. Il faut donc que nous soyons le plus séduisant possible.*

*Philippe Augier, maire de Deauville depuis 2001.

A Deauville, rénover deviendrait donc finalement essentiel pour consolider l’attractivité de la commune auprès des touristes mais aussi pour attirer de nouveaux profils, jeunes et actifs. Mais il faut le faire bien.

A Deauville, valorisez votre habitat grâce à des travaux de rénovation

Chiffrez gratuitement votre chantier et le montant de vos aides

Réhabiliter intelligemment, pour conserver la singularité du territoire

Deauville, la déterminée.

Ce qui fait la force de Deauville, c’est la richesse et la diversité de son patrimoine architectural et des genres qui le constituent. Ce patrimoine a toujours su se révéler à la pointe de la modernité quelle que soit l’époque. Cette richesse, la commune souhaite la préserver. Mais comment garantir sa pérennité ?

La petite commune a su rapidement poser les bases - strictes, mais solides - de rénovations plus qualitatives, propres à la préservation de son bâti. C’est en 2015 que Deauville se dote de l’AVAP, l’Aire de mise en Valeur de l’Architecture et Patrimoine, laquelle apporte un cadre réglementaire aux rénovations de bâtiments anciens mais également à la construction de nouveaux logements sur quasiment toute la surface de la commune.

Il s’agit de faciliter la restauration progressive tout en réaffirmant l’objectif d’une architecture non banale, en soumettant chaque réhabilitation à autorisation d’urbanisme et à l’aval de l’Architecte des Bâtiments de France.

Sont notamment régies les interventions sur les murs et façades des bâtiments, rendant particulièrement difficiles les travaux d’isolation par l’extérieur (ITE). Dans le paragraphe 3.7, l’AVAP le précise d’ailleurs clairement : “les dispositifs d’isolation des murs se feront par l’intérieur de façon à ne pas remettre en cause la composition architecturale, le décor, la modénature”.

L’Aire de Mise en Valeur nomme également les couleurs à respecter dans le cadre de constructions ou de rénovations et interdit l'installation de tout équipement de chauffage, ventilation ou climatisation apparent ainsi que de volets roulants avec coffrages extérieurs visibles.

Enfin, si rénovation il y a, celle-ci doit être menée dans le respect de la technique initiale. Le recours à un artisan certifié en restauration du patrimoine est notamment fortement recommandé...

Rénovation énergétique à Deauville : cas pratique

Prenons l’exemple d’un bien immobilier situé à Deauville avenue de la République (secteur centre-villas), une très belle demeure de 1947 sur 3 niveaux avec architecture typique, un terrain de 500 m² et 170 m² de surface habitable. On va supposer que la famille qui possède ce logement est composée d’un couple et d’un enfant aux revenus dits “intermédiaires” (la classe moyenne).

  • La maison s’est vendue 740 k € net vendeur en février 2018 avec une étiquette énergie F (soit 11 % de moins que la valeur du marché).

  • Aujourd’hui sans travaux elle vaudrait environ 814 k € net vendeur du fait d’une inflation d’environ 10 % sur 3 ans.

Pour améliorer significativement la performance énergétique de la maison, il faudrait réhabiliter une partie de l’isolation, de l’installation de chauffage et de ventilation, pour 80 à 100 k € de travaux.

Selon le tableau précédent, le ménage cumulerait environ 18 500 € d’aide (à peu près 50/50 entre les CEE et MaPrimeRénov’). Leurs travaux leur coûteraient réellement 81 500 €.

Grâce à ces derniers, la maison pourrait passer en classe C et ainsi valoir au moins 1 006 000 € net vendeur. Le propriétaire de cette maison peut ainsi la revendre 266 k € plus chère qu’en 2018. Environ 192 k € sont directement liés aux travaux de rénovation énergétique alors qu’ils n’ont coûté “que” 81,5 k €.

On le voit très bien avec cet exemple : même à Deauville, investir dans la rénovation énergétique de son logement peut être rentable.

A Deauville, valorisez votre habitat grâce à des travaux de rénovation

Chiffrez gratuitement votre chantier et le montant de vos aides