Plan de rénovation énergétique des bâtiments : la transition écologique en marche

Le plan de rénovation énergétique des bâtiments 2021 vise à lutter contre le changement climatique en agissant directement sur la qualité du bâti. Il comprend deux volets : le plan de rénovation énergétique de l'habitat et le plan énergétique des bâtiments publics. Cela passe par la réduction de la consommation d'énergie et le développement des énergies renouvelables dans le bâtiment. Ce secteur représente à l'heure actuelle près de de la moitié de la consommation d'énergie totale et un tiers des émissions de gaz à effet de serre en France. Le plan de rénovation énergétique représente donc un enjeu pour la planète mais aussi pour la qualité de vie des personnes avec une baisse de la facture d'énergie entraînant une augmentation du pouvoir d'achat ainsi que la valorisation du patrimoine immobilier.

Financez votre rénovation énergétique avec la prime énergie

Rénover énergétiquement votre logement, c’est limiter les pertes thermiques, réduire votre facture de chauffage et votre empreinte environnementale.

  • Jusqu’à 75 % d’économies d’énergie

  • Votre rénovation énergétique prise en charge jusqu’à 90 %

  • Des bonus jusqu’à 1 500 € pour les travaux sur logements énergivores

Instantané, gratuit et sans engagement.

Le plan de relance rénovation énergétique

en quatre axes

Voici les quatre grands axes du plan de rénovation énergétique des bâtiments 2021.

Axe 1 : faire de la rénovation énergétique des bâtiments une priorité nationale avec des objectifs clairs, des données accessibles et un pilotage associant tous les acteurs.

  • Atteindre le niveau BBC-Rénovation d'ici 2050 pour l'ensemble du parc immobilier.

  • Baisser de 15 % la consommation énergétique des bâtiments en 2022.

  • Faire disparaître les passoires thermiques d'ici 2025.

  • Rénover 500 000 logements/an.

  • Mettre en place un observatoire national de la rénovation énergétique.

Axe 2 : créer les conditions de la massification de la rénovation des logements et lutter en priorité contre la précarité énergétique.

  • Mise en place d’un service public de la performance énergétique de l’habitat (SPPEH) pour accompagner et suivre les ménages dans leur projet de rénovation.

  • Faciliter le parcours de rénovation des ménages en simplifiant les dispositifs d'aide et de financement.

  • Renforcer les aides pour les logements « passoires thermiques » des ménages modestes.

Axe 3 : accélérer la rénovation et les économies d’énergie des bâtiments tertiaires, en particulier du parc public.

  • Développement d'un crédit-bail immobilier dédié à la rénovation énergétique.

  • Amélioration du suivi des consommations du parc immobilier.

  • Faciliter la rénovation des bâtiments publics et l'usage des contrats de performance énergétique.

Axe 4 : accélérer la montée en compétence et les innovations de la filière de la rénovation des bâtiments.

  • Renforcement du contrôle des travaux de rénovation énergétique des professionnels RGE.

  • Amélioration et renforcement de la formation dans le secteur de la rénovation énergétique.

  • Soutien de l’État pour l'innovation, le développement d'outils de mesure de la performance énergétique des bâtiments et des matériaux à haute performance environnementale.

Les 4 grands axes visent à accélérer la rénovation énergétique du bâti.

Plan de rénovation énergétique de l'habitat : Le détail

Le plan de rénovation énergétique de l'habitat concerne les logements privés, les logements sociaux ainsi que les bâtiments publics. Voici les principales actions mises en place.

Le renforcement de MaPrimeRenov (MPR) pour les logements privés

Le plan de rénovation énergétique prévoit un parc privé rénové au niveau BBC (Bâtiment Basse Consommation) en 2050 avec une disparition des passoires thermiques pour 2030. Afin d'atteindre ces objectifs, le plan de relance renforce le dispositif MaPrimeRénov, aide pour la rénovation énergétique mise en place en 2020.

Depuis le 1er janvier 2021, cette aide est donc étendue :

  • Aux propriétaires occupants tous niveaux de revenus,

  • Aux propriétaires bailleurs.

  • Aux copropriétés.

De plus, une bonification de MaPrimeRenov’ est mise en place pour les ménages qui réalisent des bouquets de travaux afin de lutter contre les passoires thermiques et faire baisser le nombre de logements étiquetés F ou G.

Chiffrez votre rénovation énergétique, estimez vos aides

Instantané, gratuit et sans engagement

Développer les travaux de rénovation énergétique des logements sociaux

Afin de rénover le parc social, le plan de rénovation énergétique des bâtiments prévoit d'augmenter les aides en 2021 et 2022 à hauteur de 500 millions d'euros. L'objectif est, grâce à des réhabilitations importantes, de faire disparaître les bâtiments avec une étiquette énergétique F ou G et d'atteindre le niveau BBC (Bâtiment Basse Consommation).

Rénovation énergétique des bâtiments publics

Les bâtiments publics représentent à eux seuls un quart des émissions de gaz à effet de serre. Un appel à projet a donc été lancé par l’État pour mettre en œuvre un plan de rénovation afin de réduire la consommation énergétique, les émissions de CO2 et l'empreinte carbone du parc immobilier public. Il concerne les établissements publics de l'État, de l’enseignement supérieur, de la recherche et de la vie étudiante.

4214 projets ont été retenus pour la rénovation énergétique des bâtiments publics en prenant en compte deux critères :

  • Leur performance énergétique et la capacité à mettre rapidement en œuvre le projet.

  • Leur capacité à favoriser la relance économique locale et du secteur du bâtiment.

Ces projets de rénovation énergétique des bâtiments publics vont également permettre de développer et de favoriser le travail des artisans, des TPE et des PME françaises. Ils vont permettre la création de 20 000 emplois entre 2021 et 2023. Enfin, la rénovation énergétique des bâtiments publics va renforcer les compétences de la filière de la rénovation énergétique.

Poursuivez votre lecture